Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Le quotidien La Croix promeut la désacralisation de Notre-Dame !

Le quotidien La Croix promeut la désacralisation de Notre-Dame !

Que des olibrius aient des idées farfelues sur la restauration de la cathédrale Notre-Dame, c’est une chose, regrettable certes, mais cela fait partie des étrangetés du quotidien. En revanche, que La Croix ouvre grandes ses colonnes pour que de telles personnalités puissent y déverser leurs fantaisies, c’est moins compréhensible. Ainsi, le 15 avril, Michel Pastoureau évoque longuement la transformation de la cathédrale en musée.

La Tribune de l’art, Boulevard Voltaire puis Valeurs Actuelles ont répondu successivement. Dans ce dernier journal, l’abbé Danziec écrit :

[…] Signé par le médiéviste Michel Pastoureau, le texte presse Notre-Dame de Paris d’accomplir un coming out existentiel. Dans une décontraction totale, le spécialiste de la symbolique occidentale suggère une solution de “moindre mal”. « Qui peut venir prier, ou même simplement se recueillir dans ce lieu où des hordes de touristes circulent à longueur de journée, ne respectant pas toujours les barrières les séparant des fidèles ni les horaires des messes ou des offices ? » Prétextant l’impossible cohabitation des touristes et des fidèles dans Notre-Dame, l’historien propose, ni plus ni moins, de déconsacrer l’édifice et de transformer la cathédrale en musée. Ce monde qui s’agglutine dans le chœur pour prendre des photos à la va-vite, « quelle violence faite aux chrétiens ! Ne serait-il pas préférable qu’ils quittent leur cathédrale ? » justifie-t-il avec un toupet monstre. Bientôt sans doute, Michel Pastoureau s’indignant de la violence faite aux chrétiens et aux non-croyants par les terroristes islamistes, les invitera à se convertir au Coran comme option préférentielle…

Régler les problèmes non par le haut, mais par le bas écorche depuis trop longtemps la stabilité de nos sociétés. Il suffit d’observer la manière avec laquelle ceux qui nous gouvernent gèrent la crise sanitaire actuelle. A l’image du personnel soignant à pied d’œuvre dans les hôpitaux, ceux qui se trouvent au cœur des soins quotidiens apportés à Notre-Dame le savent. En sauvant cet héritage séculaire, il importe bien plus que de sauver des cailloux. « C’est toute l’âme de l’humanité qui réside dans ce tas de pierres agencées les unes sur les autres avec un génie miraculeux » affirme Philippe Villeneuve, l’architecte en chef de Notre-Dame de Paris.

Monseigneur Chauvet, l’actuel recteur de la cathédrale sinistrée, s’est livré aux caméras de France 2 dans un documentaire saisissant, Sauver Notre-Dame. Ému, le prélat évoque son difficile combat pour défendre la dimension spirituelle de sa cathédrale, ce qu’il nomme “le mystère Notre-Dame”. « Il y a les compagnons du devoir qui font tenir les pierres, moi il faut que je fasse tenir l’âme. » Cette lutte pénible pour rappeler que Notre-Dame est d’abord un lieu de culte apparaît décisive. Défendre cette finalité propre et unique ne relève pas, en premier lieu, d’une urgence pédagogique. Il s’agit avant toute chose d’un impératif de civilisation. La nuance est de taille ; sans doute de la taille d’une pierre angulaire.

Partager cet article

21 commentaires

  1. La Croix a déjà désacralisé son propre titre !

  2. Qui peut encore s’étonner des initiatives anti-catholiques de LA CROIX sans CROIX ?

  3. C’est terriblement triste et tragique … mais la plupart de nos cathédrales sont déjà profanées, et par voie de conséquence désacralisées, par les concerts “culturels” ou autres hordes de touristes qui en font des “cavernes de voleurs”, il faudrait logiquement toutes les resacraliser !

  4. Cet article sort le bon mois, mais pas le bon jour!
    Nous aurions préféré que ce soit une blague!

  5. Encore de l’apologie du vol et de la réquisition !

    C’est comme ce fou qui proposait de détruire le Sacré-Cœur de Montmartre il y a peu de temps …

    Quant à la Croix, torchon pas très Catholique qui n’a plus grand-chose de Chrétien non plus, sa rédactrice en chef, Isabelle de Gaulmyn, (joli prénom pourtant et patronyme peu commun), elle n’a vu qu’une cérémonie œcuménique lors de la vénération de la Sainte couronne d’épines à Notre-Dame de Paris !

    Il va falloir encore bien des miracles pour que dans nos médias, les sourds entendent et les aveugles voient.

  6. Je suis catholique, je suis chrétien … mais je ne suis pas lecteur de “la Croix”, et je m’en réjouis !

  7. Il y a bien longtemps que “La croix” ne justifie plus son titre, sauf à penser au jeu du morpion où les croix disputent le terrain aux ronds. Je pense que ce torchon pourrait fusionner avec témoignage (chrétien). Les thèses communément défendues gagneraient ainsi des économies qui leur éviteraient d’avoir recours au financement public.

