Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le PS privilégie les riches contre les pauvres

Lu dans Les 4 Vérités :

"François Hollande a rejeté
la TVA sociale. Or, les
plus riches consomment plus. Donc
cette TVA aurait été principalement
alimentée par les riches
. En contrepartie,
il a supprimé la défiscalisation
des heures supplémentaires
. Je
ne sais pas si notre président issu
de la gauche caviar a déjà travaillé
une fois dans sa vie, mais il faudrait
lui apprendre que ce ne sont pas
les riches qui bénéficiaient de cette
mesure
. Au final, il diminue le pouvoir
d’achat des plus modestes,
tout en se gardant bien d’égratigner
celui de ses amis riches."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Ce qui est amusant est de constater le décalage entre certaines personnes et la réalité : certains chefs d’entreprise – dans les PME – commencent à atterrir à l’énoncé des nouvelles fiches de payes de septembre… et que dire des smicards (qui forment la majorité de leurs salariés) qui vont voir leur salaire diminué et leurs impôts augmentés.
    Le changement, c’est maintenant !

  2. Les marionnettes changent, pas le montreur de marionnettes…

  3. Lui travaillé, mais si dans sa vie, il avait seulement fait un jour de travail, du vrai avec ses biceps, il saurait ce que cela veut dire, mais notre président anormal est un incapable de la pire espèce comme tous ces socialos de la gauche caviar, il faut que les gens crachent sur l’argent pour que eux s’en remplissent les poches sur le dos des c…. qui ont voté pour eux et des autres malheureusement

  4. Loin de moi l’idée de défendre Hollande, mais comme j’aime me faire l’avocat du diable, je trouve le premier argument un peu léger…
    En effet, étant donné que le pauvre dépense l’ensemble de son revenu tandis que le riche peut épargner une partie plus ou moins importante de son salaire, un socialiste pourra toujours rétorquer que la TVA sociale touche 100% du salaire d’un pauvre et seulement 80, 70 ou même 50% du salaire d’un riche…
    En volume les riches auraient donc été les principaux pourvoyeurs, mais en valeur, ce sont bien les pauvres les plus touchés.

  5. @ Lucho,
    À votre avis, que devient l’épargne des riches ?
    Non, les riches contribuent pour la part la plus importante de la TVA (non seulement parce qu’ils ont plus d’argent à dépenser mais aussi parce qu’ils achètent des choses plus chères) mais l’épargne elle-même est forcément réinjectée dans un circuit qui fait fonctionner l’économie.
    Finalement, le seul impôt « juste » est sans doute la TVA (surtout quand elle varie bien selon les produits). L’IR est beaucoup plus discutable, surtout quand beaucoup en sont exonérés.
    À mon avis, on devrait cesser d’avoir de multiples sources d’impôts : un seul ou deux et équilibrés. Du genre TVA et un prélèvement sur salaire. C’est tout.
    Cela éviterait bien des magouilles politiciennes et rendrait explicite bien des circuits tordus…

  6. On supprime toutes les taxes et on fait un impôt à 10 % des gains, point barre. Actuellement à cause des taxes qui avantagent énormément les très riches, ceux-ci paient 17 à 25 % de leurs gains en impôts alors que la classe moyenne en est à 50 % ou plus de ses gains. La TVA n’existe que sur la consommation or un très riche ne peut manger qu’un poulet par jour comme disait Marcel Dassault donc à la mesure du pauvre. Mais ce très riche gagne 400 fois plus que l’ouvrier et si l’impôt est vraiment en proportion de ses gains, il paiera 400 fois plus que l’ouvrier en impôt et surtout dans les mêmes proportions que l’ouvrier par rapport à ses gains.
    La TVA est illégale et inconstitutionnelle. La Constitution de la France demande que tout impôt soit mis en fonction des revenus. C’est pourtant clair !
    ART. 13. — « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »
    Par cet article est défini la seule manière de mettre des impôts. Quatre conditions régissent les impôts :
    Ils ne concernent que l’entretien de la force publique et les dépenses d’administration.
    Ils doivent être également répartis.
    Ils doivent l’être également entre tous les citoyens.
    Ils doivent l’être en raison de leurs facultés (proportionnels aux revenus)
    Or les taxes ne sont pas proportionnelles aux revenus et sont donc inconstitutionnelles.
    Il s’agit donc purement et simplement d’un attentat à la constitution commis par un fonctionnaire :
    “Lorsqu’un fonctionnaire public, un agent ou un préposé du Gouvernement, aura ordonné ou fait quelque acte arbitraire ou attentatoire soit à la liberté individuelle, soit aux droits civiques d’un ou plusieurs citoyens, soit à la Constitution, il sera condamné à la peine de la dégradation civique.” (Art. 114 code pénal)
    “Le Président de la République veille au respect de la Constitution.” (Art.5 Constitution de 1958)
    Alors au boulot !

