Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le planning familial viole la loi

Des jeunes catholiques ont réussi à piéger au téléphone une de ses permanentes, qui a avoué qu'avorter après 12 semaines est possible.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

18 commentaires

  1. C’est peut-être pas un bonne idée de le crier trop fort.

  2. Je laisse Saint Thomas parler:
    >(Summa Theologica IIa IIae q110 a3)
    Or il n’est jamais permis de faire quelque chose d’intrinsèquement mauvais en vue d’un bien.
    Donc ces jeunes catholiques ont mal fait de mentir.
    Outre cela ils ont dû être bien intentionnés certes, et au moins ils se bougent pour combattre cette infamie de l’avortement. Cependant souvenons nous qu’il n’y a jamais de pire chose à faire que d’être injuste avec son ennemi. Pourquoi? Parce qu’après il se croit permis de faire ce qu’il fait : le mal!
    Solution: brillez en sainteté et ces infamies tomberont. Avec 3 Saints curés d’Ars il n’y aurait plus rien du royaume de Satan, souvenez-vous en. Et après tout si le mensonge est interdit, la ruse elle ne l’est pas… soyons habiles et saints!

  3. La citation de la Somme n’est pas passée… je la remets ici
    “le mensonge est mauvais par nature; c’est un acte dont la matière n’est pas ce qu’elle devrait être; puisque les mots sont les signes naturels des pensées, il est contre nature et illégitime qu’on leur fasse signifier ce qu’on ne pense pas. Aussi Aristote dit-il que « le mensonge est par lui-même mauvais et haïssable, tandis que le vrai est bon et louable ».
    Tout mensonge est donc un péché, comme l’affirme S. Augustin.”

  4. Le procédé n’est pas très avouable, et manque, à mon avis, d’honnêteté ! Tout cela pour obtenir un “il y a des possibilités” (dans certains cas, oui, malheureusement, il y en a) ou “on vous orientera” (dans quel sens ? même si je ne me fais pas d’illusions) qui ne sont ni clairs, ni compromettants.
    Certes, cette brave dame est un peu embarrassée et se méfie, mais faisons attention de ne pas tomber dans les travers de nos adversaires.

  5. Je salue la qualité des commentaires de Mouxine et Spitfire !

  6. Mensonge au départ, oui, mais pas manipulation de la réalité ou des dires des interlocuteurs…contrairement à certains “infiltrés” !
    Mais on peut effectivement s’interroger sur la moralité du procédé.

  7. Qui parle de mensonge ? C’est un canular téléphonique ! En attendant, il n’en reste pas moins qu’il est possible d’avorter après 12 semaines et que disserter sur le sexe des anges n’arrangera pas l’affaire des victimes.

  8. ça me rappelle une émission cette histoire…

  9. N’importe quoi.
    Bravo aux jeunes qui ont fait un tout petit péché sans aucune conséquence pour prouver un énorme scandale.
    J’ai honte de pouvoir être assimilé aux doctes lecteurs de Saint Thomas et Aristote.
    J’aimerais bien savoir quelles actions ont engagé les critiques et exégètes Spitfire et Mouxine pour empêcher concrètement l’avortement.
    Clownesque et scandaleux.
    Au fait : “Dieu vomira les tièdes”.

  10. 2 points :
    – le premier : ce n’est pas nouveau, rien d’exclusif dans cette nouvelle. le film “Les bureaux de Dieu” le disait déjà.
    – le second : on critique le procédé des infiltrés avec DI, Saint Eloi et l’école et on s’extasie devant le même procédé pour dénoncer le planning ?
    Bref peu d’intérêt. Ce n’est pas très pertinent de la part du Salon de relayer ce genre de non-info

  11. Comment condamner les méthodes des Infiltrés et les appliquer à son tour ?

  12. Pas besoin de faire ce genre de chose pour le savoir.
    A l’occasion de ma formation, j’ai eu à présenter un mémoire sur la contraception et l’interruption de grosses à l’Institut Catholique de Lille, avec mon amie, nous avions inviter la responsable du planning familial du NpdC, qui nous avait clairement dit qu’il était possible d’organiser des bus pour l’étranger en cas de dépassement, qu’il n’y avait jamais de dépression post abortive, et autres horreurs, elle le disait en toute liberté.
    Seul ‘hic’, elle est tombée sur moi…elle doit se souvenir de sa visite.

  13. De toute façon, le crime de l’enfant à naître est aussi grave à 11 semaines qu’à 13 semaines

  14. @ Trahoir
    Un péché sans conséquence … ? no comment
    Je ne suis ni critique ni exégète ( à moins que mes propos ne vous dépassent), loin de là. Je m’interroge simplement sur la méthode !
    Mais je comprends votre emportement!
    Dieu vous garde.

  15. On n’apprend rien. C’est un secret de polichinelle, voire pas un secret du tout, que les délais d’avortement en France sont virtuels.

  16. @trahoir
    “J’aimerais bien savoir quelles actions ont engagé les critiques et exégètes Spitfire et Mouxine pour empêcher concrètement l’avortement.” dites vous…
    Je réponds simplement que vous ne vous posez pas le même problème que moi. Je posais le problème du bien fondé du moyen utilisé. Si je n’ai rien fait de mon côté, cela n’enlève rien à la valeur moral de l’acte commis; encore faudrait-il prouver que je n’ai rien fait si on accordait quelconque importance à votre sophisme… C’est pénible de voir des gens justifier leurs péchés sous prétexte que ceux des autres sont pires parce qu’un mal ne se justifie pas, il ne peut qu’être excusé mais pas justifié! Et croyez moi ça fait tout la différence dans le débat sur l’avortement, les circonstances ne justifie pas un acte mauvais par soi.
    Bon vous dites ce que vous dites sous l’emprise de la passion et de la colère certes mais réfléchissez un peu, ça nous épargnerait bien des peines.
    Et dernière chose: attention aux jugements téméraires, vos propos suggèrent que vous nous avez déjà condamnés.

  17. Les jésuites disent bien que le mensonge n’est pas un péché si la personne n’a pas à connaître la vérité.
    Doit-on condamner le théâtre, le cinéma ? Les acteurs jouent un rôle, ce n’est pas eux, c’est un mensonge, c’est péché, faut les bruler !
    Ils n’ont rien fait de mal à mon sens. De toute façon ce n’est pas à nous de juger, ni même de poser la question ! C’est de l’orgueil !
    Ce qui aurait été génial, c’est que ce soit fait en présence d’un huissier !

  18. On a mentiche , pour sauver des viches! , mais c’est pas bienche çache , quand mêm’che !
    Si piéger le diable pour une telle noble cause ,fût-ce au travers d’une pauvre bougresse endoctrinée, devient un “péché” , il faut peut-être arrêter de sortir de son lit tous les matins.
    Le relativisme est une plaie et le grenouillisme de bénitier un fléau.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services