Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François

Le pape François rend licites les absolutions par la Fraternité Saint Pie X pendant l’année de la Miséricorde

Extrait de la lettre du Pape François accordant l'indulgence à l'occasion de l'année de la Miséricorde :

"Une dernière considération s’adresse aux fidèles qui, pour diverses raisons, désirent fréquenter les églises où les offices sont célébrés par les prêtres de la Fraternité Saint Pie X. Cette Année jubilaire de la Miséricorde n’exclut personne. Certains confrères évêques m’ont fait part en plusieurs occasions de leur bonne foi et pratique sacramentelle, unie toutefois à la difficulté de vivre une situation pastorale difficile. J’espère que dans un proche avenir, l’on pourra trouver les solutions pour retrouver une pleine communion avec les prêtres et les supérieurs de la Fraternité. Entre temps, animé par l’exigence de répondre au bien de ces frères, j’établis, par ma propre disposition, que ceux qui, au cours de l’Année Sainte de la Miséricorde, s’approcheront, pour célébrer le Sacrement de la Réconciliation, des prêtres de la Fraternité Saint Pie X recevront une absolution valide et licite de leurs péchés."

Partager cet article

28 commentaires

  1. Perso, un prêtre de mon diocèse (en pleine communion avec François 1er) auquel je me suis confessé avant de connaître la FSSPX, ne croyait plus au péché mortel…
    Ce sont les abbés de cette fraternité qui m’ont ramené à la foi, pas ceux de mon diocèse, heureusement que je n’ai pas attendu cette lettre pour y retourner me confesser !

  2. Quelle nouvelle ! Cela voudrait dire que tous les sacrements de cette fraternité sont invalides ?
    Il était cependant admis que la FSSPX n’était pas HORS de l’église, pourquoi le Pape accorde t-il cette faveur ?

  3. C’est bien!

  4. yr : en temps normal (hors danger de mort ou, ce qui est l’argument de la FSSPX, état de nécessité), le prêtre peut confesser s’il est validement ordonné (ce qui est le cas des prêtres de la FSSPX) ET s’il en a reçu mandat de l’évêque du lieu. Sans aval de ce dernier, l’absolution est invalide, comme si elle avait été donnée par un laïc !
    Conscient toutefois de la bonne foi des fidèles, le Pape a choisi de rendre valide le sacrement de pénitence pendant un an. D’ici là, peut-être la FSSPX aura-t-elle été régularisée de manière définitive. C’est tout ce que l’on peut souhaiter.
    Le problème se pose aussi pour les mariages, lesquels ont besoin d’un clerc habilité par l’évêque.
    En revanche, baptêmes, eucharistie, ordre et confirmation sont valides (quoique officiellement illicites). Pour le sacrement des malades / extrême onction, je ne sais.

  5. Sur cette difficile question de l’état de nécessité permanent (?) invoqué par la FSPX pour ce pouvoir de suppléance, on peut se reporter à leur argumentation : http://astorg.tumblr.com/post/67058715705/les-confessions-entendues-par-les-pr-tres-de-la

  6. Les sacrements célébrés par les prêtres de la FSSPX sont valides, cependant, ils ne sont pas licites. La licéité d’un sacrement est liée à l’application du droit canon. Or depuis les sacres de 1988, la FSSPX n’est plus en pleine communion avec le pape et de fait s’est mise « en marge » de l’Eglise (en non en dehors). C’est cette absence de pleine communion qui entraîne la non licéité des sacrements.

  7. Peut être une précision à apporter je pense sur les notions de validité et de licéité.
    Je suis pas expert sur ces questions, mais il me semble que les tous les sacrements de la FSSPX sont reconnus comme valides par Rome, mais que certains se sont pas reconnus comme licites.

