Le pouvoir chinois révoque un évêque catholique

DLe XVIIIème
Congrès du Parti communiste étant achevé et la nouvelle équipe
dirigeante en place, la machine athéiste s’est remise en route. Mgr Ma Daqin, évêque auxiliaire du diocèse de Shanghai, a été « révoqué »
de son office par la Conférence des évêques de l’Eglise catholique de
Chine, structure non reconnue par Rome, réunissant les évêques «
officiels » de Chine. Mgr Ma Daqin avait été ordonné le 7 juillet dernier en la cathédrale de Shanghai et avait
annoncé, dans un geste aussi spectaculaire
qu’inédit, son retrait de l’Association patriotique des catholiques
chinois, soumise au PCC.

Les autorités avaient
ensuite multiplié les mesures pour reprendre en main la situation : résidence surveillée ; ajournement de la rentrée du séminaire de Shanghai ; séances de rééducation 
pour le clergé shanghaïen. Outre cette « révocation »,
Mgr Ma s’est vu suspendu de ministère presbytéral pour les deux années à
venir. La Conférence épiscopale « officielle » a annoncé d’autres mesures, dont « un serment de loyauté lors de toutes les ordinations épiscopales à venir ».

5 réflexions au sujet de « Le pouvoir chinois révoque un évêque catholique »

  1. Artemis

    Un futur papabile? Ce sont des hommes comme lui, inspirés par l’Esprit, qu’il faut comme pasteurs de l’Eglise.
    Et par ce premier martyre (sa confession au risque du martyre, pour être technique), il est d’ores et déjà “santo subito”

Laisser un commentaire