Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le Pape aux évêques américains

Pour lire l’intégralité du discours d’hier après-midi, c’est ici. Un extrait, qui ne s’applique pas seulement aux évêques des Etats-Unis :

"Il est clair que l’influence de l’Eglise sur le débat public se déroule sur plusieurs niveaux différents. Aux États-Unis, comme ailleurs, il y a un fort courant et des projets législatifs qui sont préoccupants du point de vue de la morale, et la communauté catholique, sous votre direction, a besoin d’offrir un témoignage clair et uni sur ces questions. Encore plus important, cependant, il y a l’ouverture progressive de l’esprit et du cœur de la communauté la plus large à la vérité morale. Ici il reste beaucoup à faire. Crucial à cet égard est le rôle des fidèles laïcs, d’agir comme un «levain» dans la société. Pourtant, on ne peut présumer que tous les citoyens catholiques pensent en harmonie avec l’enseignement de l’Eglise sur les questions-clés d’éthique. Encore une fois, il vous revient de faire en sorte que la formation morale fournie à tous les niveaux de la vie ecclésiale reflète l’authentique enseignement de l’Evangile de la vie.

À cet égard, un sujet de profonde préoccupation pour nous tous est l’état de la famille au sein de la société. […] Comment ne pas être consterné au moment où nous observons le fort déclin de la famille comme élément fondamental de l’Eglise et de la société ? Le divorce et l’infidélité ont augmenté, et beaucoup de jeunes hommes et de jeunes femmes choisissent de reporter le mariage ou d’y renoncer purement et simplement. Pour certains jeunes catholiques, le lien sacramentel du mariage semble difficilement discernable du lien civil, ou même purement informel et ouvert à tout arrangement pour vivre avec une autre personne. […]

Comme mon prédécesseur, le Pape Jean-Paul II l’enseigne: «Le principal responsable dans le diocèse pour la pastorale de la famille est l’évêque … il doit lui consacrer son intérêt personnel, ses soins, son temps, du personnel et des ressources, mais surtout son soutien personnel pour les familles et pour tous ceux qui… l’aident dans la pastorale de la famille » Familiaris Consortio, 73). Il est de votre devoir de proclamer hardiment les arguments de la foi et la raison en faveur de l’institution du mariage, entendu comme un engagement à vie entre un homme et une femme, ouvert à la transmission de la vie. Ce message doit résonner auprès des gens d’aujourd’hui, car il s’agit essentiellement d’un "oui" inconditionnel et sans réserve à la vie, un "oui" à l’amour, et un «oui» à l’aspiration au cœur de notre humanité commune, alors que nous nous efforçons de remplir notre profonde aspiration à l’intimité avec les autres et avec le Seigneur."