  8. @yr : la validité du sacrement de réconciliation impose que le prêtre confesseur ait reçu le pouvoir de remettre les péchés de la part de l’évêque responsable. Tous les prêtres n’ont pas le droit de donner validement l’absolution (par exemple, les jeunes prêtres doivent recevoir une formation adéquate).
    Par conséquent, les prêtres FSSPX n’ayant pas de statut canonique dans l’Eglise catholique ne peuvent validement accorder le sacrement de réconciliation.
    Par contre, les prêtres FSSPX, comme tout prêtre validement consacré par un évêque lui-même validement consacré, même pas en communion plénière avec le pape (comme par exemple : tous les prêtres orthodoxes) peuvent validement célébrer l’eucharistie. Idem pour les ordinations.
    Les baptêmes conférés par les prêtres FSSPX sont également valides, mais là par contre c’est plus simple, tout être humain peut validement conférer le baptême (cf. la Somme Théologique et le Code de droit canonique) (ainsi, les baptêmes protestants sont valides).
    Le mariage est un sacrement que se confèrent l’un à l’autre l’époux et l’épouse donc le problème du prêtre célébrant ne se pose pas.
    Honnêtement, pour l’extrême-onction je ne sais pas mais je pense que la même règle que pour la confession doit s’appliquer. Pareil pour les confirmations qui doivent théoriquement être réalisées par l’évêque responsable ou le prêtre à qui il a conféré ce pouvoir donc les confirmations FSSPX ne doivent pas être valides.
    En résumé, en ce qui concerne les sacrements « conférés » par les prêtres FSSPX : le baptême, l’eucharistie, l’ordination et le mariage sont valides.
    La confession (sauf pendant cette année par décision de François) et la confirmation ne le sont pas.
    L’extrême-onction je ne sais pas.
    Y a-t-il un canoniste dans la salle pour préciser ma réponse ?

  9. Le vieux truc conciliaire on semble accorder quelque chose d’évident pour mieux le dévaloriser Nous avons eu la messe extraordinaire alors qu’il était plus simple de déclarer que celle-ci ne pouvait pas être interdite
    De son coté la FSSPX à bien accepté la levé des excommunication après avoir dit et écrit des bouquins pendant des années pour expliquer qu’ elles n’étaient pas licites .

  10. – Il y a des prêtres catholiques qui peuvent tenir des propos hérétiques, moi aussi j’en ai entendu. Il y en a aussi BEAUCOUP qui n’en tiennent pas et peuvent confesser correctement. Et j’en connais encore plus. Après, c’est sûr que si le seul prêtre qui peut confesser dans un rayon de 100 bornes est FSPX, je comprends. A plus de trois jours de marche on peut pas non plus abuser.
    – QUOI, le Vatican prétend que les sacrements donnés par la FSPX sont illicites, voire pour certains, invalides? Genre on n’était pas au courant!!! Maimaimais pourquoi personne ne nous l’a jamais dit? Le choc… Pardon, j’avais dit que je ferais une journée sans sarcasme, je me retire.
    Aller, un dernier pour la route :
    Oh, les rabats-joies, plutôt que de râler, pourriez pas imaginer la tête qu’ils tirent à Témoignage Chrétien? Ça vous remontera le moral! Faut toujours voir le verre à moitié plein.
    #JeVaisMeConfesser

  11. Je me demande si le Pape vit dans le monde réel. Je ne vois pas en quoi il est nécessaire d’accorder une « faveur » aux prêtres de la FSSPX. Ils sont catholiques romains depuis toujours, ni schismatiques, ni hérétiques.
    Les sacrements reçus sont entièrement valides sans aucune restriction.

  12. Leurs sacrement n’étaient pas invalides mais illégaux. C’est un peu comme forcer la main à Dieu, cela ne veut pas dire qu’il n’agit pas mais c’est Lui faire offense.

  13. Canoniquement, les prêtres doivent être investis de la faculté de célébrer le sacrement de la pénitence par l’Ordinaire du lieu. Les confessions à des prêtres de la FSSPX sont invalides et comme pour les mariages, il vaut mieux et trouver un prêtre non suspendu pour recevoir le sacrement. On ne joue pas avec le salut de son âme!!

