Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France / France : Société

Le prix des livres numériques va augmenter

C'est l'Union Européenne qui l'impose à la France. Vous avez dit souveraineté ?

"La justice européenne donne tort à la France, qui ne pourra plus appliquer un taux de 5,5% de TVA sur le livre numérique en vigueur depuis janvier 2013. Le taux devra repasser à 20%."

Alors que c'est justement leurs prix trop élevés qui freinent leur développement…  

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. D’un autre côté, faciliter la vente de livres électroniques, c’est favoriser Amazon, cheval de Troie du capitalisme mondialisé anglo-saxon. Voilà donc bien la preuve que l’Union européenne est, non pas le “toutou de Washington”, mais un barrage contre l’impérialisme américain.
    [Pourtant Amazone c’est très pratique. Tout le monde n’est pas parsien avec des librairies, des Darty ou des FNAC à côté…
    On peut apprécier de lire ZEMMOUR et HOUELLEBECQ en version électronique achetée sur AMAZONE
    Quant à l’UE barrage contre l’impérialisme américain, c’est assez osé d’écrire ça à l’heure du traité transatlantique…
    PC]

  2. Ce qui pourrait baisser, c’est le salaire de Monsieur 20% (Hollande) ! Quand 80% des lois sont décidées à l’extérieur des frontières, il serait honnête de sa part de ne plus se faire appeler président des Français mais simple haut fonctionnaire ! Si l’adjectif haut ne suffit pas à ce franc-maçon, cela ne coûte rien d’y ajouter Grand haut fonctionnaire suprême de la France ! Cela ne peut que plaire à certains égos !

  3. Robert Marchenoir est l’un des rares commentateurs du Salon Beige à croire encore que l’UE n’est pas une créature des USA.
    https://www.upr.fr/actualite/europe/la-cia-finance-la-construction-europeenne

  4. Quand un internaute achète sur Amazon par exemple, l’argent part sur un compte au Luxembourg et en fin d’année – ou mois par mois – Amazon reverse à l’État français sa part de TVA. A la seule différence avec les libraires français, c’est Amazon qui fixe le montant à reverser car l’État est incapable de connaître le nombre de clients et le CA réalisé par Amazon par ses clients français.
    Donc dans le cas présent, cela ne fera que pénaliser les éditeurs numériques français.
    Attention Amazon n’est pas un éditeur, mais un revendeur comme tout libraire. C’est sa force d’achat qui pénalise les petites et moyennes librairies et les remises exorbitantes que lui octroient les éditeurs ( 60 % pour Amazon au lieu de 35/40 % pour les librairies françaises ). De plus je ne pense pas que le livre numérique soit soumis au prix unique comme sur le livre papier

  5. Après vérification, le livre numérique est bien soumis au prix unique fixé par l’éditeur – loi Jack Lang de 1981 modifiée récemment –

  6. En novlangue, il faut comprendre le contraire de ce qui est dit.
    Le chimique en est un parfait exemple.
    En conséquence, cela fait un bail que la soi disant souveraineté de la France est dans le caniveau européen.
    Il faudra juger les traîtres qui ont vendu pour 30 deniers la souveraineté de la France.
    On a les noms.

  7. [Si je comprends rien à vos propos, ce n’est plus la peine de laisser des commentaires sur mes posts. On gagnera tous du temps…
    PC]

  8. Et dans 1 an ou 2, on verra les mêmes venir pleurer l’augmentation en flèche des téléchargements non payés…

  9. Leur prix trop élevé, certes, mais pas forcément à cause de la TVA. Sur un livre numérique, l’éditeur n’a pas de risque d’invendu, pas de coût d’impression à rentabiliser sur les ventes, moins de frais de mise en page… Pourquoi sont-ils presque aussi chers, même avec une TVA à 5,5%, que les livres papier ?!?

  10. Tant mieux !!
    Finkielkraut rappelait récemment que tous les dirigeants des grosses boites style Google, Amazon et autres mettent leurs enfants dans des écoles non conenctées où on se sert du support papier. L’écran, c’est l’asservissement lorsqu’il devient omniprésent.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services