Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / L'Eglise : François

Le pape François demande à l’Argentine de refuser la légalisation de l’avortement

Le pape François demande à l’Argentine de refuser la légalisation de l’avortement

Le pape François a écrit cette semaine une lettre, publiée mercredi dans le journal La Nacion, à son pays d’origine pour exhorter ses dirigeants à ne pas légaliser les avortements.

«Est-il juste d’éliminer une vie humaine pour résoudre un problème? Est-il juste d’engager un tueur à gages pour résoudre un problème? »

Le président Alberto Fernandez a annoncé son intention de présenter un projet de loi visant à légaliser les avortements jusqu’à 14 semaines de grossesse. Une large opposition publique a empêché l’adoption d’un projet de loi similaire en 2018.

Dans sa lettre, le pape François a fait l’éloge des femmes qui se battent depuis des années pour empêcher la violence de l’avortement en Argentine.

Le pays est fier d’avoir de telles femmes. Veuillez leur dire pour moi que j’admire leur travail et leur témoignage; que je les remercie du fond du cœur pour ce qu’ils font et qu’ils continuent à avancer.

Actuellement, l’Argentine protège les bébés à naître contre les avortements. Des exceptions sont autorisées en cas de viol ou de menaces contre la vie de la mère.

En 2019, environ 2 millions d’Argentins ont participé à la Marche pour la vie à Buenos Aires. Des milliers d’autres ont protesté en mars après que Fernandez a annoncé pour la première fois son intention de légaliser l’avortement.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Bravo !
    Au moins sur ce sujet il est inflexible et c’est tant mieux car c’est la clé de voûte de tous nos maux.

  2. Et « en même temps » il reçoit des avorteuses notoires et en nomme une au Vatican à un emploi qui avait toujours été tenu par un monsignore, déclare qu’il approuve le Great Reset et le revenu universel, recommande d’obéir à l’ONU, et adjure les peuples de se faire vacciner. Alors s’il vous plaît arrêtons de le nommer, c’est le plus simple…

  3. Ben… que ne s’est-il exprimé dans ce sens pour les élections américaines! Les faux semblants sont démasqués: inviter (lui ou d’autres, il n’a pas démenti) à voter Biden qui a basé sa campagne sur la reprise en force de l’avortement, quelle logique pour un pape?

  4. C’est de l’enfumage cette lettre : comment concilier cette action aujourd’hui et une autre qui s’est déroulée en février dernier ?
    En effet ce super pape François est soit un filou de première qui nous prend pour des cons, ou soit il n’est pas cohérent avec ce qu’il dit et ce qu’il fait.
    Le président argentin qui n’avait pas caché son intention de légaliser l’avortement dans son pays, fut reçu au Vatican en février dernier, lui et sa nouvelle compagne, divorcés tous les deux et très croyants, ont eu la « grâce immense » de pouvoir communier sur le tombeau de Saint Pierre …..
    Or il me semble que le droit canon proclame que les hommes publique qui prônent l’avortement se rendent indignes et sont excommuniés ipso facto ?????
    Le scandale est d’autant plus cuisant qu’ils sont des fornicateurs patentés et de surcroit ils communient dans la sainte crypte qui renferment les reliques du premier « Pape » de l’histoire !

    Alors cette lettre est un leurre et une insulte à l’intégrité de la Foi surtout venant d’un successeur de Saint Pierre …..

    J’entends satan, l’Orgueilleux rires aux éclats devant tant de cônneries qui émanent de l’Eglise de Jésus-Christ !

    Carlito le gueux de Notre Dame !

Publier une réponse