  14. Quand on voit les prêtres du pélerinage de Chartres à Paris confesser tant de gens, cela veut dire qu’en réalité ils ne sont pas absous ?
    Pour moi c’est vraiment une nouvelle,ou alors je n’ai rien compris.
    Donc ces prêtres ont le droit de confesser pendant un an, mais le jour d’après, c’est fini ?
    Idem pour les autres sacrements. Mariages invalides, hosties non consacrées, etc. Heureusement il reste le baptême…

  15. Je croyais que les sacrements étaient valides mais pas licites, il serait bon de corriger le titre de ce post si cela devait être fit, car il porte à confusion : le message du pape finit par « recevront une absolution valide et licite », le « et » ne permettant pas de savoir si l’absolution est ni l’un ni l’autre ou seulement pas l’un ou l’autre.

  16. @yr
    En fait l’une des difficultés canoniques réside dans l’absence de juridiction des prêtres de la FSSPX, ce qui parasite la question de la validité des absolutions conférées par ces derniers.
    Normalement pour que les sacrements donnés soit valides il faut que le prêtre ait reçu mission de les donner dans le cadre d’une paroisse.
    Le cas de la FSSPX est particulier et si l’on est rigoriste les sacrements administrés ne sont pas valides.
    « Mais à la guerre comme à la guerre » il faut bien les administrer tout de même !
    De plus un chrétien de base dans des circonstances exceptionnelles peut très bien absoudre ou baptiser…
    Le Pape met paternellement fin à cette polémique malveillante bien que théologiquement vraie.

  17. Il me semble que les sacrement de la FSSPX sont valides, mais pas licites. D’où cette disposition.

  18. Bonjour yr,
    la FSSPX n’est pas encore reconnue mouvement de l’Eglise. Les pour-parler on fait que l’excommunication des évêques nommés sans autorisation du Pape par Mgr LEFEBVRE a été levée, mais pour qu’elle soit réintégrée au seain de l’église il faut encore que cette dernière reconnaisse l’autorité du Pape et du Concile Vatican II, ce qui, sauf erreur de ma part, n’est pas encore le cas.
    Bien à vous,
    UDP

  19. Pourtant, certains considèrent que recevoir un sacrement à la FSSPX est un péché. Le pape demande-t-il à se confesser à un prêtre diocésain à l’issue de la confession de la FSSPX, pour se faire pardonner cette confession ??? J’en perds mon Latin…

  20. Si l’absolution donnée par les prétres de la Fraternité St Pie X est valide(ce dont je n’ai jamais douté) cela veut dire que leur ordination est tout aussi valide de méme que tous les autres sacrements.Puisse l’année de la Misericorde apportait la sérénité dans l »Eglise et que soit enfin reconnue l »excellent apostolat de ces prétres sans qui beaucoup de fidéles auraient abandonné toute pratique religieuse
    [Ne pas confondre valide et licite. Pour l’Eglise, les sacrements de prêtres de la FSSPX étaient valides c’est à dire réels car il s’agit de vrais prêtres. En revanche, ils étaient illicites c’est à dire qu’il était interdit pour un fidèle catholique de les recevoir…
    Nuance subtile mais importante.
    PC]

  21. Il y a pas mal d’imprécisions et erreurs dans les commentaires de cette page…
    Comme quoi l’argument d’erreur commune (cf. canons 144, 976, 1331, 1333, 1335) invoqué par le Cardinal Mayer (cf. la fin de la page que j’ai citée plus haut http://astorg.tumblr.com/post/67058715705/les-confessions-entendues-par-les-pr-tres-de-la) peut effectivement suppléer à l’absence de juridiction dans le cas particuliers de deux sacrements de Pénitence et du témoin ecclésiastique au Mariage.
    Pour résumer, et cela nécessite une bonne formation catéchétique qui n’est pas donnée à tout le monde :
    . Distinguer la validité sacramentelle (« ça marche, ça ne marche pas ») de sa licéité (cette pratique est autorisée par la loi ecclésiastique).
    .. Dans les sacrements de Confession et celui du Mariage, sans juridiction (=> licéité) au moins par suppléance, cela touche à la validité même.
    … Nos frères prêtres de St Pie X connaissent le droit canon et ce problème, mais leurs fidèles visiblement nettement moins !
    …. Du coup ils s’appuient sur l’état de nécessité (qu’ils estiment immuable depuis 40 ans… et c’est sans doute là le problème ?) qui peut effectivement donner une juridiction de suppléance selon le droit canon pour le bien des âmes.
    ….. Cette ambiguïté est donc levée au moins pour un an. Qu’en sera-t-il après ?

