Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le Pape a déstabilisé l’édifice de la pensée unique

De Mgr Bagnard, évêque de Belley-Ars :

B "De­puis des an­nées, il sem­ble­rait, au dire de bien des mé­dias, que l’Église ca­tho­li­que n’in­té­resse plus per­sonne. De­ve­nue in­si­gni­fiante, elle se­rait sur la voie de la dis­pa­ri­tion, n’étant plus aujourd’hui qu’un or­gane té­moin du pas­sé. L’ac­tua­li­té de ces der­niè­res se­mai­nes ap­porte un dé­men­ti ma­ni­feste à ce genre d’ana­lyse. […] L’amplitude im­mense des réac­tions dé­mon­tre que l’Eglise ca­tho­li­que existe bien et qu’elle se situe au cœur du monde – et non à côté de lui - ! Si elle sus­cite par­tout une telle fiè­vre, al­lant jus­qu’aux raille­ries et aux in­sul­tes, comme l’a sou­li­gné le Car­di­nal Schön­born, c’est que sa pa­role ne laisse per­sonne in­dif­fé­rent. Au­tre­ment, com­ment ex­pli­quer qu’on soit ain­si sus­pen­du aux lè­vres du pape ! L’Église ca­tho­li­que est bien vi­vante ! On ne se bat pas con­tre un ca­da­vre ! On se con­tente plu­tôt de l’in­hu­mer dans le si­lence et le res­pect ! […]

Qu’a dit le Pape ? […] Où donc se trou­vent les pro­pos scan­da­leux qui de­vraient, se­lon cer­tains, con­duire le pape à dé­mis­sion­ner, en­fer­mé qu’il se­rait dans un "au­tisme" dan­ge­reux pour l’hu­ma­ni­té tout en­tière ? On est d’au­tant moins en­clin à sous­crire à ces af­fir­ma­tions aus­si pé­remp­toi­res que l’on prend le temps de lire les rap­ports de cer­tains ex­perts qua­li­fiés. […] L’assu­rance d’être en to­tale sé­cu­ri­té par l’uti­li­sa­tion du pré­ser­va­tif en­traîne im­mé­dia­te­ment un relâ­che­ment dans la con­duite ! […] la pré­oc­cu­pa­tion d’hu­ma­ni­ser la sexua­li­té avec ce qu’elle im­pli­que comme vi­gi­lance, maî­trise de soi, ap­pel à l’ef­fort, res­pect de l’au­tre dis­pa­raît du champ des pré­oc­cu­pa­tions. Le sou­ci est avant tout de pro­po­ser uni­la­té­ra­le­ment des moyens tech­ni­ques avec leur mode d’em­ploi. On ne voit pas d’au­tre so­lu­tion que de lais­ser l’homme vi­vre au rythme de ses ins­tincts. Cela pré­sup­pose une vue très pes­si­miste sur l’être hu­main : il n’y a rien à faire pour chan­ger l’homme ! Au­cune es­pé­rance !!

L’Église, de son côté, cher­che à le faire gran­dir, à l’éle­ver au-des­sus de sa na­ture ani­male. Ain­si, il sem­ble bien que, dans les pays où le nom­bre des ca­tho­li­ques est im­por­tant et où l’on ap­pelle d’abord à l’abs­ti­nence et à la fi­dé­li­té, le sida est en ré­gres­sion. […] En dé­fi­ni­tive, si le Pape a été si con­tes­té, c’est qu’en quel­ques mots, il a dé­sta­bi­li­sé l’édi­fice de la pen­sée uni­que qui s’im­pose à la pla­nète ! En af­fir­mant "sa" dif­fé­rence, au nom de l’Évan­gile, il de­vient brus­que­ment quel­qu’un qui existe pour le monde en­tier ! "Exis­ter" ain­si inau­gure tou­jours un che­min de croix."

MJ

Partager cet article

9 commentaires

  1. Excellent ! Merci Mgr Bagnard.

  2. Très exact!
    Merci Mgr Bagnard!
    (et merci Mj d’avoir publié cet article!)

  3. Excellent et réconfortant. Merci Monseigneur et merci au Salon Beige.
    Diffusons, diffusons !

  4. Je ne crois pas pour ma part faire une différence entre la nature animale et la nature divine, toutes les deux sont imbriquées . Cette nature à sa beauté, sa force et son coté sombre.Cette nature à la fois divine et animale connait une part civilisé et une part barbare.Je précise que je suis contre les discours qui ont été tenus à l’encontre du pape.Je suis pour une responsabilisation et non pas une humanisation.Je ne suis donc pas totalement d’accord avec le terme d’humanisation cependant tout ceux qui sont pour la phrase:”il est interdit d’interdir” me semble beaucoup plus dangereux.(Je ne suis pas monothéiste ,le terme d’athée ne me va pas non plus la Réalité est trop Incroyable,Mystérieuse et Terrible pour n’etre pas fasciné par Ce qui est). Je pense aussi que la vision sur l’homme ne doit ni etre pessimiste ,ni optimiste.Il ne faut pas changer l’Homme cela est l’affaire des dictatures communistes.L’Homme ne doit etre ni changé ni inchangé, par contre les individus doivent chercher à s’ améliorer dans leur nature à la fois divine et animale.

  5. Un grand bravo à Mgr Bagnard!
    ” On ne se bat pas con­tre un ca­da­vre ! ” Excellent! Là j’ai beaucoup ri car tellement vrai!

  6. Les évêques français (enfin, ceux qu’on apprécie par ici : Messeigneurs Rey, Aillet, Bagnard..) semblent s’être passé le mot pour réagir à qui mieux mieux face au déferlement médiatique qui a cours depuis quelques semaines.
    Cette saine émulation est très encourageante ! Souhaitons que tous les membres de la Conférence Episcopale se fendent chacun d’un petit communiqué qui va dans le bon sens… (on a le droit de rêver, après tout).

  7. Mgr Pontier évêque de Marseille a écrit une très belle lettre pour soutenir le Pape. Elle a été distribuée dans les paroisses.

  8. Merci Monseigneur!

  9. très bonne analyse…
    Il est encourageant de voir cette mobilisation pour soutenir le Saint Père.

Publier une réponse