Bannière Salon Beige

Partager cet article

Le prélèvement à la source ou l’art de la confiscation étatique

France : Politique en France / Vidéos

Partager cet article

7 commentaires

  1. Je ne vois pas la différence entre le prélèvement à la source et la mensualisation, je rappelle que 75% des français réglaient leurs impôts tous les mois;
    La seule différence est la mensualisation était sur 10 mois et le prélèvement sur 12 mois.

  2. Le prélèvement à la source est une confiscalisation.On l’a senti passé en janvier , plus de 300 € subtilisé sur nos deux salaires par les mafieux de l’Etat ripoublicain ! Ils viennent sans vergogne taper dans note portefeuille et nous n’avons rien à dire ! Foutez-moi ces gens foutre dehors ou cela va mal finir !

  3. Marie :Il y a une très grande différence entre le prélèvement à la source et la mensualisation, parce que la mensualisation a intégré vos déductions fiscales de l’année passée, alors que le prélèvement à la source n’en tient pas compte et c’est donc votre trésorerie qui en est affectée et votre propension a faire des dons. En conséquence l’année d’après vous payerez plus d’impôts car la trésorerie n’est pas neutre les chefs d’entreprise le savent bien.

  4. Il semble en plus que nous allons avoir une déclaration à faire pour 2018 qui ne sera pas si blanche que ça…

    Donc cette année en plus de payer nos impôts de 2019 on va payer tout de même 2018 !

  5. Monsieur Duport je pense que vous n’avez rien compris, l’argent qui est prélevé cette année, concerne les impôts 2019, et, vous allez faire une déclaration en mai 2019, concernant l’année 2018, mais cette déclaration va donner le nouveau taux de prélevement pour septembre 2019 à août 2020, ainsi vous ne payez pas d’impôts pour l’année 2018, sauf si vous avez eu une rentrée d’argent beaucoup plus importante en 2018.
    Il faut aller sur le site du gouvernement avant de râler, ce site est très bien fait, et, surtout très bien expliqué

  6. En ce qui nous concerne, ma femme et moi, nous allons avoir en 2019, 52 prélèvements mensuels en tant que retraités (retraites assurance retraite, complémentaire et supplémentaire, revenus fonciers et BIC), au lieu de 10 ou 11 (régularisation).

    Personne ne me fera admettre que cette solution est un progrès !

    Le coût du traitement informatique va être multiplié par 5 !

  7. Je ne vois aucun rapport entre la façon dont l’état perçoit l’impôt et le fait que la transparence sur les dépenses soit pour le moins réduite. Pourquoi donc faire ce lien en introduction (55″)?

    Il eut été mieux de parler des dépenses incontrôlées puisque tel est le sujet sous entendu.
    Où alors critiquer l’usine à gaz que le prélèvement à la source nécessite.
    Bref aucun intérêt dans ce bla-bla…

Publier une réponse