Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le nouveau commando marine Kieffer

Cm La Marine nationale crée une sixième unité aux cinq commandos marine qu’elle compte aujourd’hui (Jaubert, de Montfort, de Penfentenyo et Trepel, à Lorient ; Hubert, à Toulon). Basé à Lorient, ce sixième commando marine prendra la forme d’une unité spécialisée dans la mise en oeuvre des nouvelles technologies, capable d’agir en autonomie, d’apporter un soutien à d’autres unités ou d’armer des PC de forces spéciales. Le contre-amiral Gillier, rentré de Somalie où il a dirigé l’opération de libération des otages du Ponant, indique :

"Avec l’État-major, nous avons analysé des dizaines d’opérations menées sur tous les continents et dans toutes les situations par nos forces. Ce retour d’expérience a montré, y compris par comparaison avec d’autres nations alliées avec lesquelles nous sommes fréquemment engagés, que les forces spéciales françaises font preuve d’une totale maîtrise. Il y a cependant quelques domaines où nous devons encore gravir une marche pour rester au meilleur niveau mondial et prendre de l’avance face à l’évolution des menaces".

Ce sont ces nouvelles techniques et technologies de combat que le sixième commando marine sera chargé de développer au sein des forces spéciales. Issus pour moitié des rangs commandos marine et pour moitié des autres unités de la Royale, les 32 premiers membres du sixième commando seront électroniciens, informaticiens, spécialistes des télécommunications ou de la mise en oeuvre de drones. Ils seront capables de développer, si nécessaire dans un environnement hostile (radiologique, bactériologique ou chimique), leur savoir-faire en guerre électronique, contre-terrorisme, contre-minage…

Pk Le commando prendra le nom du fondateur des bérets verts de la Marine : Philippe Kieffer, capitaine de corvette, qui, le 6 juin 1944, avec ses 177 hommes, fut le premier à prendre pied sur la plage d’Ouistreham. Philippe Kieffer venait lui-même du Chiffre, les transmissions codées. La remise du fanion aura lieu, jeudi, à Ouistreham, en présence du président de la République. La création officielle du commando Kieffer interviendra le 6 juin.

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Comme la France serait belle et performante si elle était française. C’est à dire : non pas forcément formée uniquement de Français de souche – mais “formatée” par la civilisation et à la culture française, celle qui repose sur le christianisme, sur le sens de l’effort, et sur la fidélité à la parole donnée…

  2. Ils engagent ?

  3. Enfin, une bonne initiative !
    L’armée française est une très bonne armée, dommage qu’elle n’ait pas assez de budget et que l’on rogne toujours sur le sien jugé inutile et dangereux par les démagos qui confondent force et agressivité…

  4. @ Jean
    L’armée française n’a pas un petit budget , en termes de % de PIB elle se situe au 4ème
    ou 5 ème rang des grandes nations . Mais il n’est pas sur qu’il soit bien affecté .
    L’arme nucléaire et certains équipements lourds y pèsent un poids démesuré .NOus devrons affronter des conflits de basse intensité et disymétriques pour lesquels les blindés lourds et les avions hyper-sophistiqués ne sont pas d’une grande utilité . Ce qui compte bien davantage c’est la qualité du recrutement et de l’entrainement .

  5. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec horus, tout du moins pour les avions.
    En effet, face à des forces utilisant des tecniques récentes de combat (type guerilla…), la technologie permet de localiser ces troupes qui sont très mobiles, et constituent des proies difficiles à neutraliser si l’on ne peut déterminer leur position avec un maximun de précision, et frapper également très précisément. Le guidage par pod laser, ou encore le repérage par satellites sont justement fait pour celà… et ne pas pour autant des armes d’un autre age…
    La techjnologie est donc aujourd’hui omniprésente (repérage, communication, systèmes d’armes…) et il faut bien s’y résoudre. C’est d’ailleurs ce que vient faire l’amirauté
    Concernant le budjet, il faut rappeler qu’il ne s’agit que d’un pourcentage du PIB qui a été cité, et donc d’une proportion. Mieux vaut parler en chiffres nets, c’est plus précis, et cela porte moins à confusion
    ‘ on ne peut comparer deux pourcentage que s’il sont sur la même base, or tous les PIB sont différents)

  6. J SUI L 1 CONTEGENT 2008/1 J SUI ACTUELLEMENT DANS LA GENDARMERIE ET JAPPRECIE ENORMEMENT C K VS FAITE

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services