Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

Le président de la télévision nationale ukrainienne démissionné de force

Le président de la télévision nationale ukrainienne, Alexander Panteleymonov, a passé mercredi soir un mauvais moment. Des hommes ont investi son bureau et l’ont forcé à signer sa démission. Et ces assaillants sont des membres du parlement. Des députés du parti Svoboda, qui reprochent notamment à Alexander Panteleymonov, d’avoir diffusé en direct la cérémonie de signature par Vladimir Poutine du traité entre la Crimée et la Russie…

L'homme avec la queue de cheval est responsable au Parlement de la liberté d'expression… :

 

Partager cet article

21 commentaires

  1. Démissionner un journaliste à la botte des puissants, nous en avons rêvé, et les Ukrainiens l’ont fait.
    Je trouve cette démission forcée assez sympathique : j’en rêve pour France Télévisions et Radio France.
    Quand un dirigeant de l’info avec monopole, comme en Ukraine, n’est pas objectif, il est en faute.
    Pour Svoboda, ce président avait retransmis cette signature sans émettre aucun commentaire sur son côté Anscluss à la Hitler et il avait menti durant des années en vantant le régime et en cachant l’état réel de l’Ukraine, un PIB par habitant inférieur à celui du Pérou.
    Cela ne pouvait qu’énerver les Ukrainiens dont ce parti souverainiste est l’expression la plus populaire.

  2. C’est aussi un néo-nazi notoire.

  3. @FR
    Un néo nazi à queue de cheval : classique…….
    Tout comme l’utilisation du fantasme néo nazi pour justifier les ”libérateurs soviétiques” : on sait aujourd’hui que les groupuscules néo nazis et les attentats néo nazis des années 50 et 60 étaient financés et organisés par la STASI.
    Alors le coup des nazis ukrainiens, quelle fumisterie !

  4. Svoboda, Fabius, Valls… menaces, sang, violence, dictature vallsiste.
    Un jour ils nous diront qu’ils ne savaient pas ce qu’il se passait et ce sera un gros mensonge de plus.
    Le père du mensonge c’est le diable je crois.

  5. @ FR : C’est aussi un néo-nazi notoire.”
    Il paraît que la manif’ pour tous aussi.

  6. Désolé pour Yves et Nantais, oui les militants de Svoboda et de Praivy Sektor sont des néo-nazis, qui font passés les militants du Front National pour des centristes. Il existe beaucoup d’admirateurs NS avec des cheveux longs, notamment sur la scène black métal européenne, votre argument ne tient pas la route.
    Par ailleurs, il faudrait mettre vos pendules historiques à l’heure, la STASI est morte depuis 1989, de même que l’URSS, il est par conséquent anachronique de reprendre la propagande anti-russe que nous servent les merdias occidentaux aux ordres de Washington… Les nationalistes ukrainiens sont les idiots utiles du NOM.

  7. Occuper une radio par la force, c’est ce qu’ont fait les troupes russes en Crimée, en interropmpant toute production et émission des médias demeurés fidèles à l’Ukraine.
    Ainsi l’opinion ne pouvait voter qu’à 93 % pour le rattachement à la Russie.

  8. Autant dire qu’une signature obtenue ainsi n’a strictement aucune valeur !
    le gouvernement ukrainien auto proclamé n’a pas plus de légitimité si ce n’est pour Fabius et Hollande
    (ces “démocrates sourcilleux” ont de bien curieuses connivences …)

  9. C’est comme dans beaucoup de lieux: tant que vous êtes d’accord avec moi, vous avez le droit de parler.
    Ce sujet est délicat, et mérite d’être approfondi… quand on refuse une philosophe du gender pour former des gens dans l’Eglise… on peut facilement nous reprocher l’incohérence quand on parle de tolérance de la parole ensuite… si on ne distingue pas clairement les choses, s’il n’y a pas une hiérarchie nette, des références identifiées, etc.

  10. En relativisant: bousculé, pas tabassé
    et pas démissionné, non. Corriger le titre.

  11. C’est sûr que les français sont bien placés pour donner des leçons aux ukrainiens.
    En France, il n’y a même pas de contestation, la pensée unique tient tout, les syndicats, les partis “républicains”, la presse, l’éducation nationale.
    Une telle violence n’est même pas envisageable, pas plus qu’une possibilité de contestation et encore moins de démission du directeur pour soumission à la pensée unique.

  12. c’est son jumeau à katogan, adjoint à la culture à la mairie de Paris, qui organisait les sit-in de sans papiers à St Nicolas du Chardonnet

  13. Quand le loup sort du bois…

  14. en attendant, on assiste en direct à la façon dont les socialos et la clique LGBT voient les chose : on a intérèt à se trouver dans les bureaux de vote comme scrutateurs pendant ces élections….. Parce qu’on sait maintenant comment çà risque de se passer partout en France quand ils vont réaliser que la peuple les a rejeté !

  15. de Nantais: “le coup des nazis ukrainiens, quelle fumisterie ! “!!?
    http://www.les-crises.fr/ukraine-oaodvd-3/
    Ou comment l’axe américano-sioniste sur lequel nous sommes embrochés utilises les islamistes au moyen-orient et l’extrême droite (la vraie) en Europe pour servir ses objectifs et créer le chaos.

  16. @ Lionel D
    Oui les Ukrainiens ont accueilli l’armée allemande en libératrice : ils venaient de subir une famine programmée qui avait tué 20 % de leur population et dont les conséquences économiques et sanitaires ont continué durant au moins 10 ans. On peut les comprendre. Ces anciens combattants ukraino-allemands sont respectés des ukrainiens de souche : ils ont combattu le communisme. C’est étonnant pour nous, mais il faut tenir compte de cette histoire.
    Quant à la Stasi et à l’Union soviétique qui sont mortes, je suis désolé, mais c’est comique : Poutine est l’ex dirigeant d’un service d’EZtat, le FSB, qui est à la fois la police nationale, les services secrets, la gendarmerie et le renseignement militaire. Imaginez qu’un tel haut fonctionnaire devienne président : c’est impossible en France, cela l’est en Russie, parce que le FSB et les oligarques du clan Poutine sont main dans la main : ils tiennent la Russie.
    Quant à l’histoire abolie, les frontières qu’Hitler avait concocté avec son pote Staline sont toujours les memes….. du côté russe : Poutine si attaché à l’histoire des frontières de la Crimée, s’en f…..totalement de conserver sous sa domination 1 très gros tiers du territoire polonais de 1939, une partie importante de la Lithuanie, sans parler de qq régions de divers pays ayant des frontières communes avec la Russie : Roumanie ou Hongrie, par exemple.
    Avant de parler d’histoire abolie, regardes les cartes de 1939 et les cartes d’aujourd’hui : Poutine est bien l’héritier d’Hitler par Staline interposé.
    D’ailleurs la statue de Lénine est partout en Crimée, redorée même à Simferopol où les Russes ont fêté le référendum : bel accessoire de la liberté en effet……..
    Et la momie du monstre Lénine est toujours sur la Place Rouge : Poutine sait qu’il est le véritable héritier de ce fou sanguinaire qui a créé le Police secrète qu’il a dirigée et dirige encore.
    Pour parler de leçons d’histoire, il faut ne pas être amnésique : l’URSS est morte, mais l’impérialisme grand russe ne l’est pas ni le prophétisme de la 3 ème Romme et du peuple slave pur des horreurs de l’Occident.
    Quand on inondé le monde de l’horreur léniniste on doit savoir se faire modeste.

  17. “Ainsi l’opinion ne pouvait voter qu’à 93 % pour le rattachement à la Russie.
    Rédigé par : Hugo de M | 21 mar 2014 09:42:48”
    Comme si les Criméens étaient aussi bêtes que vous et ne pensaient que ce que leur distille la télé!

  18. Ces démocrates là, à queue de cheval, sont de la même veine que les nôtres, au parlement européen, à l’assemblée nationale et au gouvernement.

  19. Nantais,
    Vous focalisez trop sur un seul acteur : Poutine. Il est d’autres impérialismes qui tirent à demi-cacher les ficelles : les USA et l’UE.
    Moi, je constate une annexion de l’Ukraine par les USA et l’UE au moyen d’un putsch et par relais médiatiques. Classique chez les ricains. Imaginons 2 secondes si les russes se permettaient une telle ingérence sur le Canada ou l’Australie…
    De l’autre côté, Poutine défend son pré carré de manière très habile et bcp plus démocratiquement au travers d’un référendum. La Crimée a tjrs été ultra russophile tout Comme l’Australie et le Canada sont américanophiles. Le drapeau russe a de tout tps été brandi par les populations de Crimée.
    Et si on demandait enfin aux ukrainiens, au moyen d’un référendum, s’ils sont contents de leur nouveau gouvernement révolutionnaire ?…

  20. Robert a raison : à part la Manif pour Tous, en France personne ne conteste.
    Par exemple quasiment simultanément on apprend que les étrangers ne paieront même plus une symbolique cotisation pour être soignés gratuitement alors que les Français ne seront quasiment plus remboursés pour leurs lunettes.
    Quelqu’un a-t’il protesté ?

  21. L’Ukraine demande 35 milliards à l’UE, et ce n’est que le début. Nous avons déjà la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Irlande, etc. à secourir. Ce n’est pas assez pour vous ?
    D’autre part, le gouvernement refuse de livrer deux navires militaires Mistral à la Russie. Croyez-vous que notre industrie se porte trop bien ?
    Les partisans des putschistes ukrainiens pourraient-ils expliquer quel est l’intérêt pour la France de faire rentrer l’Ukraine dans l’UE et de sanctionner la Russie ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]