Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le propriétaire de France Soir intéressé par les idées du FN

De quoi déclencher un traumatisme au sein de la rédaction, qui a pris soin de réitérer son indépendance éditoriale.

Si Alexandre Pugachev avait déclaré être séduit par les idées du Parti socialiste, la rédaction aurait-elle eu la même attitude ?

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ils ont l’impression de revivre l’entre-deux tours de 2002… et font une autre politique de l’autruche : à tout moment leur président peut les lâcher !!!
    PS : vous avez-vu la caricature du bébé-médicament ? à voir !!!

  2. “Si Alexandre Pugachev avait déclaré être séduit par les idées du Parti socialiste, la rédaction aurait-elle eu la même attitude ?”
    Ben ÉVIDEMMENT, ce sont des journalistes IN-DÉ-PEN-DANTS, non?
    La preuve, ils lisent “Libération” (il faut bien quelques lecteurs à ce journal? encore faudrait-il que ce soient des exemplaires payés, pour éviter à l’entreprise de boire un bouillon, en dépit des exemplaires disséminés grâcieusement dans les universités pour l’édification des étudiants).

  3. Euh…les nouvelles idées du FN sont beaucoup les anciennes du parti socialiste… n’est-ce pas ?

  4. Non Sanpierro, faut pas confondre nationalisme et défense de nos frontières (et donc de l’Etat protecteur) avec le socialisme internationaliste.
    Voir Pugachev soutenir Marine est réjouissant.
    J’ai toujours dit que l’espoir et le salut de l’Europe viendra de l’Est, pas encore gangrené par la déferlante financière mondialiste et apatride.
    En tous cas, la dédiabolisation du FN est efficacement en marche, sous l’impulsion de Marine, et progresse chaque jour un peu plus.
    Deo gratias.

  5. @Olivier M
    “..le salut de l’Europe viendra de l’Est, pas encore gangrené par la déferlante financière mondialiste et apatride.”
    Bigre !
    N’avez-vous pas entendu parler des oligarques Russes ?
    Ces milliardaires sont tous à Londres ou à New-York avec leurs amis, justement, apatrides…
    Eux aussi, avant, proposaient l’état protecteur : cela se nommait le marxisme !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services