Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le quotidien La Croix a-t-il (encore) oublié sa vocation ?

Le quotidien La Croix a-t-il (encore) oublié sa vocation ?

Nous sommes malheureusement habitués. Ce quotidien semble gêné d’être catholique. Le lendemain de manifestations de milliers de fidèles catholiques réclamant le retour des messes, évènement assez unique dans l’histoire des catholiques en France, le quotidien préfère faire sa une sur la démographie mondiale…

Isabelle de Gaulwyn, rédactrice en chef de La Croix, s’en est même pris sur twitter à ces catholiques qui manifestent, allant jusqu’à les opposer aux soignants. Faire ainsi le lien entre des catholiques qui manifestent dans le respect des gestes barrière et la problématique du tri des malades (qui n’existe pas à ce stade) est obscène de sa part. Prend-t-elle le métro pour aller travailler ou a-t-elle la chance de télétravailler ?

Dans un article publié sur son blog, elle semble préférer pouvoir fêter Noël en famille (déguster du foie gras, c’est cela ?) plutôt que de communier, de recevoir l’Eucharistie chaque dimanche.

Nous souffrons tous de ne pas avoir accès à l’Eucharistie. Nous souffrons parce que nous avons des proches qui sont morts. Parce que nous ne pouvons plus voir aussi facilement nos aînés. Nous souffrons pour notre vieille voisine, qui s’est vu, du jour au lendemain, sans plus de possibilité de vie sociale. Nous souffrons pour les jeunes qui arrivent sur le marché du travail, stagiaires, apprentis, demandeurs d’emploi à vingt ans, et qui font cette difficile expérience d’un monde qui ne répond pas à leurs sollicitations. Nous souffrons pour celui qui a perdu son job de serveur, ou de femme de ménage en hôtellerie. Nous souffrons aussi pour les soignants dans les services de réanimation, qui redoutent de devoir trier les patients, et regardent les manifestations pour la messe avec sans doute un peu d’amertume. Nous avons tous intérêt à ce que la circulation du virus diminue, que nous soyons ou nous catholiques, pratiquants ou non. Nous voulons pouvoir fêter Noël ensemble, et nous retrouver dans les églises. Alors, sachons raison garder.

Mais elle se garde bien de nous expliquer pourquoi les évêques ont attaqué le gouvernement au Conseil d’Etat et pourquoi ils vont rencontrer le ministre de l’intérieur aujourd’hui…

Partager cet article

21 commentaires

  1. Ce journal est pathétique !

  2. ce texte est tellement idiot qu’on hésite à prendre la peine de le réfuter.

    si jamais on ns interdit Noël après qu’on ns a interdit Pâques, elle serait capable d’expliquer que c’est de la faute des manifestants.

    • La rédac’chef de ce journal suit l’agenda de M. Schwab (patron du Forum Économique Mondial de Davos), pour qui la population mondiale n’est pas #sustanaible

      Heureusement, “la pandémie covid fera que les célibataires auront plus de difficultés que jamais à se rencontrer, et le taux de natalité baissera”.

      Vous croyez que j’invente ?
      Pourtant, ce sont les tweets de Klaus Schwab :
      https://qactus.fr/2020/11/10/q-infos-connaissez-vous-klaus-schwab/

  3. La croix est devenu la croix gommée.

  4. Isabelle de Gaulmyn doit pense sans doute écrire pour la Prava du temps de l’URSS ?

  5. un La cef n’a qu’une chose virer ce journal et ses journaleux,
    deux,les plus bêtes sont ceux qui payent un abonnement pour ce torchon.
    Quant à la pétroleuse qui soit disant est la rédactrice en chef elle ne mérite que d’aller travailler dans un journal de gauchiasses libé ou l’immonde

  6. “Ce quotidien semble gêné d’être catholique.” (sic)
    Il n’est certainement pas gêné puisqu’il n’est pas catholique et qu’il ne l’a jamais été depuis plus d’un siècle.

  7. Comme dit le docteur Ploncard d’Assac, la Croix a été “Infiltré, neutralisé et dévié” par l’ennemi.
    Voilà l’explication.

  8. Le journal La Croix, c’est notre croix

  9. L’auteure (sic) de cet article peut-elle justifier qu’il n’y a aucuns médecin, infirmière, kinésithérapeute ou autre aide soignante parmi les manifestants ?

  10. N’oublions on pas que « La Croix » touche plus de 4.600.000€ par an de l’Etat.
    Il y a de quoi devenir un bon petit supplétif du ministère de l’intérieur et des cultes.

  11. je crois que nous pouvons faire une croix sur la croix

  12. Je viens de publier sur le blogue d’Isabelle de Gaulmyn, rédactrice en chef du journal La Croix :

    Madame de Gaulmyn,

    1/ Vous écrivez sur ce blogue :
    « Nous souffrons aussi pour les soignants dans les services de réanimation, qui redoutent de devoir trier les patients, et regardent les manifestations pour la messe avec sans doute un peu d’amertume. »

    2/ et sur votre compte twitter :
    « Certains se massent devant les églises pour demander la tenue de messes, d’autres en salle de réanimation se battent pour éviter de devoir trier les malades face à l’augmentation des contaminations. »
    ————————————————————————————————————-

