Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le nombre de chômeurs a encore progressé en janvier

Contrairement à ce qui est raconté. En effet, si le nombre de chomeurs inscrits en catégorie A a reculé de 19 100 le mois dernier, si on intègre les demandeurs d'emploi en activité réduite, inscrits dans les catégories B et C, le nombre de chômeurs a encore progressé en janvier, portant à 5,232 millions le nombre total d'inscrits en métropole sur les trois principales catégories de Pôle emploi.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Ce sont des menteurs et font feu de tout bois
    Même virtuel
    Et nous – abrutis que nous sommes – nous gObons tout
    Vs avez vus F de Clauzet sur BFM ce soir ? Un vendu au système comme les autres
    Il y a GRANDE misère en Royaume de France !

  2. Pour ceux qui veulent chiffres détaillés, définitions et méthodologie :
    http://www.pole-emploi.org/statistiques-analyses/[email protected]/524/view-article-99868.html?
    Les informations très détaillées sont dans le PDF dont le lien est sur la page.

  3. Et on ne compte pas non plus ceux de la catégorie D -et ils sont certainement très nombreux, ceux qui se retrouvent dans cette catégorie à la suite de la fermeture de leurs “boîtes” et de la signature d’un CSP (contrat de sécurisation professionnelle) : pourtant, ils se retrouvent bel et bien au chômage… mais, pendant un an, ils resteront statistiquement invisibles…

  4. Au total, fin janvier 2015, le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, C s’établit à 5 232 100 en métropole (5 530 600 Dom compris). Ce nombre est en hausse de 0,3% sur un mois (+16 100) et de 6,2% sur un an (+303 200).

  5. A un mois des élections qui risquent d’être perdues par la gauche, on nous annonce une toute petite baisse du chômage, information relayée par les médias de propagande.

  6. Et les fonctionnaires ? et les professions libérales? qui sont comptabilisés comme “non chômeurs” alors que les uns NE PEUVENT PAS l’être, statutairement, et que les autres n’ont droit à rien en cas de perte de clientèle?

  7. Les chiffres sont évidemment bidonnés, mais le plus grave est que le chômage est organisé.
    Sans être rouge, quand un patron reçoit un bonus de quatre millions d’euros, en guise de bienvenue, il y a quand même un malaise.

  8. Je ne suis pas sûr que les chiffres soient bidonnés, je pense plus à l’effet des baisses de prix des carburants qui a relancé l’activité de certaines entreprises. Ça ne durera pas (et de toutes façons, pas de quoi pavoiser avec un bilan global aussi négatif)

  9. Le nombre de chômeurs avait aussi baissé en août 2014. Déjà, le gouvernement s’en félicitait bruyamment…

  10. Les progressistes arrivent enfin à faire progresser quelque chose : le chômage !

  11. Propagandastaffel.
    Tout ce qui vient du gouvernement doit être considéré comme des plus suspects.
    En l’occurence, un mensonge de plus.
    Mais le peuple ne croit plus à tous ces bidonnages.

Publier une réponse