Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Le Sécu est mal gérée mais elle se défend bien

L'Assemblée nationale a adopté hier soir un amendement pour accroître les sanctions pénales afin de dissuader les désaffiliations de la Sécurité sociale. Toute personne qui incite les assujettis à refuser de se conformer aux prescriptions de la législation de Sécurité sociale, notamment de s'affilier à un organisme de sécurité sociale ou de payer les cotisations et contributions dues, sera punie d'un emprisonnement de deux ans et d'une amende de 30.000 euros ou d'une de ces deux peines.

Actuellement, le code de la Sécurité sociale prévoit six mois de prison et d'une amende de 15.000 euros ou l'une de ces deux peines seulement dans ce cas.

Autre nouveauté apportée par l'amendement, toute personne qui refuse délibérément de s'affilier ou persiste à ne pas engager les démarches en vue de son affiliation obligatoire à la Sécurité sociale sera punie d’un emprisonnement de six mois et d’une amende de 15.000 euros ou seulement de l’une de ces deux peines.

Le monopole de ce système "que le monde nous envie", pourtant contraire au principe de subsidiarité et à la responsabilité, système qui nous oblige en plus à financer la culture de mort, a encore de beaux jours devant lui.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Là où l’on voit comment le système s’autodéfend contre les intérêts de la population, et maintient son vol organisé.
    La SECU et autres modèles RSI affiliés, sont des pompes à fric destinées à renflouer les caisse de l’Etat obèse.
    Enfin, le petit calcul suivant est édifiant (et vérifiable) :
    1/ Il y a en France 46 millions de personnes inscrites sur les listes électorales, ce qui correspond à peu près à la population des plus de 18 ans.
    2/ On retire les 16 millions de retraités, qui ont, ou non “cotisé”. Reste 30 millions de personnes dites “actives”.
    3/ On retire les 6 millions de fonctionnaires, qui ne créé pas de richesse au sens PIB du terme, et donc n’alimente pas le système pour qu’il fonctionne. Reste 24 millions.
    4/ On retire les personnes au chômage, toute catégorie confondue, plus les personnes hors assedic, soit environ 8 millions. Reste 16 millions.
    5/ On retire les personnes disposant d’un revenu trop faible et pour lesquelles les cotisations ne couvrent pas la rente à terme, soit environ 2 millions.
    Reste en définitif, environ 14 millions de personnes qui cotisent bien plus que nécessaire, pour alimenter toute la machine ! Rapporté à la totalité de la population, soit 66 millions, 20% de la population paient pour les 80% autres… La SECU est l’exemple type de ce système fou, que “le monde nous envie”…
    Et, cerise sur le gâteau, sur ces 14 millions, environ 0.5% sont très riches et cotisaient pour +/- 10% du système, mais ils ont été mis dehors….

  2. La répression, toujours la répression, qui s’applique là où il ne faudrait pas et qui ne s’applique pas là où il faudrait!

  3. La France a entièrement transposé dans le Droit français les directives européennes 92/49/CEE (loi n° 94-5 du 4 janvier 1994, loi n° 94-678 du 8 aout 1994, loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001). Ces lois mettent les régimes de sécurité sociale maladie et retraite en concurrence avec les organismes d’assurance européens. Cela veut dire que le monopole de la sécurité sociale française n’existe plus et que les français sont libres de s’assurer auprès des assureurs européens.
    Suite au massacre fiscal et aux prélèvements sociaux insupportables, les citoyens français (indépendants et salariés) quittent en masse les régimes de sécurité sociale maladie et retraite.
    Ces lois européennes ont permis à des milliers d’entrepreneurs de sauver leur entreprise, leur famille, leur vie, en échappant à la pression fiscale française.
    http://liberte-sociale.eu/
    Ainsi une entreprise peut refuser de payer ses cotisations à l’URSSAF pour ses employés ou au RSI pour lui en ce qui concerne la Maladie et la Retraite. Mais pas les Allocations Familiales. Ce qui est incroyable, le RSI, créé en 2005 est une mutuelle. Mais elle n’est pas inscrite en tant que mutuelle pour ne pas avoir à s’ouvrir à la concurrence. Par contre on l’a dit sur la liste du Conseil Supérieur de la Mutualité. Mais quand on veut la liste, il est répondu qu’elle n’est pas disponible. Alors que c’est une obligation de la rendre publique !
    La dépense publique représente 57% du PIB :
    http://www.youtube.com/watch?v=MViSCRO25UE

