Le Pape ne se laissera pas intimider par la Belgique

Le Vatican a critiqué vendredi la résolution du Parlement belge. La secrétairerie d'Etat

"déplore qu'une Assemblée parlementaire ait cru bon de critiquer le Saint-Père à partir d'un extrait d'interview tronqué et isolé de son contexte".

Elle souligne que cette phrase a été utilisée

"par certains groupes avec une intention intimidatrice manifeste, comme pour dissuader le Pape de s'exprimer sur certains thèmes, dont les implications morales sont pourtant évidentes, et d'enseigner la doctrine de l'Eglise".

Michel Janva

Addendum 22h30 : intégralité du communiqué de la Secrétairerie d'Etat du Vatican :

"L'Ambassadeur du Royaume de Belgique, sur instructions du Ministre des Affaires Etrangères,  a fait part au Secrétaire pour les Relations du Saint-Siège avec les Etats de la Résolution par laquelle la Chambre des Représentants de son pays a demandé au gouvernement belge de "condamner les propos inacceptables du pape lors de son voyage en Afrique et de protester officiellement auprès du Saint-Siège". L'entretien a eu lieu mercredi 15 avril.

La Secrétairerie d'Etat prend acte avec regret de cette démarche, inhabituelle dans les relations diplomatiques entre le Saint-Siège et la Belgique. Elle déplore qu'une Assemblée parlementaire ait cru bon de critiquer le Saint-Père sur la base d'un extrait d'interview tronqué et isolé de son contexte, qui a été utilisé par certains groupes avec une claire intention intimidatrice, comme pour dissuader le Pape de s'exprimer sur certains thèmes, dont les implications morales sont pourtant évidentes, et d'enseigner la doctrine de l'Eglise.

Comme on sait, le Saint-Père, répondant à une question sur l'efficacité et le caractère réaliste des positions de l'Eglise en matière de lutte contre le SIDA, a déclaré que la solution est à rechercher dans deux directions : d'un  côté une humanisation de la sexualité, et, de l'autre, une authentique amitié et disponibilité envers ceux qui souffrent, soulignant l'engagement de l'Eglise dans l'un et l'autre domaine. Sans cette dimension morale et éducative, la bataille contre l'épidémie ne sera pas gagnée.

Alors que, dans certains pays d'Europe, se déchaînait une campagne médiatique sans précédent sur la valeur prépondérante, pour ne pas dire exclusive, d'un certain moyen prophylactique dans la lutte contre le SIDA, il est réconfortant de constater que les considérations d'ordre moral  développées par le Saint-Père ont été comprises et appréciées, en particulier par les africains, par les vrais amis de l'Afrique et par certains membres de la communauté scientifique. Comme on peut lire dans une récente déclaration des Evêques de la Conférence Episcopale Régionale de l'Ouest de l'Afrique (CERAO) :"Nous savons gré [au Saint-Père] pour le message d'espérance qu'il est venu nous livrer au Cameroun et en Angola. Il est venu pour nous encourager à vivre unis, réconciliés dans la justice et la paix, pour que l'Eglise d'Afrique soit elle-même une flamme ardente d'espérance pour la vie de tout le continent. Et nous le remercions pour avoir reproposé à tous, avec nuance, clarté et pénétration, l'enseignement commun de l'Eglise en matière de pastorale des malades du SIDA"

22 réflexions au sujet de « Le Pape ne se laissera pas intimider par la Belgique »

  1. Oktavius

    LA CROIX, qui publie cette réaction efficace du St Siège, n’en reprend pas
    moins la version tronquée comme étant le propos du St Père !
    [Au premier jour de sa visite en Afrique, le pape avait déclaré que l’on ne pouvait “pas résoudre le problème du sida (…) avec la distribution de préservatifs” et que, “au contraire”, leur “utilisation (aggravait) le problème”.]
    Tout le monde a bien noté que c’est de la distribution et non de l’utilisation qu’il s’agit

  2. Jean

    Avec la compétence judiciaire internationale qu’elle s’est attribuée en 1993, la Belgique va-t-elle, tant qu’elle y est, arrêter Benoît XVI ? Là-bas aussi les parlementaires n’ont rien à faire de leur vie…

  3. Exupéry

    Étonnant (miraculeux) on n’a rarement vu un tel Pape – aussi démuni de puissance temporelle dans le monde et d’autorité dans une Église largement rétive – qui livre des batailles essentielles dans ce monde en décomposition, qui va au devant des pires hostilités avec autant de sérénité et de gentillesse !

