Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Le Vatican / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le pape reconnaît les vertus héroïques de Madeleine Delbrêl

Unknown-24Par le même décret de ce matin, la Congrégation pour l cause des saints reconnaît les vertus héroïques de Madeleine Delbrêl, laïque, née à Mussidan en 1904 et décédée à Ivry-sur-Seine en 1964.

Pour mieux la connaître, vous pouvez parcourir ce site.

Madeleine Delbrêl naît dans une famille athée. Son père et son grand-père sont cheminots. À l'âge de dix-sept ans, sa profession d'athéisme est radicale et profonde mais, en trois ans, à la suite de la rencontre d'un groupe d'amis chrétiens et de l'entrée chez les dominicains du garçon qu'elle aimait, elle entame une conversion qui aboutit à la foi à l'âge de vingt ans. Le 19 mars 1924, "éblouie par Dieu", lors d'un passage en l'Église Saint-Dominique de Paris (14è arrondissement), elle se convertit.

Par le scoutisme elle devient une assistante sociale très active, elle s'installe avec quelques amies et travaille dans la banlieue ouvrière, à Ivry-sur-Seine, seule municipalité communiste de France en 1933. Elle se confronte alors avec l'athéisme marxiste, n'hésitant pas, à contre-courant, à annoncer l'Évangile.

Elle fonde une communauté de jeunes femmes qui se sont nommées « la Charité », avant d'être connues comme « Équipes Madeleine Delbrêl ». Il s'agit « d'y être le Christ » et non « d'y travailler pour le Christ ». La méthode ? rencontrer les gens où ils vivent, devenir leur ami, les recevoir chez soi, s'entraider. En matière de travail social, elle rappelle la nécessité de développer des actions collectives en vue de faire évoluer les politiques sociales. Elle écrit en 1937 :

« Il est peut-être plus touchant de visiter, dans sa journée, cinq ou dix familles nombreuses, de leur obtenir à grand renfort de démarches tel ou tel secours ; il serait sans doute moins touchant mais plus utile, de préparer le chemin à tel texte légal qui améliorerait l’état familial de toutes les familles nombreuses connues ou inconnues de nous. »

Partager cet article

5 commentaires

  1. Michel Santier, évèque de Créteil, à l’espace Robespierre d’Ivry :
    http://www.ivry94.fr/9153-10029/fiche/maison-delbrel.htm

  2. Avec Mgr Pierre Claverie, jeune scout assidu à la troupe des dominicains d’Alger, et la Cheftaine Madeleine Delbrêl, cela va faire deux nouveaux bienheureux scouts !
    Concernant cette dernière, elle a des textes remarquables sur la femme et l’Eglise qui intéresseront surement les Guides-Aînées et autres “Antigones” :
    http://www.madeleine-delbrel.net/rubriques/gauche/lire-madeleine-delbrel/vocation-de-la-femme-dans-l2019eglise-et-la-societe

  3. Elle avait pour curé à Ivry – Yvan Daniel, co-auteur avec l’abbé Godin du livre qui fit grand bruit à l’époque
    ” FRANCE, PAYS DE MISSION ”
    Elle voyait fréquemment le Père Loew -dominicain, docker sur le port de Marseille.

  4. Pourquoi faut-il que l’hagiographie soit toujours menteuse ?
    Ivry n’était pas la seule municipalité communiste de France. Sans parler de la banlieue, Douarnenez en Bretagne avait une municipalité communiste.

  5. Le travail de Madeleine Delbrêl au service social de la ville communiste était connu -son témoignage avait du poids … mais n’était pas apprécié par certains catholiques sourcilleux… au point qu’un jour on lui a refusé la communion ?…
    Tèmoignage de Y. Daniel dans son livre “Aux frontières de l’Eglise ” – Ed. du Cerf

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services