Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Emmanuel Macron clame “France is back” et réclame un “nouveau contrat mondial”

Le pragmatisme de Macron (réforme de l'Education nationale, NDDL) ainsi que la mise en œuvre de certaines de ses promesses électorales (code du travail, suppression de la taxe d'habitation, suppression de l'ISF, augmentation du budget des armées…) lui permettent d'avoir une bonne image auprès des Français et même parfois, à juste titre, dans les rangs de la droite. C'est incontestable, d'autant plus qu'il a redonné à la fonction présidentielle une stature de respectabilité fortement dégradée par ses deux prédécesseurs.

Il n'en reste pas moins qu'Emmanuel Macron, grâce à quelques prémices économiques positifs, clame à Davos que "la France est de retour" pour mieux exiger encore plus de mondialisme, encore plus d’européisme et encore plus de supra-nationalité :

"De fait, hier après-midi, Emmanuel Macron a proposé comme un contre-modèle à celui porté par Donald Trump qui s'exprimera à Davos vendredi ; c'est-à-dire que le président français s'est fait le défenseur du libre-échange quand son homologue américain s'est fait le chantre d'une Amérique repliée sur elle-même. «France is back», «la France est de retour», a lancé le Président sous les applaudissements, avant d'expliquer les réformes qu'il mène. «En France, certaines personnes proposent de sortir de la mondialisation. Ça me donne une responsabilité particulière : la responsabilité d'être près des personnes laissées de côté par la mondialisation. Mon défi : rendre la France plus compétitive afin de financer un système équitable», a assuré le chef de l'État. Et Emmanuel Macron d'expliquer, reprenant là une analyse de Jacques Attali, «si on a une priorité en termes d'investissement dans le monde, c'est investir dans l'éducation des jeunes filles».

Estimant que «la croissance économique n'est pas une fin, elle reste un moyen», il a ensuite réclamé un «nouveau contrat mondial» face à une mondialisation «qui tire le monde vers le bas». Sans quoi, a-t-il averti, «les extrémismes gagneront dans 10 ou 15 ans dans tous les pays.» «Pour financer la protection des biens communs au niveau mondial, on doit avoir une stratégie fiscale coordonnée (…). Le Président a également appelé à une refondation de l'Europe par une «avant-garde» de pays. «L'Europe a un rôle à jouer vis-à-vis Chine et les États-Unis. Si nous voulons éviter la fragmentation du monde, nous avons besoin d'une Europe plus forte» a expliqué le Président, qui a plaidé pour une coopération internationale (fiscalité, climat…)."

Le vrai danger du macronisme est là : une marche forcée vers une Union européenne supranationale contre les peuples… à l'heure où la France des petites gens ne va pas mieux :

Pêche électrique : des pêcheurs en colère bloquent l’accès routier au port de Boulogne

Hôpitaux : face à la grogne, Agnès Buzyn annoncera des mesures en février

Les prisons proches du « point de rupture » après dix jours de mouvement social

La croissance a beau être là, le chômage reste encore massif en France

En Île-de-France, 38 % des femmes ayant eu un enfant sont immigrées

Partager cet article

9 commentaires

  1. Quel sale type! Je prie Le Seigneur pour qu’il dégage le plus vite possible.
    C’est un malfaisant et je sais comme beaucoup d’entre nous d’où il parle.
    C’est toujours le même discours avec ces gens-là :
    – “Toujours plus…”
    Toujours plus de socialisme, toujours plus de mondialisme, toujours plus d’Européisme.
    Oui, la France est de retour, il l’a bien compris!
    Nous ne nous laisserons pas influencer par ces gens qui nous ont mener au bord de notre disparition corps et âme.
    Il peut bien clamer tout ce qu’il veut, nous prendrons les armes, s’il le faut et nous défendrons notre Patrie, nos familles… et notre peau, ceci sans état d’âme, car c’est juste et logique.
    Le positif dans tout ce mic-mac, c’est que nous sommes obligés de bouger, comme disent les gamins, à l’intérieur de nous mêmes : d’oser voir la réalité en face au-delà de nos peurs et aussi de poser des actions pour reconquérir notre droit de vivre en paix chez nous, lorsque nous aurons punis les traitres et mis dehors tous les parasites et tous ceux qui veulent nous transformer en légumes de l’islam ou de la mondialisation heureuse.
    Voilà le Réel!

  2. Avec son nouveau contrat mondial, Macron veut appauvrir encore plus le peuple. L’assurance vie, placement préféré des Français, va voir la fin de la garantie généralisée des sommes placées sur les contrats euros. Dorénavant, celle-ci ne serait acquise qu’après 8 à 10 ans de placement.
    Le but étant bien entendu de faire en sorte que les Français n’utilisent pas leur argent jusqu’au jour où l’euro tombera. Une manière comme une autre de s’approprier cette richesse si tentante.

  3. “fransse ise bac”, mon pauvre garçon ! quelle pitié ! Parler globish n’est pas une marque de particulière puissance intellectuelle dans ce contexte. un bonimenteur, même qui s’y entend, n’en est pas plus flatté.
    heureusement que certains ont de l’argent, une agence de publicité et un carnet d’adresses, car nous sommes ici au degré zéro de l’argumentaire et de l’expression.
    la bouffonnerie se déclare reine ! comment la détromper ?
    La France se moque d’elle.

