Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le Pen redemande la proportionnelle aux législatives

Jean-Marie Le Pen a déclaré ce matin, à propos de l'abstention croissante aux élections :

"Si le président Sarkozy veut changer les choses, il dissout l'Assemblée nationale après avoir modifié la loi électorale et permis une représentation de tous les courants politiques. Ce qui est grave c'est la rupture de plus en plus large entre le pouvoir et le peuple […] La seule mesure efficace et démocratique c'est la proportionnelle intégrale […] les Français ne participent plus à la vie publique".

Partager cet article

13 commentaires

  1. La proportionnelle est de plus la seule façon qui reste à l’UMP de sauver un maximum de sièges aux prochaines législatives. Car au second tour, l’abstention des déçus du sarkozisme et d’une grande partie des électeurs de la droite nationale lui prépare une Bérézina historique. Le scrutin à deux tours amplifie en effet les retournements de tendance électorale : on l’a vu en 1988 où la suppression de la proportionnelle (qui visait à priver le FN de la représentation parlementaire obtenue en 1986) a fait perdre la majorité au RPR, alors que son maintien lui aurait redonné une majorité et aurait maintenu Chirac à Matignon.

  2. Le problème, c’est que les députés ne sont pas élus pour représenter des courants politiques, mais des départements.
    Si dans un département, le député du parti X réunit 55 % des voix, et le député du parti Y 45 %, c’est le député X qui est élu.
    Ceci est éminemment juste.
    Et si le même cas se présente dans tous les départements, on aura une chambre composée de 100 % de députés X, bien que 45 % de la population ait voté pour des députés Y.
    Ceci est encore éminemment juste.
    N’en déplaise à ceux qui voudraient que les députés cessent de représenter les departements, pour “être représentatifs” des idées politiques du peuple.
    [Et non : les députés ne représentent pas les départements mais la Nation. Ce sont les conseillers génraux qui représentent le département et le gèrent. Les députés votent les lois nationales et n’interviennent aucunement dans la gestion des départements. Le système d’élection aux législatives est donc injuste et les candidats font campagne sur des arguments locaux (développement des infrastructures locales etc.) alors qu’ils seront élus pour représenter la nation et voter des lois qui s’appliqeront à l’ensemble de la nation.
    Voici un article sur le sujet :
    http://julien-carnot.net/et-pourtant/post/2007/08/03/Le-depute-elu-local-ou-representant-de-la-Nation
    MJ]

  3. Il devrait aussi redemander qu’ un même candidat puisse se présenter dans plusieurs circonscriptions en même temps. Cela permettrait qu’ il se présente dans les 300 circonscriptions du Sud et Marine Le Pen dans les 300 du Nord.
    Bruno Gollnisch porterait dignement les couleurs du FN dans la circonscription de Saint Pierre et Miquelon !!!!!!!

  4. Et vous pensez, Cher Monsieur, qu’avec la proportionnelle, vous allez arriver à me faire voter?
    Beaucoup trop démocrate et républicain ce cher Jean-Marie!

  5. Il faut distinguer entre “représenter” et “gérer”.
    En outre, il faut distinguer entre la représentation du député et celle de la Chambre (ou Assemblée nationale).
    En toute rigueur de terme, le député représente son département (même s’il est élu cantonalement). C’est l’Assemblée en tant que telle qui représente la Nation.
    Bien sûr, les conseillers généraux “gèrent” (le terme est inexact, mais je reprends le vôtre) le département. Mais gestion n’est pas représentation.
    Et la grande preuve que le système électoral actuel est juste (je ne parle pas d’une justice absolue, mais d’une justice relative au système représentatif français), c’est que cela s’est toujours fait sans aucune contestation. Ce n’est que depuis 20 ou 30 ans que certains veulent supprimer la représentation départementale au profit du système des partis.
    C’est tout de même curieux que vous vouliez soumettre l’Assemblée nationale au système des partis ! Ce qui aurait pour conséquence que tout candidat à la députation devrait appartenir à un parti; chose absurde. On en vient à regretter la IIIe république …
    [Je maintiens : le député ne représente pas les administrés de “son” département, sur lequel il n’a aucune compétence. Le député s’inscrit dans des commissions parlementaires selon ses compétences et votent des lois pour l’ensemble du pays. C’est ce que l’on appelle le bien commun. Et c’est cela qui est la mesure de la justice.
    MJ]

  6. Eh bien Non, Sarkozy ne fera pas de dissolution ni de proportionnelle, même si la prochaîne assemblée est de gauche.Car le président de la république n’est qu’un représentant de commerce mondialiste et qu’il-n’-ya que deux produits, le bleu et le rouge, le rouge ou le bleu…interchangeables, les autres politiciens se valant bien.Au point où en sont les choses, nous ne nous appartenons plus (contradictoirement, JM LE PEN l’a assez martelé depuis longtemps !), nous pouvons voter NON, ils comprendront “oui”, voter pour la droite et la politique appliquée sera de gauche ! Alors, aux urnes, citoyens ? Ou aux “armes” citoyens ? J’entends par “armes”, évidemment la non violence mais l’action de reconquête de TOUT ce qui nous appartient, notre destin et notre honneur.

