Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Le président de la Conférence des évêques de France dépose un recours devant le Conseil d’Etat

Le président de la Conférence des évêques de France dépose un recours devant le Conseil d’Etat

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et Président de la Conférence des évêques de France, va également déposer un référé liberté au Conseil d’État contre l’interdiction de célébrer les messes publiquement pendant le confinement.

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France va déposer un référé liberté au Conseil d’État, estimant que le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, porte atteinte à la liberté de culte qui est l’une des libertés fondamentales dans notre pays. En effet, Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, après consultation de tous les évêques de France réunis en Assemblée plénière ce lundi 2 novembre, estime hors de proportion l’interdiction de célébrer la messe et d’autres sacrements en communauté. Pour les fidèles, ces célébrations sont vitales parce qu’elles sont une rencontre avec le Seigneur et avec leurs frères. Les fidèles catholiques restent totalement mobilisés contre l’épidémie et respectent l’ensemble des consignes sanitaires qui pèsent sur le pays depuis le début.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Certainement que les supplications des fidèles auront porté leurs fruits…

    Merci à nos évêques.

  2. Enfin un peu de courage! Et merci au instituts et associations qui avaient déjà saisit le conseil d’état lors du premier confinement.

  3. “Je suis leur chef, donc je les suis !”
    😄😄

  4. Enfin, ils se décident à les poser (un peu) sur la table ! C’est un bon début, bonne nouvelle.

  5. Ouf, Nos eminences bougent enfin. Prions le Saint Esprit d’augmenter en eux Ses dons de Conseil, de Force et de Crainte de Dieu , dons dont ils et nous, avons le plus besoin en ce momment pour rester déterminés dans la defense de Nos besoins spirituels vitaux.

  6. Pour une fois que la C.E.F. fait quelque chose de potable…

  7. On sent dans cette précipitation des évêques à engager des recours tous azimuts un souci de réparer leur passivité du 1° confinement qui leur avait été reprochée par une majorité de catholiques. On y va mais le couteau dans les reins.
    Mgr Ginoux ne sortira du bois pour célébrer la messe que si auparavant se trouve dans l’église un nombre suffisant de fidèles. Mon prêtre (traditionaliste) nous envoie des SMS pour nous dire à quelle heure sera son prochain office.
    Bon ne boudons pas notre plaisir, nos Éminences daignent enfin remplir leur fonction de pasteur. Si le danger n’est pas trop grand…

  8. Mieux vaut tard que jamais

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services