Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis / Pro-vie

Le racisme de la fondatrice du Planning familial

Lu sur Nouvelles de France :

C "Né en 1945, Herman Cain est un Afro-Américain et un militant Républicain bien connu aux États-Unis. Cet homme d’affaires talentueux – il fut le directeur général de la chaîne Godfather’s Pizza – est le premier Républicain a avoir lancé un comité d’évaluation à sa candidature à la présidentielle de 2012. Il soutient le Tea Party (tiens ! un mouvement qu’on dit en France de “petits-blancs”…) et est soutenu par lui. Ce baptiste connaît bien l’histoire de Planned Parenthood et le racisme de sa lointaine fondatrice Margaret Sanger. Mardi dernier, il était l’invité à Washington de Heritage Foundation, une organisation conservatrice bien connue. Au cours d’une session de questions-réponses avec les journalistes présents, Herman Cain déclara :

«Quand Margaret Sanger – vérifiez ce que je dis – a lancé Planned Parenthood, son objectif était d’en installer les centres d’abord au milieu des communautés noires de manière à tuer les petits bébés noirs avant qu’ils viennent au monde. […] Ce n’est pas le Planning Familial, c’est le Génocide planifié».

Une formule qui fait mouche… Et il est tout à fait vrai qu’aujourd’hui encore Planned Parenthood, même s’il s’en défend maladroitement, cible une partie de ses efforts sur la communauté noire. D’après les US Centers for Disease Control (CDC), la communauté noire est en nombre d’avortements en tête de tous les autres groupes ethniques aux États-Unis : 36,4 % de tous les avortements enregistrés, alors que le groupe afro-américain ne représente que 12,3 % de la population…"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Margaret Sanger fit même, en 1926 à Silver Lake (N.J.), une conférence devant le Ku-Klux-Klan qui, bien qu’ayant trouvé ses arguments compliqués, fut séduit par sa politique et lui demanda de faire d’autres conférences. (j’ignore si elle les fit car elle trouvait ce public pas assez “intello”).
    Imaginer, ce qu’a Dieu ne plaise, que Pie XII ait fait une conférence en 1926 devant la même secte raciste … Caroline Fourest, la glaciale pétroleuse qui n’aime pas les Papes, saurait bien écrire un bouquin sur le sujet. Mais là …rien, peut être l’ignore-t-elle ? qu’elle demande à Fiametta Venner, elle qui est une hémi-encyclopédie vivante, celle des péchés de droite.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez-nous à doubler l'audience du Salon beige!

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres et faites-les suivre à vos amis.

Ensemble, nous pouvons doubler notre capacité d'influence et d'action :