Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican

Le rôle du Sacré Collège des cardinaux

Aucune grande décision ne peut être prise jusqu'à l'élection du nouveau pape. Dans
cette phase transitoire le vrai détenteur du pouvoir est le collège des
cardinaux. Ils sont 208
actuellement. Les cardinaux non électeurs du pape, âgés de plus de 80 ans, sont membres de ce collège à part entière. Avant l'entrée en conclave dans la chapelle Sixtine, le Sacré
Collège se réunit chaque jour en «congrégation générale» pour établir un
bilan complet de l'Église catholique, ce qui permet aux cardinaux de mieux se connaître dans la perspective du conclave, préparer l'élection du pape, mais
aussi pour gérer les affaires courantes.

Le camerlingue de la Sainte Église
romaine, aujourd'hui le cardinal Tarcisio Bertone, qui a
perdu depuis la renonciation effective de benoît XVI sa responsabilité de secrétaire
d'État, doit constater la vacance du siège
apostolique, assurer la garde des palais pontificaux, et, sous la
responsabilité du collège des cardinaux, veiller à la gestion des
affaires courantes.

Le doyen du Sacré Collège, le cardinal Angelo Sodano ayant 85 ans c'est le cardinal Re (79 ans) qui occupe cette fonction, préside le collège des cardinaux, les convoque à Rome pour le conclave. Il
est assisté par Mgr Lorenzo Baldisseri, secrétaire du Sacré Collège.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Une petite remarque sur le doyen des cardinaux. Si ma mémoire est bonne, le cardinal Sodano peut exercer toutes les prérogatives du doyen du Sacré Collège, hormis celles qui requéreraient sa présence pendant le conclave, puisqu’il a dépassé la limite d’âge.
    Tout ce qui n’est pas “sous clé” reste donc de son ressort, à mon sens, mais je peux me tromper.

  2. Non, eljojo, vous avez tout à fait raison. Le cardinal Sodano reste le président du collège cardinalice, sauf pendant le déroulement proprement dit du conclave, auquel il ne participe pas. Si le nouveau pape n’est pas encore évêque, c’est lui, Sodano, qui sera chargé de le consacrer (avec deux autres évêques).

  3. On continue de nos jours à pouvoir être cardinal sans être évêque ?

  4. Il y a 117 cardinaux électeurs.
    La majorité des deux tiers, pour l’élection du Pape, est donc de 78 voix.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services