  22. @jean Theis
    Ne mélangez pas tout !
    La messe et pleinement valide et les hosties sont consacrées
    Ce sont les sacrements donnés, mariage, baptême et confession qui posent un problème de licité.
    Mais tout cela est d’une grande hypocrisie !
    On reproche un manque d’obéissance à la FSSPX qui par ailleurs est pratiquement inattaquable canoniquement dans tout ce qu’elle fait et on laisse nos prêtres et nos évêques désobéir QUOTIDIENNEMENT de tel manière que le Pape Benoit XVI qualifiait les célébrations de « à la limite du supportable ».
    Et cela continue toujours à tel point que l’on ne reconnait même plus la messe du concile !
    Les fidèles qui assistent aux messes conciliaires en latin sont persuadés d’assister à la forme extraordinaire tant les deux formes se ressemblent !
    Le problème justement c’est que la messe conciliaire en latin (conforme au concile) ne correspond pas du tout à la messe conciliaire en français !!!
    On peut donc très normalement se poser la question de la validité de la forme en français et des sacrements donnés… Notamment de la part de prêtres dûment avertis de leurs désobéissances envers la PGMR, le droit canonique ou les demandes expresses de Rome et qui continuent tranquillement !!
    Allez assister à la messe conciliaire en français dans 10 paroisses, vous aurez 10 messes différentes !
    En résumé la FSSPX a des torts mais c’est elle qui a la paille !
    Recevez les sacrements ou vous voulez Dieu reconnaitra les siens.
    A l’impossible nul n’est tenu et Dieu le sait bien.

  23. Quelle folie de rester si ignorant et de jouer ainsi avec le salut de son âme !
    Jusqu’à maintenant, TOUS les sacrements de la FSSPX étaient illicites et, en plus, le mariage et l’absolution étaient invalides. Les 5 autres étaient donc valides mais illicites.
    Avec le jubilé :
    La confession deviendra licite et valide.
    Le mariage demeure illicite et invalide.
    Les autres sacrements demeurent valides mais illicites.

  24. Effectivement, les sacrements de pénitence et du mariage nécessitent que le ministre validement ordonné ait le pouvoir de juridiction donné par l’ordinaire du lieu. C’était déjà le cas à l’époque du St Curé d’Ars. C’est la doctrine traditonnelle de l’Eglise. La fraternité St Pie X prétend être dans une situation exceptionnelle.

  25. @Thibaud
    Merci pour cette clarification !
    Par contre, j’ai toujours un doute sur la validité des mariages contractés entre des conjoints non confirmés…
    Même si nos évêques français nous donnent cette « dérogation »…

  26. Désolé de contredire Thibaut, mais pour les mariages il y a aussi un problème. Surtout depuis 2006 (jugement de la Rote, en nullité). Et le témoin ecclésiastique doit avoir délégation du curé.
    Pour l’extrême onction pas de problème de validité. Pour la confirmation la juridiction est normalement nécessaire, mais cela ne touche pas à la validité, et on ne reconfirme pas plus qu’on ne rebaptise !

  27. @FP : D’accord. Par contre, pour les prêtres dont parlent certains messages et qui n’ont manifestement plus la foi catholique tout en demeurant extérieurement « en pleine communion », il n’y a aucun problème de validité ou de licéité ?
    Une belle illustration du maintien de l’état de nécessité, non ?

Publier une réponse