Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Le respect de la nature passe avant tout par celui de l’Homme

Monseigneur Rey, évêque de Fréjus-Toulon, a invité des députés à Rome durant 3 jours afin de rencontrer des responsables de l’Église catholique en prévision des débats de l’Assemblée à propos des Etats généraux de la bioéthique. Ils ont rencontré Mgr Mamberti, Secrétaire aux Relations avec les États, Mgr Fisichella et Mgr Jean Laffitte, respectivement Président et Vice-Président de l’Académie pontificale pour la Vie, Mgr Crepaldi, Secrétaire du Conseil pontifical Justice et Paix, et Mgr Tighe, Secrétaire du Conseil pontifical aux Communications sociales. Voici un extrait du compte-rendu de Christian Vanneste :

V "Ces rencontres nous ont permis de prendre conscience de l’ouverture de l’Église sur le monde et de l’attention particulière qu’elle porte à notre pays et à son devenir. Nous avons également pu mesurer la qualité de la réflexion morale et de l’information scientifique que déploie le Saint-Siège sur les questions touchant à la bioéthique. […]

En somme, au travers de l’action de l’Église pour la paix ou pour réaliser sa Doctrine sociale, ou encore en vue de préserver la dignité humaine comme exigence absolue, nous avons vu se dessiner les contours de ce message si important, et si universel aujourd’hui, des papes Jean-Paul II et Benoit XVI, celui du devoir de «l’écologie humaine», car le respect de la nature doit avant tout comprendre celui de la nature de l’Homme."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Respecter la nature, oui, respecter la nature humaine, oui.
    Mais il faut aller plus loin : il s’agit du respect de l’œuvre de Dieu. Et donc de la SOUMISSION A LA LOI DIVINE.
    Voici le seul fondement valable de toute vie.

  2. @Berg : bravo et merci.”Toute science est recherche de paternité”.Toute science de la nature de la créature est regard vers le principe et le but de Sa création.Seul Jésus,l’Homme- Dieu , l”Alpha et l’Oméga nous éclaire dans le mystère du “pourquoi” et donc du “comment” de la vie humaine.” Sans Moi, vous ne pouvez rien faire”(Jean XV-V).Ainsi la Christologie est sans doute la seule véritable “science humaine”Oui il faut aller “plus loin, plus haut et plus profond.”Sans oublier que ” Ce que vous aurez fait au plus petit d’entre les Miens, c’est à Moi que vous l’aurez fait”
    Ceci n’est pas une critique du texte présenté par le courageux Mr Vanneste,et par Mgr ReY .L’homme est une fenêtre sur l’Horizon divin.Regardons l’horizon et non seulement le cadre de la fenêtre….! C’est de loin que vient la Lumière.

  3. Merci à Monsieur Vanneste pour ses courageux efforts, puissent ceux-ci ne pas se trouver limités à servir d’erzatz à un Système qui s’efforce d’imposer, par tous les moyens concentrés en ses mains, la culture de mort et l’utilitarisme nés des “lumières.”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services