Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Le rejet d’une directive européenne : une première sous Barroso

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le Financial Times
croit savoir que le projet de directive imposant un quota minimum 40%
de femmes dans les conseils d’administration des grandes sociétés sera
rejeté demain
par une majorité de commissaires, et que ce sera une
première sous l’ère Barroso, et un gros échec pour la pétroleuse Viviane
Reding.

Au fil du temps de plus en plus de
commissaires sont devenus hostiles au projet, malgré l’amendement qui
lui a été apporté : l’éventail des sanctions a été supprimé et laissé à
l’appréciation des Etats membres. Au moins 11 des 27 commissaires sont
opposés à la directive, et seulement 8 d’entre eux y seraient
favorables
. On ne connaît pas la position des 7 autres mais il n’y a
guère de chances qu’ils permettent la constitution d’une majorité.

Il est amusant de constater que parmi
les contestataires figurent plusieurs des femmes commissaires de
premier plan
, dont la première vice-présidente de la Commission
Catherine Ashton, ainsi que Cecilia Malström, Neelie Kroes, Connie
Hedegaard, Máire Geoghegan-Quinn. Et qu’en dehors de Viviane Reding ce
sont des hommes qui sont les plus favorables, à commencer naturellement
par l’inénarrable commissaire français Michel Barnier
, en compagnie
d’Olli Rehn, Antonio Tajani and László Andor.

Dès septembre, 9 pays, menés semble-t-il par le Royaume Uni, avaient officiellement manifesté leur opposition au projet."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Pas étonnant non plus : d’ici à ce que la Turquie (qui-n’est-pas-musulmane) ait fait savoir qu’elle y était hostile ! C’est que la date de son entrée approche maintenant à grand pas !

  2. Parité homme/femme dans les entreprises, mais pas dans les couples…
    Va comprendre !

  3. Le projet est absurde, on doit choisir les meilleurs et les plus motivés, selon les compétences, pas selon les quotas.
    Bravo aux Comissaires femmes (et hommes) courageuses(x) et surtout pourvu(e)s encore de bon sens.
    Pourquoi vouloir nous traîner dans les Boards, alors qu’on ne le demande pas ? On en arriverait à des absurdités où les femmes non volontaires, bien qu’immédiatement en première ligne derrière le board, se verraient obligées d’accepter des places au CA, car refuser serait préjudiciable pour le reste de la carrière. Forcer la porte du principe de Peter est l’opposé de l’efficacité !

  4. Parité homme/femme dans les entreprises, mais pas dans les couples.. et pas à l’éducation nationale, les concours de médecine etc…

  5. De toutes les valeurs que la révolution à prostitué pour s’en faire une vitrine : “Liberté, Égalité, Fraternité (ou la mort!)”. C’est peut-être finalement l’instrumentalisation-dénaturation débile de la notion d'”égalité” qui aura eu le plus de conséquences néfastes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services