Bannière Salon Beige

Partager cet article

Economie / France : Politique en France / France : Société

Le plan secret de la SNCF pour le TGV

Une information d'Economie matin :

"La SNCF n'a pas attendu la Cour des Comptes pour savoir que le TGV n'était plus la machine à cash d'hier, et qu'il fallait réagir (lire TGV : Très grande vitesse mais très petite rentabilité). Dans un document confidentiel interne daté du 23 octobre 2014 que la rédaction d'EconomieMatin.fr a pu consulter, la direction envisage de prendre des mesures drastiques pour tenter de restaurer, au moins partiellement, la rentabilité du TGV. Au risque de se mettre à dos une bonne partie des voyageurs.

La marge opérationnelle de l'activité TGV s'est effondrée à 12 % en 2013, quand elle culminait encore à 28 % 2008 ? Qu'à cela ne tienne : la solution proposée par les équipes du marketing de la SNCF,  dans un document daté du 23 octobre 2014, soit le jour même où la Cour des Comptes rendait publique son rapport, est tout ce qu'il y a de plus basique : augmenter les tarifs, mais aussi imposer un "durcissement des conditions d'échange / remboursement pour la clientèle loisir"."

[Lire la suite ici

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Quand on confie la gestion d’un truc à un énarque, la réponse est toujours : quand ça ne va pas, on augmente les tarifs…
    Ça prouve s’il en fallait qu’il faut fermer l’ENA : impossible de sortir d’un énarque une minuscule idée pour faire avancer un problème…
    Ça doit être aussi le cas de bien des grandes écoles en France aussi…

  2. Même en marketing le niveau baisse.

  3. La vraie solution (mais elle demande un véritable esprit de justice par rapport aux salariés des entreprises privées, du bon sens, et du courage politique) passe fort probablement :
    1). Par la suppression d’un grand nombre de privilèges des employés de la SNCF, à commencer par les montants des salaires par rapport aux salaires du secteur privé pour des activités aux difficultés comparables, et les privilèges des syndicats (et sans doute des représentants et autres permanents syndicaux) qui, si l’on prend en compte l’ensemble des salariés français, ne sont pas du tout représentatifs dans notre pays. Ceci est aussi vrai pour les autres services publics qui se transforment souvent, par leurs prises d’otages, ou leur chantage implicite, en “sévices” publics, alors qu’en plus ils sont (grassement) payés par nos impôts ; mais la SNCF, le RER, le métro, les tramways, détiennent certainement “le pompon” sur ces questions, sans oublier l’EDF et notamment le scandale permanent du financement de son Comité d’Entreprise, etc.
    2). Par la suppression du droit de grève (comme le disait et l’a appliqué pour les fonctionnaires le célébrissime socialiste Aristide Briand), de façon à ce que les usagers ne soient plus pris régulièrement en otage. En effet il y a bien d’autres moyens que la grève pour que les salaires et les avancements de carrières des personnes soient établis avec justice par rapport aux salaires et aux avancements de carrière du secteur privé pour des activités de difficultés comparables.
    Ce 2e point ci-dessus, étendu aux transports de marchandises et de camions, etc., diminuerait considérablement, comme cela se fait dans d’autres pays d’Europe, le nombre de camions sur nos routes, et donc le nombre d’accidents, la pollution, etc.. Mais pour cela encore faut-il, donc, qu’il n’y ait pas grève, ou risques de grèves, tous les quatre matins, autrement les clients potentiels —les entreprises et sociétés— ne peuvent pas compter réellement sur ce type de moyen de transport, et tout le monde est perdant.

  4. Peut-on suggerer que chaque voyageur paye son billet au même prix ?

  5. Solutions stupides car purement financières contre toute notion de service public.
    Augmenter la productivité est nécessaire. Ce n’est pas au client de payer des billets à prix d’or pourqqu’ils soient non remboursables. Tout l’intérêt du train disparaît pour des économies de bouts de chandelle

  6. Au lieu d’augmenter la clientèle, la SNCF fait tout pour la faire fuire !

  7. Avec blabla car le TGV a du souci à se faire … et c’est très bien pour la concurrence !
    A “blabla car” au moins il n’y a pas de syndicat idéologico-politique qui paralyse toute idée originale et rentable !!!

  8. Emmanuel Macron et les cars pour “les pauvres”
    Maintenant TGV pour “les riches”

  9. Je contredis “PK | 27 oct 2014 13:56:37” qui affirme “impossible de sortir d’un énarque une minuscule idée pour faire avancer un problème…”: le contre-exemple s’appelle Anne Coffinier.

  10. Les billets sont déjà hors de prix ! Depuis que je n’ai plus droit aux “réductions 12-25”, c’est blablacar : plus souple, plus convivial, et moins cher !
    Si la SNCF veut des clients, en pleine crise économique, qu’elle baisse les prix.

  11. Il y a abus de constructions de lignes pour TGV en France, quasiment inutiles, peu fréquentées, mais destructrices de l’espace agricole de France, des milliers et des milliers d’hectares sont détruits par tous ces machins : TGV, Aérodromes immenses, le constat est navrant : Tous les dix ans, nous perdons la valeur d’un département , en terres productrices de vie, dernièrement, on emm… un paysan de la région de Lyon, pour mettre un stade de foute à la place de son terrain. Quand il y aura un problème d’alimentation en France, c’est sans doute sur ces trucs farfelus que nous espérerons trouver à bouffer .
    Ne laissons pas crever notre Mère Patrie.
    Qui sont les intérêts cachés derrière ces magouilles, qui émarge ??

  12. Et la LGV !!! C’est pour QUI ?? hein ?? c’est pour QUI ???
    Et l’électricité ??? qui va pédaler , quand les centrales nucléaires seront définitivement fermées ??

  13. Leur marge est passée de 28% à 12% alors ils augmentent les tarifs et rendent les conditions encore plus rigide (la SNCF c’est possible) leur marge va donc passer de 12% à 10% ou 9%
    Et là ils vont s’étonner puis demander une commission d’enquête pour tenter de comprendre le motif de cette nouvelle baisse…
    Le temps ne fait rien à l’affaire, quand on est con, on est con.
    Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père, quand on est con, on est con.
    Entre vous, plus de controverses, cons caducs ou cons débutants,
    Petits cons de la dernière motrice, vieux cons des lignes TGV.
    Petits cons de la dernière averse, vieux cons des neiges d’antan.
    NB : Il y a bien longtemps que je suis plus client…

  14. C’est tres logique : augmenter les tarifs vont faire venir plus de pigeons …
    Soyons serieux, pas besoin de sortir de l’ENA pour comprendre que cela ne fera que reduire la frequentation !!! Y’a qu’eux pour croire que cela va inciter les gens a voyager plus souvent en train …
    Mais bon, on sait depuis un moment que c’est le monde a l’envers avec eux !

  15. Comment ne pas payer son billet?
    J’ai été le témoin ahuri d’un contrôle de billet dans une rame:
    Une jeune fille: je n’ai pas de billet
    Le controleur : Montrez moi votre carte d’identité
    la jeune fille: je n’ai pas de papiers
    Le controleur présentant un feuille type imprimée: mettez vos noms et adresse sur ce document , la SNCF vous enverra la facture
    La jeune fille: Nom (je ne me rappelle plus ce nom exotique), née au Gabon, date (au hazard) lieu “au Gabon”, adresse en France: je ne sais pas, je vais chez des cousins..
    Le controleur: bon, la SNCF vous enverra la facture…
    Je gage qu’elle n’a rien reçu et que La SNCF a certainement donné des consignes pour un contrôle de billet accommodant des “communautés”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services