Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le Sénat est capable de calmer la colère du peuple en rejetant le projet

Dans son éditorial de Ouest-France, Jeanne Emmanuelle Hutin interpelle le Sénat :

"[…] Alors que ce projet de loi provoque une profonde fracture à
l'intérieur de la société, le rôle du Sénat sera déterminant :
trouvera-t-il le chemin de l'apaisement ou sera-t-il une chambre
d'enregistrement, risquant d'accroître le désarroi et l'émotion qui
persistent ?

Car, l'opposition au mariage homosexuel s'est amplifiée à mesure que
les institutions démocratiques se grippaient : à commencer par la
commission parlementaire apparue à beaucoup comme partisane et peu à
l'écoute de ceux qui n'étaient pas d'accord ; le retournement du
Président de la République sur la question de la liberté de conscience
des maires ; la consigne de vote imposée aux députés socialistes ; le
refus de la pétition aux 700 000 signatures par le Conseil Economique et
Social…

Tout cela a contribué à fédérer des gens très divers et de plus en
plus nombreux comme l'ont montré les deux manifestations, les plus
grandes depuis des années dans le pays
. […]

Alors que l'exaspération grandit, les organisateurs du mouvement considèrent que la violence est « l'arme des faibles »
et qu'en étant non-violents leur force deviendra incontournable. La
balle est aujourd'hui dans le camp des sénateurs. Alors que la France
traverse une grave crise économique, doublée d'une crise politique, et
qu'elle doit se mobiliser pour s'adapter au monde, est-il vraiment
opportun de bouleverser les fondements de la société et de brouiller le
repère millénaire de la famille ?
"

Les militants LGBT et les parlementaires favorables à cette loi croient en effet que, après la promulgation de cette loi, la colère tombera et chacun rentrera chez soi sagement. Et qu'il faut donc tenir, malgré la pression populaire. Mais c'est une grave erreur car, contrairement à ce qui s'est passé lors du Pacs, nous ne lâcherons pas. Le harcèlement quotidien des ministres et des parlementaires ne s'arrêtera pas. Et le premier tour des élections municipales a commencé avec l'examen de ce texte au Sénat. Les parlementaires qui sont aussi des maires peuvent déjà s'inquiéter pour leur réélection en 2014. Sans oublier le Collectif Famille-Mariage, qui promet une bataille juridique sur chacune des dispositions de ce projet de loi.

Partager cet article

11 commentaires

  1. ON NE LÂCHE RIEN ……RIEN DU TOUT !!! Ceux qui imaginent que la colère retombera se trompent lourdement . On ne détruit pas la base de la société . La famille telle qu’elle est depuis toujours n’est pas un fantasme !!

  2. Au-delà de l’argumentation ce qui est intéressant c’est la personnalité de madame Hutin et ce qu’elle représente.La famille Hutin est propriétaire de Ouest-France depuis la guerre. Elle est l’incarnation journalistique et entrepreneuriale du courant démocrate-chrétien. C’est à Ouest-France et aux évêques bretons que le parti socialiste doit d’avoir peu à peu conquis toutes les grandes villes de Bretagne: Rennes, Nantes, Quimper…Le retournement contre le gouvernement de ce courant démocrate-chrétien, dont une partie est très marquée à gauche (Jacques Delors en était issu)est une très mauvaise nouvelle pour le parti socialiste. Les bretons étaient très nombreux dans les rues le 24 mars dernier et, on le sait, les bretons sont têtus. Il n’est pas impossible que nous assistions d’ici peu à une recomposition majeure du paysage politique en France. L’époque que nous vivons me fait penser aux dernières heures de la IV éme République, que je n’ai pas connues…, la crise économique, financière et sociétale remplaçant la crise algérienne.

  3. Le Sénat ne pourra pas calmer qui que ce soit je l’espère car la “mariage” gay n’est qu’une des composantes d’un projet révolutionnaire de subversion de la société qui a été introduit sous Sarko/luc Chatel et qui a fait l’objet d’un vote pour être introduit de façon obligatoire dans l’enseignement: le gender qui nie aussi la nature en fondant la réalité sexuelle sur un choix et en ignorant la nature…notre prochain combat-et j’espère dès la prochaine manifestation sera d’exiger aussi le retrait de cette théorie aussi fumeuse que perverse.

  4. Je pense en effet que le Sénat pourrait bien ne pas voter ce projet.
    Mais ne nous emballons pas, car cela ne solutionnera en rien la question, car le dernier mot peut être donné à l’assemblée nationale.
    Il faut en plus de cela que le projet soit retiré

  5. Ouest France est un des rares journaux à avoir mis la Manif pour Tous à la UNE le lundi 25 mars.
    Voir le lien
    http://laveritedeschiffres.unblog.fr/files/2012/12/la-manif-pour-tous-du-24-mars1.pdf
    qui analyse le comptage la Manif Pour Tous et sa place dans les journaux du 25 mars.

  6. Prochain slogan-panneau pour la prochiane manif :
    supression du CESE = économies budgétaires

  7. Il faut absolument faire de la pub pour votre passage chez Hamiche hier soir :
    http://www.radiocourtoisie.fr/10840/libre-journal-de-daniel-hamiche-du-4-avril-2013-bilan-et-perspectives-apres-la-manifestation-du-24-mars-le-pontificat-du-pape-francois-conversion-des-musulmans-en-france/
    Dans la 1ère partie de l’émission, tous les arguments pour le maintien d’une contestation vigoureuse APRES publication du décret d’application de la loi (ce qu’à Dieu ne plaise) y sont énoncés – et bravo à Lahire pour sa 1ère émission radio 😉

  8. Félicitons la patronne du 1er quotidien français d’avoir repris la main sur la ligne éditoriale quant à ce dossier. Jusqu’à fin janvier 2013, le traitement du projet de loi Taubira dans Ouest France était clairement dans le flux “dominant”.

  9. Je crois que l’on s’est fait des illusions sur le Sénat : la motion référendaire a été rejetée par 176 voix contre 164…
    Alors que la droite avait un potentiel de 168 voix !
    Tous les sénateurs à gauche ont voté contre. A droite, 4 sénateurs soi-disant de “droite” ont suivi…
    Nous ne lâcherons RIEN !

  10. 1 volontaire pour fédérer une traversée de Paris comme à Toulon, un dimanche après-midi, klaxons et drapeaux ?

  11. “Est-il vraiment opportun de bouleverser les fondements de la société et de brouiller le repère millénaire de la famille”. La question n’est pas de savoir si c’est opportun mais si c’est bon ou mauvais pour l’homme ? Il ne s’agit pas de reporter un tel projet sous des jours meilleurs mais de l’enterrer définitivement ? Par contre ce qui est opportun c’est d’en finir avec la République maçonnique. L’affaire. Exemple avec l’affaire Cahuzac qui n’est que la partie émergé de l’iceberg.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services