Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / Homosexualité : revendication du lobby gay

Le PCF ne veut pas que les enfants soient éduqués par d’autres que lui

Le Parti communiste, qui ne s'était pas posé de question en 2002 quand il a fait défiler des enfants dans la rue, s'insurge contre la prise de position de l'enseignement catholique sous contrat sur le mariage.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Cet exemple illustre parfaitement combien les défenseurs de l’école privée se sont faits avoir, après la manifestation en faveur de l’école privée en 1984, par le gouvernement socialiste de l’époque.
    La subvention est un efficace moyen de pression idéologique sur ces écoles. Tant qu’elles étaient dociles, elles recevaient leur financement.

  2. Au moins le 13 janvier aucun enfant ne manifestera avec une pancarte “une bite dans le cul”, à la différence du 16 décembre !

  3. C’est vraiment le monde à l’envers : l’école prétendue « neutre » peut sans aucun problème endoctriner les enfants et leur bourrer le crâne avec l’idéologie LGBT, le “gender”, etc. Là, personne ne dit rien.
    Mais que l’école “libre” puisse faire preuve d’un peu de liberté face à l’idéologie officielle, c’est dénoncé comme un scandale.
    Bref, désormais, pour tout le monde, les mots désignent exactement LE CONTRAIRE de ce qu’ils signifient :
    — la “neutralité”, c’est l’endoctrinement idéologique obligatoire,
    — l’ “école libre”, c’est l’école devant obligatoirement transmettre l’idéologie gouvernementale,
    — etc.
    L’inversion des termes est une des caractéristiques de la tyrannie maçonnique dans laquelle nous vivons.

  4. Pour en terminer avec ce “coup de gueule” du P.C.F.:
    – Je doute que les encartés au parti communiste mettent leurs enfants dans les écoles catholiques… Ou bien ce serait un “scoop”.
    – Les “cocos” n’ont jamais accepté que les communes soient obligées de subventionner les écoles privées. J’aurais souhaité que leur ire antireligieuse s’exprime d’une façon identique à l’encontre des constructions de mosquées financées sur fonds publics des communes.
    – Enfin, s’ils craignent une “emprise idéologique” sur les esprits, ils savent de quoi ils parlent. On connaît l’emprise de la gauche marxiste sur l’enseignement (en histoire notamment), au travers d’enseignants fortement “syndiqués”.

  5. @ Gilles
    Vous vous faîtes de grandes illusions sur les élèves du privé (et notamment catholique) : une grande partie des enfants de nos élites de gauche y sont…
    Il y a le discours et les faits.
    Ce n’est pas propre à aujourd’hui : Jean Jaurès avait tous ses enfants qui suivaient le catéchisme… à un député socialiste qui s’en plaignait, il répondait non sans humour qu’il n’était pas le patron à la maison.
    Les gauchistes d’aujourd’hui savent très bien donner les meilleures chances à leur progéniture et pour un nombre non négligeable, cela passe par le privé…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services