Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / Liberté d'expression

Le préfet de l’Indre met en garde le maire de Fontgombault

La menace de démission collective inquiète la République. La préfecture de l'Indre a aussitôt réagi à la délibération de la mairie de Fontgombault :

"En dehors des cas prévus par la loi, le refus de célébration constitue une voie de fait, c’est-à-dire une atteinte grave à une liberté fondamentale et c’est au juge judiciaire qu’il appartiendra d’apprécier la responsabilité de l’officier d’état civil."

Pour soutenir le maire, n'hésitez pas à lui écrire : [email protected]

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

17 commentaires

  1. Encore un préfet qui se prend pour Beria, voilà une corporation qu’il va falloir épurer !

  2. Intimider, menacer, manipuler ,ne sont pas des voies de faits et atteintes graves quand c’est un préfet qui le fait contre un maire qui n’a pas été élu pour agir contre sa conscience avec des parodies de mariages homos ?
    Il faut abolir la loi taubira et ne plus se contenter d’un simple droit de conscience rejeté avec mépris par d’abusifs préfets parfaitement capables de faire eux-memes ces mariages homos au lieu d’exiger d’autrui de le faire avec force menaces d’esbrouffe ripoublik-haine .

  3. N’en déplaise à ce serviteur de la dictature en place, qui à force de ceindre son front de feuilles de chêne en vient à penser comme un gland, la liberté de conscience ne se marchande pas, surtout au profit d’un lobby dangereux que le régime flatte et promeut; je me range donc à l’avis du président de l’assemblée nationale qui affirme avec raison qu’il est des valeurs supérieures “à la force injuste de la loi” comme l’aurait souligné feu Mitterrand dont on s’étonne qu’il ne soit pas encore proposé pour le Panthéon.

  4. Le préfet ne peut empêcher un conseil municipal de démissionner.

  5. Nous n’avons qu’une peur au monde c’est d’offenser Notre Seigneur.
    C’est aujourd’hui vendredi,offrons nos sacrifices d’astinence ( pas de viande ) pour ces maires et adjoints courageux.

  6. le préfet est au dessus du maire qu’il le célèbre à la préfecture kui même !!!
    Mieux dans le temple maçonnique vu que ça vient d’eux …
    allez champagne….à boire cul sec !

  7. Tenez bon, Mr le Maire, Christ a vaincu et vous soutient. N’ayez pas peur. Nous prions pour vous et la fin du royaume du Mal installé en France arrive à grand pas. Courage et Merci pour nous autre français moins visibles.

  8. complètement à côté de la plaque ce commissaire politique ! le conseil municipal te prévient juste, Môôssieur le représentant de l’Etat , qu’ils préfèrent se démettre plutôt que se soumettre, comme disait Gambetta! Ils ont encore le droit de démissionner, non ?

  9. Stephe s’il vous plaie ne mettez pas la puce a l’oreille pour le ROI de la planche a billet ,la FRANCE en payent encor le prix.souvenir Giscard conte finance a niveau ,année 80 le trou sans fond et vite l’euro pour cacher la m…d au chat.et aujourd’hui le presse citron.merci

  10. Excellente cette idée de célébrer les “mariages homos” dans les temples maçonniques. Qu’ils assument eux-mêmes !

  11. Encore un préfet se prenant au sérieux alors qu’il n’est que la marionnette du pouvoir, quel qu’il soit.
    Hypocrite : il ira à une cérémonie honorant Jean Moulin ou la Résistance (qui est le refus de la loi d’alors) ou à la commémoration de l’appel du 18 juin d’un rebelle à un pouvoir légal.
    Ce préfet est le petit télégraphiste du régime de François Hollande et de ses complices, au service de la subversion et de la dépravation des mœurs.
    Face au panache et à l’honneur, il a choisi le déshonneur.

  12. Le Préfet d’Indre et Loire peut-il avoir l’amabilité d’écrire au préfet Boucault pour lui signifier qu’il appartiendra à un juge judiciaire d’apprécier sa responsabilité dans les atteintes graves aux libertés fondamentales qui ont eu lieux à Paris ?

  13. Le préfet de l’indre ce n’est rien, c’est l’article soulagé du journaliste Europe1 joyeux fier et rassuré du rappel à l’orde de la sous-préfète : ‘communiqué limpide’ ah les merveilleux fonctionnaires, ‘ferme rappel à la loi’ ouah quel courage.
    Les journalistes bientôt dénonceront comme on l’a fait en 40 car ce sont des collabos du régime.
    Bravo à Delphine Legouté avec Paul Larrouturou. Ils s’y sont quand même mis à deux.

  14. Comprends pas ce préfet . il n’a qu’à lire le code des collectivités territoriales . il est aussi le premier intéressé dans cette affaire.

  15. Message de soutien envoyé!

  16. “Rédigé par : Stephe | 8 nov 2013 08:42:34
    Le préfet ne peut empêcher un conseil municipal de démissionner.”
    Et si le conseil ne siège pas, ou s’il siège sans délibérer?

  17. Et pourquoi pas dénoncer auprès des juges, les violences, voies de fait (gazages, arrestations sans motifs…) du gouvernement, harcèlements par des impôts et taxes et menaces quotidiens?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique