Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le nouveau mode de scrutin a pourtant favorisé le PS

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"(…) A la campagne, les élections départementales restent les élections cantonales d’antan, même si on a modifié les cantons. Ainsi chez moi on a regroupé deux cantons en un seul, pour faire un ensemble tout en longueur qui ne correspond à rien. Or on peut voir que les gens d’une commune votent toujours pour leur maire si celui-ci est candidat aux départementales et a déjà été réélu comme maire. Celui-ci peut faire 60% des voix dans sa commune, et 5% à l’autre bout du canton. Quelle que soit sa couleur politique (…)

Et il convient de tenir compte de cette réalité pour apprécier les résultats nationaux. Notamment en ce qui concerne le PS. Le phénomène que j’évoque est un frein considérable à la chute du parti de président. C’est pourquoi elle est moins forte que ce qu’on aurait pu penser.

Et en ce qui concerne le FN, qui a extrêmement peu d’élus locaux, le plus souvent pas du tout, il est clair que le phénomène que j’évoque est un frein encore plus puissant, dans l’autre sens, et que le « vrai » score politique du FN est donc nettement plus élevé que ce disent les chiffres (…)

Un dernier mot quand même pour souligner que cette affaire de « binômes » obligeant à la stricte parité sexuelle est insensée et grotesque, digne d’un mauvais gag de parodie de la démocratie, et devait en outre paraître rétrograde et discriminatoire au temps du genre triomphant…"

Partager cet article

10 commentaires

  1. “binômes hétéro”:
    A la rigueur, on aurait mis une limite de durée pour signifier que la loi était un tuteur vers une situation somme toute normale. Mais là, on a droit à la mise en place d’une contrainte absolue, contre un mal présenté comme permanent !

  2. Oui, c’est juste.
    Dans ma grande ville de province, les cantons ont été redessinés de manière savante et notamment un, dit “populaire”, qui s’est vu adjoindre des quartiers de centre-ville pour essayer de faire profiter au candidat de l’Etat socialiste du seul vote qui lui reste, le vote bobo-urbain-favorisé.
    Dans plusieurs grandes villes de ma région, les territoires qui sont du ressort des municipalités rose-verte, rose-bonbon, rose-velib, rose-festivus et rose-business ont permis de limiter la casse.
    Regardez la carte électorale et, chaque fois (Loire-Atlantique, Gironde, Bas-Rhin, Seine-Maritime, etc) les métropoles favorisées sauvent le soldat Ryan socialiste.

  3. le PS est le grand vainqueur de ces élections
    Il devient même le Parti Unique (I ?)
    Manuel Valls couronné Empereur de l’Univers

  4. dans les campagnes, il est difficiles de se présenter contre des notables, le PS a une polique clientélisme qui peut vous porter tord si vous vous présentez contre eux.
    les commerçants en particulier parlent peu de politiques pour ne pas perdre des clients, c’est toute une partie de l’électorat qui est mis sous tutelles!

  5. Les redécoupages électoraux devraient être confiés à une autorité indépendante, par exemple le Conseil d’Etat, et non plus au Ministère de l’Intérieur.
    L’écart entre les sondages donnant le FN à 30 % et la réalité à 25 % s’explique probablement par le fait qu’il ne s’agissait pas de choisir entre Marine Le Pen, Hollande ou Sarkozy, mais entre M et Mme Dupont ou M et Mme Durand, et si les Dupont sont maires voire conseillers généraux sortants, tandis que les Durand sont d’illustres inconnus, ça fait toute la différence.
    Concernant ce scrutin original binominal paritaire, est ce que le gouvernement compte l’instaurer aussi pour les législatives ? Et à quand l’élection d’un “couple” présidentiel, tels les consuls romains, parité en plus ? Ou encore pourquoi ne pas interdire les candidats masculins en 2017, et interdire les femmes en 2022 en alternant à chaque élection ? On voit où la parité peut nous mener …

  6. Pr Tournesol,
    D’accord avec vous : Ces binômes sont tout à fait ridicules, dans quelle tête stupide a mûri cette idée folle ? Nous supposons que tout cela est fait pour détruire encore un peu plus le pays.
    Comme vous le dites, Mr Daoudal, ce mode de scrutin est grotesque. Mauvais gag qui, poussé jusqu’aux élections législatives ou mêmes présidentielles, serait parfaitement injustifiable. Ce cirque devient en effet une parodie de démocratie, un frein à toute décision si celle-ci n’est pas partagée par les deux. Il peut y avoir conflit d’intérêt ou prise de pouvoir par l’un ou l’autre.
    Attendons donc de voir comment cela va fonctionner lorsqu’ils vont connaître leurs fonctions.
    Il n’y a vraiment qu’en France que l’on voit de telles choses !

  7. Prof. Tournesol : les femmes les années paires, les hommes les années impaires (à jouer aux dés).
    Ce serait une vraie avancée politique que le monde entier nous enviera.

  8. Existe-t-il ailleurs dans le monde ce mode de scrutin par “couple” ?

  9. Ce mode de scrutin est une discrimination envers les personnes au sexe incertain ! Que font Vallaud Belkacem et Taubira ???

  10. Ils avaient inventé le mariage républicain. C’est leur conception de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. Les grands ancêtres peuvent être fiers.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services