  4. N’importe quelle entreprise peut faire venir des travailleurs de l’Union Européenne en ne payant que les charges sociales de leur pays d’origine ! Quand on connait le coût horaire de la main d’œuvre de certains états, on imagine vite les économies réalisées au dépend de l’employé français ! Merci les politiques !
    France : 34,3 €/h
    Allemagne : 31,3 €/h
    Lituanie : 6,20 €/h
    Roumanie : 4,60 €/h
    Bulgarie : 3,70 €/h
    On comprend pourquoi la Sécurité Sociale a du plomb dans l’aile ! D’autre part, les salaires impayés explosent ! Les avances de salaires effectuées par le régime de garantie ont atteint en 2013 un record de 2,19 milliards d’€. C’est 285 000 salariés qui sont concernés par ces impayés de salaires…
    http://www.ouest-france.fr/economie-les-salaires-impayes-explosent-1956875
    Il n’y a donc pas que la Sécu qui se trouve au bord du gouffre. Les artisans sont assommés par les impôts, les charges ou encore les banques, les petits patrons, premiers employeurs de France, redoutent en permanence le grain de sable qui conduira leur entreprise vers la faillite.
    http://www.dailymotion.com/video/x191vcy_artisans-au-bord-de-l-asphyxie_news#from=embediframe

  5. Et pour enfoncer un peu plus les entreprises, la Banque publique d’investissement (BPI) propose la « titrisation » des crédits aux PME. Cela veut tout simplement dire que les banques pourront se débarrasser de leurs crédits les plus pourris pour les revendre aux PME françaises. N’a-t-on pas ici une collusion terrible entre les banques rapaces et en faillite et le gouvernement ?
    http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/france-la-bpi-propose-la-titrisation-des-credits-aux-pme-999216.php
    La politique de la France a été donnée à Bruxelles, elle ne peut donc plus prendre aucune décision, sauf de taxer les Français encore plus. Pauvre pays ! Elle deviendra comme la Grèce dans peu de temps. Avec une population d’environ 10 millions de personnes, la Grèce compte maintenant 6,3 millions de gens qui vivent dans la pauvreté !
    http://www.keeptalkinggreece.com/2014/09/26/shocking-6-3million-greeks-live-in-poverty-or-are-at-risk-of-poverty/
    L’ Espagne et le Portugal sont dans le même état de survie. Heureusement la drogue et la prostitution permet de rehausser le PIB de ces pays :
    http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/drogue-et-prostitution-augmentent-le-pib-espagnol-de-9_1579346.html
    Heureusement Hollande a des idées ! Pousser les jeunes à la perversité ! Prostitution et drogue peuvent faire augmenter le PIB français. Il ne faut donc pas s’étonner si on trouve de plus en plus d’enfants en France qui se prostituent. On parle de 5.000 à 8.000 mineurs qui le font.
    http://www.dailymotion.com/video/x28a7td_l-une-des-videos-choc-de-la-campagne-de-l-acpe_news
    La nouvelle exposition du musée d’Orsay, « Attaquer le soleil », consacrée au marquis de Sade :
    http://www.youtube.com/watch?v=z4eDdjIiIaI
    L’exposition “Zizi sexuel” :
    https://twitter.com/JColombierFN/status/522434123479396352/
    L’arbre vert (de Noël) de Paul McCathy permettant aux élèves de faire des recherches sur cet artiste :
    https://www.google.fr/search?q=Paul+mcCarthy&rlz=1C1SKPC_enFR325FR360&espv=2&biw=1232&bih=843&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=KRlKVOWpKoKPaOrKgZAG&ved=0CAYQ_AUoAQ
    permettent de casser les valeurs que peuvent encore avoir les petits français.
    Puis il y a le développement des salles de shout ! Pourtant seule l’abstinence totale permet de guérir de la drogue ! Mais cela ne rapporte pas !

  6. La sécu est un système d’origine communiste. Il est “normal” donc qu’on n’y trouve tous les travers du système : trou sans fond, gaspillage à tous les échelons, totalitarisme, déresponsabilité, copinage et favoritisme, etc.
    Démembrer et mettre à bas ce second mammouth sera une des priorités, quand on sera enfin débarrassé des coprophiles qui eux en tirent profit sur notre dos.

  7. La Sécurité Sociale ? Un gouffre financier sans fin dont les comptes sont totalement opaques depuis des décennies sans qu’aucunes sanctions ne soient prises.
    Quelle entreprise pourrait faire de même ?
    C’est donc qu’il y a quelque chose à cacher !
    Le plus grand système de corruption de tous les temps ?
    Pas impossible, puisque c’est un budget pharaonique même à l’échelle de la planète !

  8. Tous les états à l’intérieur de l’Etat gouvernent mal, mais se défendent bien.
    Comme la république dont ils en sont issus.

  9. @ DUPORT
    La titrisation des dettes des entreprises ne sera acheté que par la BCE ,aucun particulier ou entreprise ne voudra prendre le risque d’en acheter.
    En 2008 l’état est venu au secours des banques Françaises pour environ 300 milliards ,remboursables à échéance 3 ans ,soit fin 2011.
    Fin 2011 la BCE a prêté aux banques Européennes 1000 milliards à échéance 3 ans également donc remboursable fin 2014.
    Et maintenant fin 2014 les banques vont pouvoir titriser leurs prêts accordés aux entreprises qui selon toutes vraisemblances seront majoritairement rachetés par la BCE.
    Regardez bien le timing de tout ça.
    Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que les 1000 milliards de 2011 ont servi à rembourser le prêt de l’état de 2008 ,et que la titrisation de 2014 servira à rembourser les milliards de 2011.
    Sachant que tous les prêts consentis sont ” in fine “soit paiement des intérêts tous les ans et remboursement du capital à l’échéance (maturité)

  10. En infraction avec les règlements européens.

  11. A JEJ
    Les infractions aux réglements, le gouvernement français s’en fout ! On l’a vu à mainte reprise, notamment avec le mariage homo ! Ce dernier est illégal en France car le vote était truqué à l’Assemblée :
    http://www.scriptoblog.com/index.php/blog/actualites/1159-le-mariage-homo-toujours-illegal-en-france-le-vote-truque-a-l-assemblee-par-lucien-cerise

  12. A Lino
    Paul McCathy montre un enfant collé au derrière d’une chèvre ! Serait-il entrain d’essayer de l’aider à déféquer ?
    En Afrique on souffle dans l’anus d’une vache pour l’aider à faire ses besoins. Cela aiderait la vache à produire plus de lait. Cette méthode est employée seulement avec les vaches qui ont perdu leurs progénitures, n’ayant plus de bébé à nourrir elles ne fabriquent plus de lait. Cette technique permet d’en avoir pour quelques mois de plus
    http://www.koreus.com/video/homme-bouche-cul-vache-caca.html

  13. @Andrée
    Tout à fait d’accord avec vous.
    Sur ce que vous soulignez via le lien j’irais plus en avant.
    Le Gouvernement a mis en place la procédure du temps limité sur le débat sur le mariage gay.
    Le règlement de l’Assemblée prévoit qu’une fois par session parlementaire chaque président de groupe peut faire valoir auprès du bureau de l’assemble son droit à faire lever cette limitation.
    Cela a été demandé par le président du groupe UMP.
    Le président de l’assemblée à refusé, sans motif, en violation des règlements en vigueurs.
    Le conseil constitutionnel saisi sur cette loi et sur ce point en particulier n’y a pas répondu…

  14. @Line
    Ah ah ! Bigard avait mis en chanson un truc semblable :
    https://www.youtube.com/watch?v=lfMmA8cJ4GA

  15. Comme beaucoup de français de l’étranger refusent de payer pour cette usine à gaz, c’est sans doute une manière de vouloir les obliger à remplir le tonneau des Danaïdes.

  16. Seuls les médecins et les directeurs de la SECU connaissent les gabegies réelles de la SECU et des hopitaux.
    A l’heure du démembrement de la SECU, je pense qu’ils effaceront toute trace de ce pillage organisé pour éviter les poursuites.
    En attendant, reste aux entreprises et aux particuliers qui le peuvent à partir de France, le temps que tout cela s’effondre de lui-même.
    Même en URSS la gabegie du système a rendu la perestroïka inéluctable!
    Attention, Les dirigeants sont partis avec la caisse!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services