Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : le référendum / Europe : politique / France : Politique en France

Le Royaume Uni inflige à la dictature européenne sa première blessure

D’autres pays pourraient suivre l’exemple du Royaume-Uni :

Et si finalement le Brexit n’était que la première secousse d’un séisme politique qui pourrait ébranler pendant encore longtemps l’Union européenne ? (…) Ce scrutin est aussi le symptôme d’un mal plus profond qu’a parfaitement résumé l’ancien ministre des Affaires Etrangères Hubert Védrine sur Europe 1 : “Le vrai problème en Europe, c’est le décrochage des peuples par rapport à la construction européenne.” Car le cas britannique n’est pas isolé.

Les Pays-Bas. Après le “Brexit”, aura-t-on droit au “Nexit” (…) ? C’est en tout cas ce que promet Geert Wilders, le sulfureux leader du Parti pour la liberté, classé à l’extrême droite, s’il venait à devenir Premier ministre. Et il n’en est pas si loin, puisqu’il caracole en tête de toutes les enquêtes d’opinion. Après l’annonce de la victoire du “oui” au référendum britannique, il a donc pris la parole renforcé dans ses convictions et demandé la tenue d’un référendum sur le maintien des Pays-Bas dans l’UE : “Si je deviens Premier ministre, il y aura un référendum aux Pays-Bas. Nous voulons être en charge de notre propre pays, notre propre monnaie, nos propres frontières, et avec notre propre politique d’immigration” (…) 

Le Danemark. C’est l’autre place forte de l’euroscepticisme dans le nord de l’Europe. Les Danois ont déjà prouvé qu’ils se méfiaient de l’Union européenne en 2015, en votant à 53% contre le renforcement de leur coopération en matière de police et de sécurité. “C’est un non net. Je respecte totalement la décision des Danois” qui “ont eu peur de perdre le contrôle” de leur destinée, avait déclaré le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen à l’époque. 

La Suède. La Suède, alliée historique du Royaume-Uni au sein de l’UE, est très sensible aux résultats du Brexit. C’est du moins ce que semble indiquer un sondage, publié le 20 avril dernier, et qui affirme que 36% des Suédois voudraient quitter l’UE en cas de Brexit contre 32% partisans d’un maintien (…)

La Finlande. Autre pays nordique concerné : la Finlande. Si Helsinki n’a jamais agité directement la menace d’une sortie de l’UE, le gouvernement a déjà envisagé une sortie de la zone euro en pleine crise de la monnaie unique en 2012. A l’époque, la BCE envisageait d’autoriser l’achat d’obligations par le Mécanisme Européen de Stabilité Financière. Une proposition pas vraiment du goût de la ministre des Finances Jutta Urapilainen : “La Finlande ne s’accrochera pas à l’euro à n’importe quel prix et nous sommes prêts à tous les scénarios, y compris à abandonner la monnaie unique.”

Selon un sondage paru en février 2016, 53% des Français souhaiteraient être consultés par référendum sur le maintien du pays dans l’UE. Un chiffre significatif quand on sait que de nombreux partis, à la droite de la droite (FN, Debout la France) ou à gauche de la gauche (Front de Gauche) prônent a minima une sortie de l’euro. Ou une sortie complète de l’UE, comme le souhaite Marine Le Pen.”

 

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

33 commentaires

  1. il faut reconstruire l’Europe non plus une Europe de Fonctionnaires ou une Europe totalitaire, mais une Europe Humaine, enracinée dans l’histoire, laissant les pays libres de leurs souverainetés.
    d’ici qu’ils fassent entrer la Turquie pour faire face à leur déficit de trésorerie…..

  2. Cerise sur le gâteau , l’Angleterre championne d’Europe de Foot Ball

  3. Il faut se garder de toute déduction hâtive et à l’emporte-pièce.
    Les partisans du brexit peuvent jubiler, mais le principe de réalité reviendra dans peu de temps une fois passée l’ivresse de la victoire. Idem pour les marchés, qui vont vraisemblablement connaître quelques turbulences.
    Le gouvernement de Londres doit d’abord présenter une demande formelle de sortie de l’UE. Un processus s’engagera et durera un certain temps pendant lequel bien des choses pourront se passer.
    Ce vote des Britanniques doit être pris pour sa vraie signification, c’est-à-dire une indication et un appel à faire l’Europe autrement.
    Il ne signifie pas la mort de la vraie Europe, de celle des pères fondateurs voulue dans les années 50 et 60.

  4. Divine surprise…
    Il ne leur reste plus qu’à changer les peuples…il est vrai que c’est en cours…

  5. Cette histoire n’est pas finie malheureusement.

  6. On doit raser les murs aujourd’hui chez Golden-Sacks ! Et dans toute la city ! J aimerai voir la tête des Soros , attali et autre bhl , ce matin ! Et dans les loges …. Ma douée ! Grand brainstorming pour ce jour ! Comment améliorer la propagande pour étouffer les peuples et les ramener sous leur joug esclavagiste ? Allez sur i télé écouter ce journaliste grand breton pleurer en faisant du sentimentalisme contre le brexit ! Quelle honte !

  7. D’un prof d’économie sur FrCult: pour espérer sauver l’Europe -ou plutôt l’UE- il faut favoriser reprise d’une “autonomie civique ” et co-souveraineté d’états-nations: élément de langage intéressants pour les souverainistes!

  8. Dans quelle mesure , au regard des lois, peut on demander un référendum ? Enfin , si c est possible , ne nous en privons pas !

  9. Brexit, enfin.
    Le Salon Beige à nouveau accessible !
    Belle journée !
    Attention à la machine à découdre qui pique par trois points !!!

