Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le professeur Didier Raoult remet à sa place Jean-Jacques Bourdin

Le professeur Didier Raoult remet à sa place Jean-Jacques Bourdin

C’était ce matin sur RMC/BFMTV :

“C’est moi qui soigne. Ce n’est pas vous. Vous avez déjà soigné quelqu’un dans votre vie? Vous avez sauvé quelqu’un dans votre vie? Alors calmez-vous! Calmez-vous! Ne m’expliquez pas la médecine, ne m’expliquez pas que mettre des masques c’est sauver les gens. Je n’ai fait que soigner les gens. Ce que je vous dis et vous répète: ne faites pas de déductions foireuses. Quand on dit aux gens de ne pas faire de diagnostic et rester à la maison… Je ne tue pas les gens. Vous allez me le répéter dix fois… Je vais me lever et m’en aller. Donc, vous écoutez ce que je vous dis. Je m’en fiche de vous. Si on s’en fout tous les deux, on peut partir alors…”

“Posez-moi des questions intelligentes et arrêtez de me répéter que j’ai tué des gens. Je ne suis pas journaliste, mais je suis un humain normal. Ne me donnez pas de leçon”

L’intégralité de l’émission est à revoir ici.

Partager cet article

23 commentaires

  1. Il est temps que Bourdin s’en aille et mette fin à cette attitude qui consiste à être malpoli avec ses invités en leur coupant la parole, ce que d’aucuns appellent “sa carrière”; celle dont on extrait du marbre et des fossiles.

    Qu’il prenne vite son Audi et retourne chez lui à 180 km/h sur l’autoroute avant que des écolos, idiots-utiles de la mode du moment, ne les limitent à 110 !

    Ne nous donnez plus de leçons, Monsieur Bourdin ; la bien-pensance, ça suffit : Elle finit par déboulonner les statues et les cerveaux !

    Quant aux lecteurs, restez sur Radio Courtoisie ou Sud-Radio, sur TV Liberté, sur Valeurs Actuelles ou Boulevard Voltaire,… même la nouvelle revue souverainiste « front populaire » de l’ex gauchiste Michel Onfray était déjà épuisée ce matin : un plaisir de le voir échanger avec Éric Zemmour, même si l’on n’est pas d’accord. Et restez sur le Salon Beige, cela va sans dire. Et surtout, votez bien dimanche !

    • Bonjour Meltoisan. Il n’a pas donner de leçon. Il s’est juste fait l’écho de ce que pensent certains pour que justement le professeur puisse y répondre. Car il a laissé le professeur répondre. Et le professeur a très bien répondu. Le journaliste n’est justement de ceux qui veulent que es auditeurs ne retiennent que leur point de vue. C’est un style de journalisme. Bien à vous.

  2. Version actualisée de mon commentaire de ce matin :
    Habituellement, la “demi-heure politique” de Bourde-1 dure 20 minutes (habituellement de 08:33 à 08:53). Ce matin, la comparution devant la camarade commissaire politique de vait durer 45 minutes et a en fait duré 34 minutes de 08:20 à 08:54.
    Et comme je le pronostiquais hier soir, ce méritait le détour : le Professeur Raoult a fait mordre la poussière à Bourde-1 à plusieurs reprises.
    https://youtu.be/R4FhOMw873A
    Nous avons désormais la version intégrale du débat de ce matin. Ça valait son pesant de piments d’Espelette…
    Bravo, Professeur !
    👏👏👏👏

    • Bonjour F Jacquel. Merci de nous avoir mis le lien intégral de l’émission. On a pu se faire notre propre idée. Le journaliste posait des questions, certes à dès fois très dur. Mais à aucun moment, il n’a manqué de respect au professeur Raoul car il posait les questions que les gens se posent pour justement susciter la réponse de l’invité qu’il acceptait. Le Professeur a très bien répondu. Il est resté sur les faits comme fait tout bon scientifique. A vrai dire l’attitude du Professeur est une réaction non pas sur ce que pense les autres sur son traitement mais sur l’interdiction qui a été faite d’utiliser son traitement pour les médecins qui voulaient le prescrire. Son attitude est très compréhensible. Bien à vous.

      • Couper la parole, c’est manquer de respect !

        À cet égard, Jean-Jacques BOURDIN et Ruth ELKRIEF par exemple s’en sont faits une spécialité ; c’est en quelque sorte leur marque de fabrique et je ne supporte pas cette impolitesse, ce manque de courtoisie permanent.

        C’est tout le contraire d’une Christine Kelly. Quelle classe, quelle écoute, quelle finesse, quelle grâce Kelly !

  3. 😉 un bon moment….