  4. Selon Pierre Jovanovic, Macron marche plutôt vers la destruction de la France…
    https://www.youtube.com/watch?v=Yv1EtJMxK3o
    On en est bien conscient ! On a vu à Davos pour qui il travaillait.

  5. «si on a une priorité en termes d’investissement dans le monde, c’est investir dans l’éducation des jeunes filles»
    La formule d’Attali n’est pas fausse, le problème c’est qu’il n’y met sans doute pas le même contenu que ceux pour qui ce slogan sert le bien commun:
    -éducation des jeunes filles à connaître leur propre corps, donc à rejeter son instrumentalisation à coup de contraceptifs et de sexe-à-tout-va (en particulier savoir que “mon corps -de futur bébé- n’est pas ton choix”)
    -éducation des jeunes filles à comprendre le rôle du mariage dans la société, la nécessité de familles père-mère-enfant
    -éducation des jeunes filles à apprécier à sa juste valeur le “travail” (au sens le plus plein du terme) d’une mère au foyer (non, elle n’est pas en vacances perpétuelles, donc c’est bien qu’elle travaille)
    -éducation des jeunes filles à revendiquer une juste reconnaissance de la société pour le fait de mettre au monde et d’éduquer la génération à venir

  6. J’ai écouté le discours de Macron à Davos. Heureusement que j’étais assise, “plus hypocrite tu meurs”. Il a demandé aux riches de ce monde de partager davantage sinon les populistes gagneront. A la suite sur “24 heures Pujadas” C Autain, et pourtant je ne suis et n’ai jamais été de gauche, et Ferjoux d’Atlantico n’ont pas eu de mots d’assez durs pour critiquer le discours de Macron. Tout dans la com et il fait le contraire de ce qu’il dit en réalité. Le député LREM a eu beaucoup de mal à défendre Macron. Le discours de Macron était destiné à la finance internationale.
    Or les GAFA et la finance se livrent une guerre que les GAFA sont en train de gagner. Lire pour cela le livre de Natacha Polony et du Comiité Orwell “Bienvenue dans le pire des mondes”. Macron semble mettre en garde la finance et leur dit qu’ils doivent s’allier la bienveillance des pauvres sinon elle perdra sur tous les tableaux.
    Mais j’ai été scandalisée par le discours de Macron non par ce qu’il disait mais parce qu’il osait dire ce qu’il ne fait pas en France!!! C’est à croire qu’il a des taupes qui vont les réseaux sociaux qui sont contre lui, qu’ils en font une synthèse et qu’à partir de là on lui fait des discours pour plaire à cette opposition
    Macron nous a fait un beau discours à Davos dans lequel il dit le contraire de ce qu’il fait en France. Ecoutez son discours mais soyez bien calé dans votre fauteuil si vous ne voulez pas en tomber à la renverse. Ce discours est une anthologie du mensonge à lui tout seul, insurpassable à mon avis!!!
    Macron, hier, à Davos nous a fait un beau discours digne d’un pape catholique sur le partage des richesses, et pendant ce temps son ministre de l’éducation nationale envisage une réforme du bac qui va accroitre les inégalités!!! Cherchez l’erreur.
    Macron continue d’utiliser d’utiliser les algorithmes pour faire ses discours qui doivent plaire aux ploucs ou péquenauds de tout bord. Les financiers de Davos n’ont sûrement pas été convaincus.
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/01/25/31003-20180125ARTFIG00137-un-bac-aux-allures-de-grand-oral-de-sciences-po-favorise-le-bachotage-pas-l-excellence.php

  7. «France is back»
    Les Grandes Gueules ont tenté d’analyser ce jeudi matin une petite phrase qu’Emmanuel Macron a glissé la veille dans son discours au Forum économique mondial de Davos (Suisse). “France is back”, la France est de retour selon le président de la République.
    Le médecin urgentiste Jimmy Mohamed n’a que très peu goûté cette petite phrase qui montre, selon lui, que le président de la République est bien éloigné des réalités du pays.
    Pas l’impression qu’après 9 mois de Macron on soit dans une révolution”
    “Je suis un peu sceptique, lance-t-il. (…) Je me suis senti assez distant d’Emmanuel Macron. La France ‘is back’, mais de quelle France il parle ? Si on parle de la France qui n’a pas le courage de construire un aéroport, la France qui ne sait pas traiter ses gardiens de prison, la France qui fait que le système de santé est à bout de souffle, la France des femmes qui se font harceler…”
    Selon Jimmy Mohamed, le quotidien des Français n’est du tout représentatif de la vision positive du Président.
    “Alors la France ‘is back’ ? Franchement ce n’est pas mon quotidien. Je vois toujours la même France, et je n’ai pas l’impression qu’en neuf mois de Macron on soit dans une révolution”, conclut-il.
    http://rmc.bfmtv.com/emission/france-is-back-jimmy-mohamed-effare-par-la-phrase-de-macron-a-davos-1358000.html
    * Je suis de son avis !

  8. Ce type me fait de plus en plus penser à un “Sarkozy bis” :
    que de la gueule mais traître à la patrie.

  9. A quand un diplôme obligatoire pour être eligible ? diplôme qui sanctionnerait une culture generale du Bac d’avant 68 avec moyenne obligatoire en français, histoire, geographie…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services