Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le Sénat : un paradis fiscal pour des parlementaires fantômes

Le Sénat : un paradis fiscal pour des parlementaires fantômes

Les éditions du Rocher et Yvan Stefanovitch avaient publié Le Sénat : un paradis fiscal pour des parlementaires fantômes, et avaient été attaqués en justice.

Le sénateur Hubert Falco avait essuyé un premier revers en perdant son procès contre le livre en 2016. C’est au tour de l’institution sénatoriale, entraînée par son président, d’être désavouée récemment par la Justice.  Cette décision adresse un message fort aux journalistes d’investigation : leur travail contribue à faire la lumière sur ce qui est caché aux citoyens.

Oui il est possible d’écrire que le Sénat est opaque, confère des avantages injustifiés à ses membres, est coupable d’un absentéisme inconsidéré, de pratiques de vote en marge de la Constitution et comporte dans ses rangs des élus non qualifiés voire tricheurs alors que d’autres sénateurs sont exemplaires : présents et travailleurs, et méritent qu’on le dise.

Débouté par la Justice, le Sénat qui a perdu le procès qu’il a lancé va désormais chercher à sauver la face au travers d’un exercice de communication dont il a le secret.

Yvan Stefanovitch révèle dans cet ouvrage les privilèges fiscaux que se sont octroyés légalement ces princes de la République et le vaste système de triche qui permet à une partie d’entre eux, les « intouchables », de ne rien faire ou presque… Chaque sénateur paie l’impôt sur le revenu, non pas sur son indemnité totale mensuelle (11 350 euros nets), mais uniquement sur ses indemnités de base et de résidence (soit 4 140 euros nets). Il reçoit donc chaque mois, sur son compte bancaire, 7 210 euros au black, le plus légalement du monde !

L’ouvrage publie l’identité restée secrète des 14 sénateurs sanctionnés au dernier trimestre 2015, pour absentéisme, par une simple amende de 2 130 euros prélevée, une fois pour toutes, sur leur indemnité parlementaire.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. La ripoublique des coquins , parions que micron ne fera rien contre ces abus dans sa restitution de grand débat, pourtant une partie importante des gj se sont révoltés contre cela aussi et c est à l origine de nombres de nos dépenses publiques et donc indirectement de nos impôts !

  2. les copains/coquins continuent!
    au parlement britannique tout le monde est présent…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services