  4. Kwilleran

    @Oktavius
    Tout le monde, surtout, a bien noté qu’il y avait une condition pour que cela aggrave le problème.
    Par ailleurs, vérifiez, ce n’est pas la Croix qui fait l’erreur, c’est l’AFP. La Croix ne fait que reprendre le texte de l’agence de presse.
    Mais effectivement, c’est insupportable.
    k

  5. David Boutin

    @Exupéry
    En effet, le courage et l’audace de ce pape, qui n’a pas d’autre arme que sa parole, et aussi l’ouverture qu’il continue de garder malgré ce qu’on lui fait endurer prouve hors de tout doute que cet homme est de Dieu, en Dieu, par Dieu et avec Dieu. Benoît XVI est transparent de Dieu, et j’espère le voir canonisé avant ma mort (J’ai 26 ans mercredi prochain).

  6. marie Laure

    Le Seigneur sait faire d’un mal un bien .Ca les belges ne le savent pas ,Car tout ce tollé est entrain de faire prendre conscience aux gens
    “Et si le Pape avait raison”.Les plus réfléchis vont se poser des questions .
    Continuons de prier pour le St Pére.

  7. Prof. FP

    J’aimerais savoir quelle sera la réaction du parlement belge à la nouvelle transmise par le site “Bivouac”, ci-après. Traiteront-ils les oulémas comme ils traitent l’Eglise catholique dans son chef… ? C’est curieux, il n’y a aucune levée de boucliers dans la presse!
    ALGERIE : Les oulémas contre le préservatif
    L’association des oulémas musulmans algériens veut empêcher une ONG locale de distribuer 45 000 préservatifs à la jeunesse constantinoise.
    Ayant appris qu’une ONG algérienne (appuyée par l’Union européenne et l’organisation onusienne Onusida) se proposait de distribuer 45 000 préservatifs aux jeunes Constantinois dans le cadre d’une campagne de prévention contre le sida, les oulémas algériens montent au créneau et s’indignent d’une telle initiative en expliquant que cette distribution de préservatifs est une manière directe d’inciter la jeunesse à la fornication (ezzina, en arabe).
    ‘‘Nous condamnons fermement cette pratique qui tend à se généraliser ces dernières années dans notre chère Algérie. Les associations derrière cette action et qui prétendent lutter contre le sida ne font qu’encourager en fait l’acte sexuel chez nos enfants’’ a déclaré le professeur Aït Salem Benyounès, vice-président de l’Association des oulémas musulmans algériens.

  8. olivier

    Ils n’ont rien d’autre à faire que de claquer le denier public pour allez protester contre une phrase trés souvent sortis de son contexte .
    Ils feraient mieux de protester pour avoir un gouvernement potable .

  9. Benoit

    Je ne sais pas s’il faut accorder trop d’importance à cette agitation. La Belgique est en train d’imploser et d’exploser. Pour comprendre le mot “imploser”, il faut traverser Bruxelles et ouvrir les yeux : tiers-mondisée et surtout prenant le voile. Il naît plus de Musulmans à Bruxelles que de Belges. Et, comme en France, une angoisse secrète, refoulée devant l’islamisation trouve dans l’Eglise, le catholicisme un défouloir, aucun interdit, aucune autocensure ne s’exerçant dans la sphère publique. Pis, les catholiques, en Belgique comme en France, ont la culture soit de la soumission, soit du repli en citadelle entre-soi. Rendez-vous compte qu’après le dessin de Plantu dans “Le Monde”, le site a été inondé de messages de protestations essentiellement en anglais, le serveur, pour la première fois de son histoire, saturé. Des organisations américaines avaient mobilisé ! La médiatrice en a fait son sujet de sa chronique hebdomadaire. Et le directeur de la rédaction en personne s’est prononcé pour invoquer la “colère” légitime face aux propos du Pape. Je leur ai écrit aux deux un courriel pour leur dire que justement, à leur colère répondait une colère naturelle et qu’ils devaient assumer. A nous de prendre des leçons des Américains : 2 millions d’enveloppes rouges déjà arrivées à la Maison Blanche sur le projet de limite de la liberté de conscience des personnels de santé, un évêque arrivant au Congrès avec sa pétition de masse de son diocèse, des référendums interdisant tout mariage contre-nature déjà dans les deux-tiers des états avec des scores parfois écrasants, etc.

  10. Philippe Bagnon

    Très forte la caste politique belge et surtout wallonne, plutôt que de traquer ses membres qui voyagent au frais du contribuable en des lieux de débauche, elle préfère traquer le Pape dans ses voyages en Afrique.

  11. brutus

    Trop c est trop!!!!!!
    Mais n oubliez pas que la Belgique, aussi petite et divisée soit elle, qu elle représente et est symbole de l’eUROPE,
    OUI Jean,
    comme vous le dite:
    “Avec la compétence judiciaire internationale qu’elle s’est attribuée en 1993, la Belgique va-t-elle, tant qu’elle y est, arrêter Benoît XVI ? Là-bas aussi les parlementaires n’ont rien à faire de leur vie…”
    UN JOUR ILS IRONT L ARRETER NOTRE PAPE PARCE QU IL DERANGE…
    A celui qui vociférera le plus fort ou s en lavera les mains, ils nous le crucifieront!

Laisser un commentaire