    1/ Mais que savez-vous de ce que pensent les personnels soignants des manifestants réclamant le retour de la liberté de culte ?
    Avez-vous pris le temps d’interroger ces soignants un par un dans chaque service de réa de France ?
    Puisque vous ne semblez pas douter de votre omniscience toute-puissante, comment se fait-il donc qu’il ne vous soit jamais venu à l’esprit que parmi ces manifestants catholiques se trouve peut-être des médecins ou des infirmières ?
    Et si c’est le cas (fort probablement), révélez-nous donc comment ces fidèles arrivent à résoudre ce dilemme cornélien en leur for interne, dont vous prétendez connaître le moindre recoin…

    2/ Raccourci sophistique à souhait ! Sur la forme, passe encore…
    Mais quant au fond, cela est proprement ignoble et tout simplement abject !
    Car, sans le dire clairement – afin de préserver votre apparence d’objectivité journalistique – vous laissez le soin à vos lecteurs de faire eux-mêmes le lien de cause à effet entre le soit-disant manque de prudence de ces manifestants catholiques et le risque qu’ils font courir aux services de réa de les contraindre à trier les malades en surnombre.
    De plus, ce lien de cause à effet, vous ne le présentez même pas au conditionnel, comme un éventuel risque, mais bel et bien comme un fait établi depuis un bon moment, puisque votre procédé d’insinuation fait appel au sentiment d’évidence chez vos lecteurs…
    Or, ce tour de passe-passe rhétorique, “ni vu ni connu”, constitue l’un des moyens les plus communs de la manipulation mentale, outil redoutable de propagande utilisé par tous les régimes totalitaires dignes de ce nom pour mieux diaboliser leurs adversaires politiques aux yeux de l’opinion publique.
    En général, les victimes de telles campagnes de diffamation finissent dans des goulags ou autres endroits tout aussi charmants, comme les chrétiens en général, et les catholiques en particulier, en Corée du Nord ou en Chine, de nos jours, au moment même où vous vous défoulez sur vos propres frères français en Jésus-Christ !

  13. mais non on va déconfiner pour Noël, déjà véreux annonce la décrue, il faut quand même ouvrir Dysneyland pour les fêtes, comment feraient les gogos et leurs enfants sans ce cirque débilitant? et d’ailleurs à dysneyland il ne peut pas y avoir de contamination, c’est seulement dans les églises. Et disneyland fait partie du mondialisme et de la nouvelle religion de la ripoublik

  14. La “tenue” de messes ! La “gaulmyne” s’est encore pris les pieds dans le tapis : elle confond l’Église avec le Grand Orient, l’eucharistie avec l’agape maçonnique… Son langage la trahit : elle parle comme dans une loge du Droit humain, où elle doit sans doute trouver l’inspiration… à moins qu’elle ne démente !

  15. La presse écrite étant en difficulté, je suggère un regroupement du Croissant, de Golias hebdo et de Témoignage chrétien.
    Le nouveau torchon pourrait s’intituler “CGT”.
    Ca resterait en famille…

  16. le titre “La Croix” est de plus en plus usurpé. Mieux vaut un adversaire qu’un faux ami.

  17. Quelqu’un – je ne sais pas qui – m’a abonné à La Croix. J’en ai lu trois numéros (jamais deux sans trois…). Les suivant vont directement à la poubelle. C’est un journal de la gauche mondialiste. Ce journal n’est pas du tout catholique. A éviter à tout prix, même gratuitement.

  18. ça n’est pas d’aujourd’hui que ce quotidien a dévié vers le gauchisme et maintenant l’islamophilie tout en oubliant la chrétienté, il est aujourd’hui en adéquation avec le pape

  19. Je voudrais encore une fois démasquer le mythe de la “surpopulation mondiale”. Rien d’ésotérique ni de compliqué, une simple règle de 3 du niveau de l’école primaire.
    Prenez 10Mds d’humains – je sais, on n’y est pas encore mais c’est le plafond prédit depuis plusieurs décennies par bien des démographes – sur toute la planète. Ajoutez la densité moyenne d’une population un jour de fête, mettons 1 pour 2m² – encore une fois la densité était supérieure lors de bien des manifestations de 2013 ou plus récentes. Nous obtenons donc 20 Mds de m². Cela parait impressionnant comme ça mais on doit se rappeler qu’1 km², c’est 1.000.000 de m²; donc 20 Mds m², c’est 20.000 km² (la superficie de la Sardaigne par exemple).
    Le problème n’est donc pas la population, ni même l’agriculture (je vous laisse relire la surface cultivée perdue – souvent redevenue sauvage – depuis 1 siècle) mais le gaspillage effréné. Quelques exemples: il faut – parait-il – remplacer sa voiture tous les 4 ans, l’ordinateur aussi, sa télé tous les 3 ans, le téléphone portable tous les 2, et jeter les fringues à chaque changement de saison. Avec toute la pollution produite pour les métaux rares, les conditions indignes subies par ceux qui fabriquent là-bas, etc. Mais avons-nous toujours le choix?
    Cette exploitation n’est pas supportable par la planète pour 10 Mds d’habitants, mais le serait davantage pour 100 millions (les très riches et leurs serviteurs qui bénéficieraient de quelques miettes) avec l’utilisation massive de robots de toutes sortes: exactement la “société idéale” décrite par Azimov dans son cycle sur les Robots.
    Reste à se débarrasser de cette embarrassante population surnuméraire. Pourquoi pas un virus? Puis un ‘vaccin’ stérilisant si cela ne suffit pas…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services