  8. La Croix ! ah ah ah ! Mais, cher SB, il y a bien des années qu’ils ne sont plus cathos, un peu protestants parfois, et encore…

  9. C’est une Croix que nous ne sommes obligés ni de porter ni de lire; mieux vaut s’en passer…

  10. Et qu’attendent les monsignores de la CEF pour virer ce torchon de l’Eglise Catholique? M’est avis qu’ils n’en sont pas capables et certains peut-être se réjouissent des flagorneries de pédants tel ce Pastoureau qui n’a rien d’un berger mais plutôt d’un loup dans la bergerie

  11. Ne serait-ce pas une première “pierre” posée pour préparer les esprits au changement de destination du bâtiment ?
    Est-ce que le projet d’en faire un temple dédié à Jupiter ne serait pas dans l’air ? Ce qui expliquerait la surveillance étroite des travaux par un militaire ? Il me semble parfois que nous sommes en 1789 (et que 1792 couve).

  12. La Croix Gommée dans toute sa splendeur…
    Elle n’a vraiment pas honte, Isabelle de Gaulmyn ?
    Pas honte du tout ?
    Quelle ignominie !

  13. Je propose que nous fassions une pétition pour demander la suppression de la subvention à La Croix, qui est tout de même de 4 624 765 € ( source : https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/33224-aide-a-la-presse-les-journaux-les-plus-aides-par-l-etat#la-croix) payée avec l’argent du contribuable, ce qui est un comble, comme pour toute la presse papier d’ailleurs. Ainsi, ce torchon ne subsistera qu’avec ses rares lecteurs et disparaîtra, comme le Monde, Libération et tous les autres torchons suceurs de subventions.

  14. Un comble que la Tribune de l’Art doive faire la leçon à La Croix !
    Puisque les touristes gênent les fidèles, pourquoi ne pas proposer d’interdire les touristes ?! Mais la distinction entre les 2 est difficile, un touriste chinois athée n’est qu’un touriste, mais beaucoup de touristes sont croyants, ou au moins de sensibilité chrétienne, on peut “en même temps” admirer les voûtes et les vitraux, et allumer un cierge et prier Notre-Dame. Quand bien même ND était reconvertie en musée, comment interdire aux visiteurs d’y prier ? St-Pierre de Rome est aussi envahie de touristes, doit-on transformer la basilique en musée ?
    Il faudrait aussi que le clergé arrête de célébrer n’importe où, salle polyvalente, stade, voire cirque, au moindre prétexte, tandis que les églises abritent concerts et expositions, cela donne l’impression que l’église n’est qu’un bâtiment comme un autre

  15. Ce journal “la Croix” ne mérite plus son nom depuis des années. A doses homéopathiques, ce journal contribue au développement de ce que le pape émérite Benoît XVI appelait “la dictature du relativisme”. Je regrette que les évêques de France, et parmi eux, ceux qui en sont convaincus, n’aient pas le courage de dénoncer ce journal qui apporte son soutien à tout ce qui désacralise, non seulement Notre Dame de Paris, mais les racines chrétiennes de la France. Le Saint Pape Jean Paul II l’avait pressenti en nous interpellant dès 1981 : “France, fille aînée de l’Eglise, qu’as-tu fais de ton baptême ?…”. Prions en confiant à Notre Dame de la miséricorde, notre terre de France !… l’abbé Jean-Yves Poulailleau

  16. En quoi les touristes sont-ils gênants dès lors qu’ils respectent les règles de décences minimales qu’il est facile de définir ? Il forment une partie du peuple chrétien même quand il est athée. La cathédrale ND de Paris moins encore qu’aucune autre n’a été construite que pour une “élite” fût-elle religieuse, mais pour être la maison de Dieu et de sa très sainte mère, qui accueillent tous les gens de bonne volonté. Les touristes gênent les offices: faisons des offices de haute volée les touristes en seront impressionnés et aimeront Dieu un peu plus. Allez sur you tube par exemple et lisez les commentaires des touristes ayant entendu le Te Deum avec Pierre Cochereau à l’orgue, vous serez édifiés sur ce point. http://www.youtube.com/watch?v=ohDqL6pjpjY&feature=related .
    De même qu’il y a un “confort intellectuel” , un confort moral, il y a un confort spirituel qui tend à restreindre à quelques-uns l’accès à la transcendance par élimination des gêneurs. Or les gêneurs font aussi partie de la foule catholique. Et quel meilleur chemin vers la transcendance que la beauté de ND de Paris et des offices qui vont avec si j’ose dire. Les portes de la cathédrale doivent rester ouvertes à tous ainsi ils verront des merveilles et ils en entendront aussi au moment des offices si ceux-ci sont beaux. Tout cela forme un tout, ça va ensemble. Les séparer à mon avis serait une erreur et une faute intellectuelle car ne correspondant pas aux intentions des constructeurs de cette cathédrale bien catholique cad universelle.

  17. je regrette vraiment le ton des commentaires, peu importe qui a raison ou qui a tort. tout cela m’attriste profondément et blesse l’église que j’aime

  18. Regardez qui est propriétaire de ce torchon, et vous comprendrez immédiatement qu’il faut cesser de le lire et de l’acheter.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services