Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Culture

Le nouveau livre de Jean Raspail : Le roi est mort, vive le roi !

Le nouveau livre de Jean Raspail : Le roi est mort, vive le roi !

Il doit sortir le 22 juillet aux éditions Via Romana. L’auteur expliquait en mai dernier :

A part au temps des Mérovingiens ou des Carolingiens, la monarchie n’a jamais été réellement absolue. Le roi a toujours été aidé par des conseillers. De même, l’idée de monarque de droit divin est une rare stupidité. Il n’y a pas de roi de droit divin, il y a la grâce divine qui se promène sur les hommes et qui peut décider de se poser sur une famille royale en Europe. Et voilà pourquoi on sacre les rois, Le sacre est le symbole de la grâce divine. Sans sacre, la monarchie foire complètement, regardez les Pays-Bas.

Dans deux mois va sortir un de mes ouvrages intitulé Le roi est mort, vive le roi. Ce sera peut-être l’occasion pour les monarchistes d’arrêter de se disputer entre eux. Leur attitude est un véritable scandale. Ils se disputent pour tout, pour savoir qui est l’héritier légitime, pour organiser les commémorations. Ils sont ridicules.

Le 21 janvier 1993, pour la commémoration de l’assassinat de Louis XVI, j’avais organisé une grande manifestation unitaire sur la place de la Concorde, commémoration interdite aux politiques, pas de récupération possible. Des gens sont venus du monde entier, imaginez 100 000 personnes chantant le Notre Père pour l’âme du roi ! Naturellement, la république avait interdit la manifestation. La veille, je suis convoqué par le préfet de police qui me demande de changer la date ! On ne change pas la date de la mort de Louis XVI ! Il m’a ensuite demandé de changer le lieu de la manifestation. Mais on ne change pas le lieu de la mort du roi ! Il y a une symbolique à respecter. Le matin même de la manifestation, la police est venue et elle a tout ravagé, détruit toutes nos installations, bouclé le quartier. Et finalement, à la dernière minute, la cérémonie devait avoir lieu à 10H16, à l’heure exacte à laquelle la tête de Louis XVI est tombée, François Mitterrand envoie un message à la commissaire du 8ème arrondissement qui vient me voir et s’excuse platement : « M. Raspail, le président a autorisé la manifestation ». Mitterrand avait au moins le sens de l’Etat et de la continuité historique, contrairement à ceux qui lui ont succédé.

N’avez-vous pas le sentiment que l’Occident est entré dans l’ère du renoncement, comme vous l’aviez prédit dans Le Camp des saints ?

Totalement, l’Occident a complètement renoncé à se défendre. Parce que la défense ne pourra qu’être violente. Il faudra des lois violentes et inhumaines. Comment peut-on faire ? Tirer sur des gens ? Les laisser mourir ? Je n’ai pas de solution, réellement. Je pense que si aucune défense n’est envisagée sérieusement, nous aurons inexorablement une terrible guerre raciale. Pourtant, il y a des possibilités : en 1946, des populations entières ont été déplacées et cela s’est passé à peu près bien. Les Pieds-Noirs ont été rapatriés, des millions de gens peuvent être déplacés pacifiquement, encore faut-il une volonté. Sans cela, ce sera la guerre.

Mais à l’heure du Big Other triomphant, du grand humanisme et des lois liberticides, sans réaction de l’Occident, quel sera notre avenir ?

On peut dire que sans cette solution, l’Occident est foutu.

Vous avez dit à plusieurs reprises que le salut de la France, le salut de l’Europe, viendrait des moines. Pouvez-vous vous expliquer à ce sujet ?

Les moines sont en communication directe avec Dieu, ils sont en quelque sorte l’internet vers le divin et ils nous redistribuent la grâce. Leur Foi, leur croyance sont énormes. Ils ont toujours été là. Ils ont sauvé la culture romaine contre les barbares. Quand on va chez eux, on est immédiatement réconforté. Ils sont toujours là à travers le temps et l’histoire. Les moines sont des bases. Pour les catholiques en tous cas. Mais beaucoup de non-catholiques vont aussi se recueillir dans les monastères. Les moines nous défendront. Ils nous défendront par tous les moyens.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Un Grand Monsieur !

    Merci Jean pour vos écris.

  2. Merci Jean Raspail, brillante analyse.

  3. Vive Louis XX !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique