Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Institutions internationales

Le nouveau livre de Grégor Puppinck gêne les experts de l’ONU

Le nouveau livre de Grégor Puppinck gêne les experts de l’ONU

Le nouveau livre de Grégor Puppinck, Les droits de l’homme dénaturé, a fait réagir Hélène Tigroudja, qui vient d’être élue pour représenter la France au Comité des droits de l’homme de l’ONU : « nauséabond », « affligeant », « d’un mépris total de ce qui est non-européen ». Surtout, elle nous ordonne « ne le lisez pas !! », en reconnaissant elle-même ne pas l’avoir lu non plus. L’échange ci-dessous, à l’occasion d’une interview de Grégor Puppinck au Figaro Vox, montre que cette « experte indépendante » est en réalité une militante pro-avortement.

Hélène Tigroudja succédera en janvier 2018 à Olivier de Frouville, qui est l’actuel expert français au Comité des droits de l’homme. Ce dernier a lui-aussi réagi sur Twitter au livre de Grégor Puppinck :

Le rapport qu’Olivier de Frouville partage vient du « Forum parlementaire européen sur la population et le développement », émanation du Planning familial. Il contient des informations sur l’action de Grégor Puppinck auprès des instances internationales. Proche du Planning familial, Olivier de Frouville s’était déjà distingué en déclarant, de façon toute orwellienne, que la légalisation de l’avortement « est au cœur de la question du droit à la vie». Le souci, cependant, c’est que toutes les informations de ce rapport ont été obtenues illégalement, par le hacking de l’ordinateur d’un militant pro-vie espagnol…

Un troisième expert de l’ONU a tweeté contre Grégor Puppinck : Ludovic Hennebel. Celui-ci conseille une autre instance des Nations unies, le Conseil des droits de l’homme, dont les États-Unis se sont retirés en juin 2018. Encore un tweet qui nous donne envie de lire Les droits de l’homme dénaturé.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Pourquoi avec un parachute?

  2. Peut-être que Madame Tigoudja ne maîtrise pas encorecomplètement le français…

Publier une réponse