  7. @ Bergstein
    Les circonscriptions législatives ne sont que des circonscriptions électorales. Il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’être domicilié dans une circonscription pour s’y présenter aux élections législatives.
    L’investissement personnel des députés au sein de leur circonscription constitue un détournement de l’esprit de la loi (accentué par l’attribution à chaque député de fonds propres à dépenser pour sa circonscription) et est principalement destiné à “s’acheter une clientèle” dans le but d’être réélu. La constitution est claire : un député est un élu national qui représente la Nation toute entière. On pourrait parfaitement imaginer un scrutin de liste (qui permettrait une élection à la proportionnelle) avec le France entière comme seule circonscription électorale.

  8. Un point important, sur lequel Michel Janva a eu raison de revenir, à l’appui de Jean-Marie LE PEN: le député est élu du peuple et représente la Nation à l’Assemblée NATIONALE; strcitement rien à voir avec des élus locaux, comme aux cantonales pour l’élection des conseillers généraux d’un département.
    Or la scrutin majoritaire, concocté d’abord exclusivement pour De Gaulle et son pouvoir personnel, rappellons-le, met autoritairement de côté des millions de Français sous prétexte qu’avec 49% des voix ils ne peuvent être représentés puisqu’il en faut 50% + 1 voix.
    Ce système inique favorise les copinages des partis du système, permettant ainsi au parti communiste d’avoir des dizaines d’élus avec moins de 5% des voix tandis que le FN n’en a pas avec 12 ou 15%.
    Ce scandale est une cause évidente de la désaffection des Français pour le vote. La proportionnelle permet à chacun de faire entendre sa voix à partir du moment où cela représente un courant de l’opinion; lorsque des courants d’opinions qui représentent des millions d’électeurs sont écartés de toute représentation nationale, on peut clairement dire que nous ne sommes plus en démocratie.

  9. De toute façon il n’y a plus de Nation et les députés français n’ont plus aucune utilité, puisque c’est l’UE qui commande.
    Ils ne servent plus à rien sauf à profiter des “fêtes et parlottes” et avantages annexes. Rappelons que c’est eux-mêmes qui ont voté ce transfert de représentativité à Bruxelles.

  10. @ HB
    Vous avez raison de ne pas voter : chaque fois que vous vous abstenez vous donnez 2 voix à nos adversaires : celle que vous n’exprimez pas et celle que cette abstention lueur ”surdonnent” statistiquement.
    Je suppose que si vous êtes actionnaire vous votez, membre d’une mutuelle, syndicat de copropriétaires, vous votez, membre d’une quelconque conseil d’administration ou organe dirigeant d’une institution quelconque vous votez.Et pourtant les résultats des votes ne vous satisfont sans doute pas toujours.
    Mais pour ce qui est du sort commun, que vous pensez ne pas vous concerner, vous vous abstenez ?
    Mais finalement vous votez quand même, sans le savoir (?!): en payant vos impôts…..

  11. proportionnelle ou pas le peuple français ne vote plus car il n’a plus confiance en ces politicards plein de demagogie et trés loin de leurs problèmes quotidiens ,le fn aurait pu entrainer un sursaut mais il est trop englué dans les affaires de famille qui aux yeux des français moyens sentent trop le fric, à moins que B.G surmonte les obstacles

  12. La proportionnelle est le seul moyen de sortir de ce blocage institutionnel total, dans lequel les députés ne représentent plus personne :
    – la plupart des électeurs de gauche ou de “droite” votent essentiellement par peur, pour empêcher l’autre camp (considéré comme le mal absolu) de remporter la majorité ;
    – les députés votent comme un seul homme, par parti : sinon, ils savent qu’ils ne seront pas “investis” et donc pas réélus. Or la démocratie voudrait que les députés votent chacun selon ses convictions personnelles, après étude et réflexion.
    Avec la proportionnelle, on retrouverait cette liberté des députés.

  13. Chaque député est effectivement le représentant de la Nation.
    Précisons que les modes de scrutin actuels ont été concoctés afin de fabriquer des notables qui distribuent des sommes d’argent considérables afin de se créer des clientèles électorales; C’est cela qui se cache derrière l’argument “rapprocher l’élu de l’électeur”. Le seul scrutin d’enjeu national est le scrutin présidentiel; ce dernier étant trop proche de la volonté populaire, ils cherchent à mettre en place une présélection des candidats afin de filtrer et d’interdire les candidatures “hors Système”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services