Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Le préfet de région ajourne le projet de centre pour réfugiés de Jouy-en-Josas

Unknown-16J'évoquais jeudi la création d'un centre pour immigrés à Jour-en-Josas, qui aurait accueilli 300 personnes, parmi lesquelles 80% d'hommes célibataires âgés en moyenne de 25 ans.

Finalement, le préfet a ajourné ce projet :

"Cette décision a été prise car les conditions du succès ne sont pas réunies, a estimé le préfet de région, Michel Cadot, lui-même à l’origine de ce projet. La Ville n’était pas contre ce projet mais sous certaines conditions, soutenues par le député MoDem Jean-Noël Barrot. Jacques Bellier, maire (SE) de Jouy-en-Josas souhaitait ainsi une « montée en régime progressive du nombre de stagiaires accueillis », le « suivi/l’évaluation en continu » avec la mise en place d’un comité de suivi et la « capacité de revenir en arrière si nécessaire ». « Le préfet a constaté que ces conditions n’étaient pas compatibles avec le projet tel qu’il avait été conçu par Emmaüs, explique Jacques Bellier. Emmaüs souhaitait débuter avec un nombre important de réfugiés, ce n’était pas réaliste. »

[…] Nombre d’habitants s’étaient d’ailleurs mobilisés, une association créée et une pétition lancée tandis que d’autres avaient proposé d’accompagner les réfugiés."

Partager cet article

13 commentaires

  1. Rien n’est réglé, donc, puisque les 300 clandestins sont toujours à refourguer quelque part. Quelle est l’heureuse commune qui va les subir?
    On note la fumisterie du maire qui appelle les clandestins des “stagiaires”, comme si c’en était…
    Accessoirement, les renvoyer là d’où ils viennent est inenvisageable. Le pouvoir en place VEUT que notre pays soit envahi par des gens qui n’ont rien en commun avec les Français, dans le but de casser toute référence identitaire. Leur projet est de transformer la population en France pour ne faire que des pions interchangeables, donc sans référence identitaire. Il s’agit de transformer l’homme en marchandise. Comme ce n’est pas joli-joli, on maquille la réalité. Les clandestins deviennent des réfugiés, puis des migrants, et maintenant des stagiaires. Tout ceci n’est que manipulation mentale du populo: on ne se révolte pas contre un stagiaire.

  2. Pourtant il suffisait de leur faire faire des coloriages et des petits collages dans la journée pour les occuper… Non ?

  3. Pour éviter d’avoir tous ces clandestins/migrants/stagiaires non assimilables chez nous il suffirait d’arrêter le massacre par avortement de 220.000 Français chaque année.

  4. Une expression bien connue dit “reculer pour mieux sauter”.

  5. Le bataillon ira donc bivouaquer ailleurs !

  6. “Stagiaires ” a dit le maire de Jouy en Josas ! Ça c’est une trouvaille !

  7. Notons bien le rôle important de l’ONG “Emmaüs”,dans ce projet et dans immigrationnisme en général. Cette association a été fondée par l’Abbé Pierre, un des hommes les plus appréciés de français. Il était certes d’une charité exceptionnelle pour les plus démunis, mais…
    – Pourquoi, dans le Maquis du Vercors était-il avec les FTP (qui se comportaient souvent comme s’ils voulaient que les maquis soient repérés par les allemands?)
    – Pourquoi lors de l’épuration sauvage qui suivit la Libération, P.H. Teugen – Garde des Sceaux qui estimait, au vu du nombre d’exécutions, qu’à côté de lui, l’épurateur Robespierre, n’était qu’un “enfant de chœur” – put-il écrire: “A la Libération l’Abbé Pierre était plus dur, plus exigeant et plus énervé que je ne l’étais.”
    – Pourquoi, alors député, a-t-il tant de fois voté avec les communistes ?
    – Comment a-t-il pu écrire des insanités de ce genre: ” Beaucoup de prêtres persévèrent dans le concubinage et il n’y aurait rien d’étonnant à ce que Jésus ait eu des relations avec Marie-Madeleine.” et encore: ” Je m’élève contre ceux qui affirment qu’il est impossible que Jésus ait eu des relations sexuelles au nom de sa divinité.” etc. etc.
    De l’Abbé Pierre à Emmaüs, la Charité, hélas, fait aussi partie des vertus chrétienne que l’on peu distordre jusqu’à les rendre folles.
    (Cf. l’aphorisme de Chesterton)

  8. Le préfet de région, “lui-même à l’origine du projet” : drôle de Cadot pour la commune…

  9. “… création d’un centre pour immigrés … qui aurait accueilli 300 personnes, parmi lesquelles 80% d’hommes célibataires âgés en moyenne de 25 ans.”
    “Finalement, le préfet a ajourné ce projet : Cette décision a été prise car les conditions du succès ne sont pas réunies …”
    Mais les “conditions du succès” ne sont réunis nulle part en France ! Le projet “DES CALAIS PARTOUT” ne se fera pas !

  10. “d’autres avaient proposé d’accompagner les réfugiés.”
    Eh bien, qu’ils se lancent vraiment (il faut susciter des entrepreneurs, soutenons -verbalement- cette initiative qui a certainement de l’avenir), mais à leurs frais merci (ces frais pouvant, à leur demande, être défalqués de leur revenus, donc non pris en compte pour l’impôt).
    Tant que moins d’un foyer fiscal sur deux paiera l’impôt, il faut lutter avec acharnement contre toute dépense secondaire tirant sur les budgets de l’état et des diverses collectivités.

  11. Anormal que dans cette ville qui a donné la majorité à Macron au premier tour de la Présidentielle les électeurs ne veuillent pas les accueillir…
    Ces hommes quasi tous Musulman, pour la plupart éduqués dans l’amour de l’Occident, entrés illégalement sur le territoire Français, sans femme et enfants qu’ils feront venir plus tard une fois que les associations de traitres plutôt communistes leurs auront réalisés des documents n’ont rien à faire chez nous.
    Qui plus est ils viennent tous de pays ruinés, dévasté par l’islam et le communisme. Communisme qu’ils fuient et dont raffolent tant les associations qui les aident à obtenir argent et logement.
    Un monde de fou totalement mit en place par les électeurs Français…

  12. Les bons bourgeois macronistes de cette ville ont obtenu ce que les “sans dents” des petites villes se voient imposés avec arrogance et mépris. Selon que vous serez puissants ou misérables, etc…

  13. Il n’y a aucun réfugié ce sont des mercenaires que le gouvernement fait entrer et caserne un peu partout en attendant de les armer.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services