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ce rappel aux devoirs pastoraux des évêques et, plus largement, au devoir des catholiques dans leur ensemble quant à la lutte obligatoire que nous devons soutenir à l’encontre de toutes les attaques contre le mariage et la famille est peut-être ce qui motivent la haine de certains journaleux. Voici un dessin dit “humoristique” publié par Yahoo : http://fr.news.yahoo.com/delize/20080417/img/pen-dessin-du-jour-dieu-est-6e5b695838630.html
    J’ai bien entendu envoyé ma réaction de catholique à la rédaction de Yahoo et vous suggère de faire de même afin de faire comprendre à ces gens qu’on ne peut pas/plus s’attaquer de cette manière aux catholiques sans qu’il y ait une forte réaction (pacifique, notez bien) de leur part. Cliquez sur “remarques et suggestions” tout en bas de la page ou bien ici : http://help.yahoo.com/l/fr/yahoo/news/general.html
    Si cela peut vous aider, vous trouverez ci-dessous le texte de mon envoi :
    Votre dessin du 17/04/2008, intitulé “Dieu est avec nous”, est ignoble et constitue une injure grave envers le Pape et le monde catholique (également envers les USA d’ailleurs, puisque vous sous-entendez que Bush est assimilable à Hitler).
    Si vous aviez un minimum de culture, vous sauriez que :
    1/ les nazis étaient profondément anti-catholiques (citation de A. Rosenberg, le théoricien du nazisme… et ce n’est qu’une citation parmi d’autres, innombrables : « Le catholicisme est, à côté du judaïsme démoniaque, le second système d’éducation d’espèce étrangère qui doit être vaincu psychiquement et spirituellement, si un peuple allemand, conscient de l’honneur, et une véritable culture nationale doivent naître un jour. ») ;
    2/ les régions allemandes les plus catholiques sont celles qui ont le plus refusé l’accession d’Hitler au pouvoir (lorsqu’on superpose la carte des régions catholiques d’Allemagne à celle du résultat des élections à l’époque, c’est très net) ;
    3/ peut-être l’ignorez-vous, mais dans l’Allemagne d’Hitler, les Allemands n’étaient pas libres : tous les jeunes gens étaient contraints de s’engager dans la Hitler Jungen (sous peine de sanctions très graves contre eux et leur famille) ; le Pape fut comme les autres obligé d’y entrer… et en est sorti dès qu’il l’a pu ; vous, les donneurs de leçon ultra-conformistes, qu’auriez-vous fait ?
    4/ l’Eglise catholique, par la voix de sa plus haute autorité, le Pape, a condamné le nazisme dès 1937 (que disaient les autres chefs d’Etat occidentaux à l’époque ?) : lisez donc l’encyclique « Mit Brennender Sorge », très instructive et qui fut en très grande partie rédigée par le cardinal Pacelli, futur Pie XII, lequel, contrairement à la légende noire répandue par les communistes pour nuire à l’Eglise, a fait tout ce qu’il a pu pour protéger les Juifs (lisez aussi le livre du Rabbin David Dalin « Pie XII et les Juifs », il vous apprendra des choses…) .
    Voici donc ce que vous sauriez, si vous aviez un minimum de culture historique.
    J’ai parfois apprécié certains dessins, très drôles, mais celui-ci est à ranger aux côtés des caricatures antisémites nazies des années 30-40… Il procède de la même technique d’amalgame pour désigner au peuple l’homme et la communauté à abattre.
    Attention : si un jour les catholiques étaient à leur tour pourchassés, dans quel camp seriez-vous ? Dans celui des Justes portant assistance aux persécutés, ou bien dans celui des collaborateurs, voire dans celui des bourreaux ?
    Montrez-moi que vous choisiriez le bon camp en publiant largement et longuement ce que je viens de vous écrire, en présentant vos excuses publiques aux catholiques et en ôtant de vos pages ce dessin honteux.
    J’espère que ces quelques lignes vous aideront à prendre conscience de votre responsabilité lorsque vous publiez des articles ou des dessins qui constituent un tel « appel à la haine ».

  2. Merci à Marie la Bretonne.
    Je leur ai également envoyé un message de protestation.

  3. C’est vrai que c’est plus facile d’insulter sans vergogne le Pape et les Catholiques que les autres…
    Ci-dessous, le message que je leur ai adressé :
    Le dessin que vous avez diffusé à l’adresse http://fr.news.yahoo.com/delize/20080417/img/pen-dessin-du-jour-dieu-est-6e5b695838630.html est tout-à-fait scandaleux.
    Ni le Pape Benoît XVI, ni ses prédécesseurs, ni les Catholiques ne méritent d’être brocardés comme vous l’avez fait.
    Je vous rappelle que le Consul d’Israël à Turin Pinhas Lapid a déclaré que l’Eglise Catholique avait été l’institution qui avait sauvé le plus de Juifs pendant la guerre (entre 700.000 et 850.000). Le Pape Pie XI a condamné le Nazisme dans son encyclique Mit Brennender Sorgue. Le Pape Pie XII a personnellement sauvé la vie de plus de 4.000 Juifs à Rome lorsqu’il a ouvert les couvents aux Juifs persécutés. En plusieurs circonstances au cours de ses radio-messages, Pie XII a condamné les crimes de masse perpétrés à raison de la race ou de la religion.
    Le fait de critiquer et de diffamer l’Eglise Catholique et la Communauté Chrétienne vous fait peut-être bien rigoler. Sachez en tout cas que ces attaques répétées de votre part (media) sont particulièrement honteuses. La multiplication de dessins outrageants et anti-chrétiens sont particulièrement blessants pour nombre de croyants qui souhaitent que leur foi et leur clergé soient respectés. L’humour de votre dessinateur est particulièrement médiocre et témoigne en tout cas de son inculture crasse en matière historique.
    Si les officiers de la Wehrmacht portait la devise “Gott mit uns” sur leur ceinturon, les Catholiques n’en peuvent être tenus pour responsables. Le rapprochement qui est insidieusement fait en assimilant l’Allemand Benoît XVI aux troupes militaires d’Adolf Hitler est proprement scandaleux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services