  4. Quel sinistre con ce Bourdin. Je n’ai pas réussi à tenir aussi longtemps que le professeur Raoult. C’est du même niveau que Margaux de Frouville. Mais la pauvrette prenait son courage à deux mains avant de poser ses questions idiotes. Là, c’est du concentré d’arrogance d’un mufle qui ne doute plus de rien. Les cons ça ose tout…

  5. Ce bourdin en plus de son ton bêtement désagréable pose volontairement des questions fermées (auxquelles on ne peut répondre que par oui ou par non).
    Le but est manifestement de coincer le professeur Raoult en le forçant à caricaturer sa position.

  6. Apparemment, il y a aujourd’hui une attaque conjuguée sur tous les fronts : Le Dr Raoult, le Dr Peronne, le remdesivir (Union européenne). Les comploteurs sont furieux du témoignage du Dr Raoult devant l’Assemblée !

  7. Bourdin n’est jamais qu’un employé. On ne descend pas dans l’arène pour y ferrailler avec un employé.

  8. Merci Professeur d’avoir remis à sa place cet odieux personnage arrogant, méprisable et mal élevé à un point à peine croyable.
    M. Bourdin ne respecte personne et ne sait rien faire d’autre que de poser des questions stupides ou tendancieuses pour ensuite empêcher ses interlocuteurs de répondre.

    • Bonjour Duport. Il suffit de regarder la vidéo de l’emission, dont F. Jacquel nous a mis le lien, pour s’apercevoir que ce n’est pas la cas. Certes les questions sont plus des insinuations mais il laisse le professeur répondre. Les seuls fois où il semble ne pas lui laisser répondre c’est parce que le professeur ne lui laisse pas finir son propos.
      Il est respectueux du professeur mais par contre il se fait l’écho de ce que certains pensent pour que justement le professeur puissent se défendre. Et le professeur a très bien répondu. Bien à vous.

      • « Certes les questions sont plus des insinuations mais il laisse le professeur répondre. … » Écrivez-vous.

        Qu’il ne laisse pas son invité répondre, il ne manquerait plus que ça ! Quant aux insinuations, je lui préfère plutôt la franchise.

      • Justement prenez la peine de regarder !
        Bourdin ne laisse jamais ses interlocuteurs répondre et leur coupe sans cesse la parole.
        C’est ahurissant de vous lire.

  9. quand un non sachant veut faire dire ce qu’il pense à un professeur de médecine…
    ce savant de marseille me ravit car à chaque fois qu’un piège (grossier) lui est tendu, il renvoie son contraicteur dans les cordes!
    si j’étais virussé, je filerait illico me faire prendre en charge là bas

  10. @pnfo : “c’est un style de journalisme”. Un style dépassé, ringard. Un style à la Fouquier-Tinville, à la Goebbels ou à la Béria. Le flic qui cherche à déstabiliser le supposé coupable. Questions fermées, stupides et agressives, indéfiniment posées. Et le monde journalistique va s’offusquer : “vous vous rendez compte, comment ce petit toubib de province a osé traiter ce grand journaliste que les petits nouveaux tentent de copier”. Je crains que pour ce matamore les beaux jours soient terminés. Christine Ockrent, avec sa garde khomeiniste, venant insulter Hoveida, ministre du shah, au fond de sa cellule pourrie, la veille de sa pendaison, ça a eu payé mais ça ne paie plus. Les médias libres et les réseaux sociaux sont passés par là.

  11. Où JJ Bourdin a t-il appris à mener une interview?
    Sûrement pas en s’inspirant de l’art du vrai journalisme et de sa déontologie!
    N’importe qui aurait le sens du dialogue basique et le respect de l’autre saurait mieux faire.
    Là, ce qui est grave, ce n’est pas tant l’incompétence de ce pseudo journaliste, mais ses manipulations sémantiques accusatoires, fausses, récurrentes et inacceptable à l’encontre du Dr Raoult notamment: -“vous tuez des gens! “.
    Accuser un médecin de tuer des gens alors que ceux-ci décèdent par suite de la maladie, alors que le médecin soigne en son âme et conscience et qu’aucune faute professionnelle ne lui est reprochée, cela me semble répréhensible judiciairement.
    Cela dit en passant, quand un médecin arrête volontairement l’alimentation et l’hydratation d’une personne handicapée ou en ce qui concerne l’injection létale de l’euthanasie, le verbe “tuer”,’qui pourtant est la définition tout à fait exacte de ces actes, ne fait plus partie du vocabulaire chez les journaliste-scribes de l’intelligentsia!
    Propagande oblige!

  12. à l’attention de pnfo
    Quand on maîtrise si peu le français peut-on prétendre être capable d’exprimer correctement sa pensée ?

  13. Finalement, tout bien réfléchi, heureusement que Bourdin ne manque pas d’air, sinon ses interviewes tourneraient en eau de boudin…
    😜😜😜

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services