  10. Il faut sortir de l’USE (Union Soviétique Européenne).

  11. Enfin une bonne nouvelle, dans cet océan de bêtise et de médiocrité ! Bravo les britanniques !
    Mais je suis d’accord aussi avec les commentaires précédents d’Estebe et d’ EROUANI, le plus dur reste à faire ! et les vendus à la finance internationale ne vont pas se laisser faire comme ça…

  12. C’est une bataille pour les valeurs, une bataille identitaire. Les soubresauts économiques et financiers, qui seront transitoires, n’ont pas fait le poids. L’image de l’immigration non voulue a été d’une réelle importance. Mais ce n’est pas l’immigration économique qui est rejetée, c’est le changement civilisationnel imposé volens nolens. Les britanniques se sont sentis menacés dans leur identité et d’abord dans le chef de la reine qui est le chef de l’église anglicane. Les écossais qui sont principalement épiscopaliens ont voté de manière opposée. On ne veut pas le voir, on ne veut pas le dire, on fait tout pour refouler ce qui est perturbant dans l’inconscient, mais il y a toujours un retour du refoulé, sous l’une ou l’autre forme. C’est bien un épisode d’une guerre de religion qui vient d’avoir lieu.

  13. Vedrine sur france info semblait dire que si on faisait un référendum le non l’emporterait; actuellement 70 % des européens seraient exaspérés par l’UE

  14. Cameron vient de démissionner. Au moins un leader honnête, c’est pas chez nous que l’on verrait ça…

  15. Démission de Cameron… En France, on s’accroche à la place, elle est trop bonne !

  16. Le salut vient des anglais!

  17. La sortie de l’Europe est prévue par les traités européens.
    Ce ne sera pas l’apocalypse
    La “vraie Europe” c’est celle des nations libres et indépendantes…hors du carcan de l’Union Européenne.
    vidéo (7mn)
    http://www.uprenbref.fr/videos/1-chapitre-i-sortie-de-l-ue-et-de-l-euro

  18. Pourquoi Gert Wilders est-il qualifé de “sulfureux” ? A-t-il enfermé des enfants dans sa cave ? Organisé des trafics de femmes ? Vendu son âme au diable ? Ah, c’est parce qu’il est “d’extrême drouate” ?

  19. Pour autant nous ne manquerons pas de féliciter Mr CAMERON qui propose sa démission.
    Voilà donc la GRANDEUR d’un politicien, comme nous souhaiterions en avoir en France !! En place et lieu de la bandes de ” bads boys “, et ” repris de justices ” (ex ou avenir), qui occupent illégitimement la gouvernance du pays des FRANCS !!!
    https://www.youtube.com/watch?v=JvqEFSfIvvw
    Bravo Mr CAMERON pour votre courage politique.
    C’est aussi cela une vraie nation MONARCHISTE Démocratique.

  20. Espérons qu’on ne regrettera pas…

  21. N’oublions pas que les grands perdants de ce référendum, ce sont Angela MERKEL et son petit valet François HOLLANDE qui devraient partir, leur antidémocratisme ayant été démontré une fois de plus !
    Vive le Brexit !

  22. Humour (au début) :
    “… Regardez, même le temps s’est amélioré !” Nigel Farage.
    Ce n’est pas Hollande qui pourrait dire ça… même si en France, il paraît que “ça va mieux “!
    https://www.youtube.com/watch?v=dQNUdjBMBi8

  23. @Erouani : “les pères fondateurs”… comme s’ils avaient jamais été une bénédiction pour nous… Ces “pères” que vous évoquez n’étaient que des agents, conscients ou inconscients, à la solde des États-Unis et des promoteurs du mondialisme effréné dans lequel nous nous trouvons désormais englués. Nous devons revenir aux valeurs éternelles de nos souverainetés respectives et ce merveilleux Brexit signe le début de la nouvelle et belle aventure qui nous attend. Il ne sera plus possible à un Sarko de nous refaire le coup du Traité de Lisbonne.
    Vive la France souveraine, adieu aux “pères pervers”…
    Résistance !!!

  24. Après la disparition de l’Union Soviétique, celle de l’Union Européenne ?
    Après la re-christiannisation de la Russie, la re-christiannisation de l’Europe ?
    Vive la Russie chrétienne, vive la France chrétienne !

  25. Préparons-nous: maintenant, ça va aller très vite.

  26. L’Europe peut être une bonne chose, tout dépend des options et des valeurs qu’elle prône. L’Europe chrétienne, la civilisation véritable……face au communisme, au socialisme, à l’islam, au matérialisme mercantile….

  27. Les derniers à sortir seront les dindons de la farce

  28. La Grande-Bretagne conservera son identité et nous, sur le continent nous périrons à moyen terme. J’aime l’idée de Nation qui prévaut partout sur le sol britannique.

  29. “Il ne signifie pas la mort de la vraie Europe, de celle des pères fondateurs voulue dans les années 50 et 60.”
    bien entendu qu’il ne signifie pas la mort de la vraie Europe… d’ailleurs les partisans de la sortie (Brexit ou Frexit etc) sont beaucoup plus pour l’Europe , la vraie… Ce n’est pas pour rien que c’est l’électorat le plus enraciné, droitier, attaché aux traditions qui votent le plus pour la sortie de l’UE. Car ces gens sont attachés à leur culture, donc à l’Europe. Les gens des campagnes. pas les gens des villes oû le matérialisme et l’absence de vraies valeurs sont rois…
    l’UE étant bien entendu, non européenne mais d’abord technocratique, autoritaire et vassalisé à l’Amérique… ceux qui soutiennent cette UE sont donc les plus anti européens

  30. Et les peuples européens se réveillèrent.

  31. Un abcès de fixation est souvent un bon remède, le Brexit en est un.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services