  7. La TVA dite “sociale” est également défavorable aux familles nombreuses, qui consomment plus et épargnent moins. Je sais de quoi je parle…

  8. La démonstration de Daniel Pignard est claire. Je n’ai jamais compris pourquoi on dit que la TVA est plus juste.
    J’ajouterai juste qu’une fois que chacun a versé sa contribution par l’impôt selon ses revenus et ses charges de famille, il devrait être libre de dépenser comme il veut sans plus rien devoir à l’Etat.

  9. Pour abonder dans le sens de l’auteur, il y a encore pire que ce qu’il cite, il y a l’augmentation du forfait social! Cela touche environ 8 millions de salariés dont le revenu de l’épargne salariale et de la participation se verra amputée de 12% grâce au camarade Hollande.

  10. “Daniel PIGNARD” écrit:
    “La Constitution de la France demande que tout impôt soit mis en fonction des revenus.”
    Problème: quelle “fonction”?
    Actuellement, sur les revenus, à peu près un foyer fiscal sur deux échappe à l’impôt sur le revenu (mais contribue à la T.V.A., ce qui n’est probablement pas immoral).
    Parmi ceux qui contribuent, celui qui gagne 2 SMIC paie beaucoup plus du double de celui qui gagne 1 SMIC, à égalité de charges de famille. L’impôt sur le revenu n’est pas proportionnel au revenu (il est “progressif”). Est-ce une “fonction” acceptable?
    Il dit également
    “un très riche ne peut manger qu’un poulet par jour”
    Sauf qu’en général, il mange quelque chose de plus cher que le poulet, et d’autres, faute de ressources suffisantes, mangent quelque chose de moins cher que le poulet (ou un poulet à moindre prix au kilo). Donc le riche, pour sa nourriture, contribue beaucoup plus, par ses choix, au montant global de T.V.A. perçu par l’état.
    Avec trois taux, par exemple, pour la T.V.A. (un taux très bas pour les produits de première nécessité, un taux moyen pour les produits de consommation courante, et un taux majoré -qui initialement était de 33%- pour les produits dits de luxe), la contribution aux finances de l’état semble beaucoup mieux répartie avec la T.V.A. qu’avec l’Impôt sur le Revenu (auquel échappent évidemment ceux qui travaillent au noir ou se bornent à des revenus de “l’économie souterraine”); tous ceux qui consomment contribuent à la T.V.A., qui rapporte d’ailleurs beaucoup plus -presque six fois plus- à l’état que l’Impôt sur le Revenu (source http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/finances-publiques/ressources-depenses-etat/ressources/quels-sont-differents-impots-percus-par-etat.html).

  11. Non, en proportion de leurs revenus, les pauvres consomment plus que les riches.
    Surtout qu’ils sont plus nombreux !

  12. A TDK1
    L’impôt progressif n’est pas acceptable parce que le taux doit être égal pour chaque citoyen (également réparti entre tous les citoyens). Avec un taux progressif, il n’y a rien d’égal mais le riche est lésé (dans le sens ou il est, on pourrait imaginer un progressif dans l’autre sens)
    Admettons que le riche mange le prix de 5 poulets par jour, comme il gagne 400 fois plus, il est toujours largement gagnant sur le taux de son impôt.
    Comme j’ai démontré que la TVA n’est pas légale, 3 taux ne sont pas non plus acceptables.
    Je rappelle que le taux unique de l’impôt proportionnel est biblique. 10 % pour le roi (1 Samuel 8 :10-18)
    L’Etat, comprenant que l’impôt proportionnel aux revenus effraierait les contribuables vu le taux auquel il est monté, a inventé ces fameuses taxes mais qui sont d’une injustice flagrante.

  13. @ Pignard
    C’est pour cela que la TVA est une taxe, et non un impôt…

    Pour la progressivité de l’IR elle n’est pas injuste, il faut juste qu’elle soit corrélée avec l’utilité marginale des revenus. Là c’est plus dur car cette utilité marginale est très personnelle.
    Étendre l’assiette avec une première tranche très basse, oui c’est nettement plus responsabilisant pour le choix des dépenses effectuées en aval…

  14. A Tonio,
    Tout ce qui est imposé, c’est-à-dire à versement obligatoire est un impôt et la taxe en fait partie. Le changement de nom en prélèvement ou autre ne l’adoucit pas pour autant et ce sera la prison pour non paiement. Il n’en serait pas de même si l’Etat faisait la quête comme dans les églises ou s’il mettait un tronc à disposition.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services