Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le prix de l’électricité augmentera de 6% mais… après les élections européennes

Le prix de l’électricité augmentera de 6% mais… après les élections européennes

Ce qui semble très inquiétant, c’est que l’augmentation du tarif de électricité va visiblement se faire au profit des fournisseurs privés, qui vont bénéficier ainsi du nucléaire français étatique, et cela bien sûr au détriment du consommateur.

Le ministre François de Rugy se cache derrière une pseudo décision de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour justifier cette hausse :

Les tarifs réglementés de l’électricité, qui avaient été gelés par le gouvernement pendant l’hiver pour répondre à la crise des Gilets jaunes », vont « sans doute » augmenter en juin, a confirmé vendredi 22 mars le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy. « Nous sommes déjà sortis de l’hiver et nous le ferons sans doute à la moitié de l’année, c’est quelque chose que nous avions dit », a-t-il précisé sur CNews. L’augmentation sera autour de « 5 à 6 % », a précisé le ministre, soit ce « qui était prévu par la Commission de régulation de l’énergie », a-t-il ajouté.

Mais la justification de cette hausse semble bien difficile à comprendre :

“(…) L’Autorité de la concurrence juge que les arguments avancés par la CRE ne sont pas cohérents avec les objectifs a priori poursuivis par les tarifs réglementés de l’énergie.

En effet, le régulateur de l’énergie n’a pas tant justifié la hausse par les coûts de production pour EDF que par la montée générale des cours de l’électricité. 

La hausse des tarifs réglementés revient donc à égaliser la situation entre distributeurs, c’est-à-dire EDF lui-même et les groupes alternatifs qui disposent d’un accès limité au parc nucléaire de l’électricien dominant.

Cela a pour conséquence de faire supporter la charge financière aux consommateurs plutôt qu’aux fournisseurs et semblerait donc contraire à la volonté du Parlement de proposer aux consommateurs des tarifs réglementés permettant de leur restituer le bénéfice de la compétitivité du parc nucléaire historique

Comme pour les autoroutes, comme pour les aéroports, il semblerait que les bijoux de l’État servent à enrichir des groupes privés plutôt que de bénéficier aux citoyens français.

 

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ça s appelle le capitalisme de connivence où l on voit que c est une fausse libéralisation mais une vraie arnaque pour les consommateurs mais allez dire ça à micron, le maire et leurs sbires, ce sont des brelles

  2. damons leur le pion en consommant moins. Ce n’est pas si difficile, il suffit de couper tous les appareils que nous laissons en veille, toutes les fonctionnalités de nos téléphones dont nous ne nous servons pas (pour avoir à les recharger moins souvent) et dont on ne veut pas que les opérateurs se servent (comme les localisations géographiques), de mettre des interrupteurs à toutes les prises, éviter que nos maisons soient éclairées comme des sapins de Noël…
    En plus, on leur fera forcément plaisir (du moins il souriront “jaune”) sur le plan de l’écologie. Parce que je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais sous prétexte d’écologie, c’est fou toute l’électricité que l’on nous fait consommer…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services