Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le MPF appartient à la majorité présidentielle

R Bruno Retailleau, sénateur MPF de Vendée, dont le nom avait été évoqué pour succéder à Eric Besson au secrétariat d’Etat chargé notamment de l’économie numérique, a déclaré que la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet à ce poste était "un bon choix".

"Elle a une sensibilité sur ces questions et elle peut compter sur mon soutien".

Bruno Retailleau estime que le développement de l’économie numérique est indispensable "pour la construction d’une France moderne".

Le sénateur a souhaité "remercier François Fillon" d’avoir évoqué son nom (François Fillon aurait bien aimé cette ouverture à droite mais "l'exécutif" en a décidé autrement in extremis), confirmant également avoir eu des contacts "au plus haut niveau de l’État". À cette occasion, Bruno Retailleau dit avoir insisté sur trois points :

"mon appartenance à la majorité, le fait que je déplore que l’ouverture ne se fasse qu’à gauche et mon souhait de conserver ma liberté". "Le premier ministre était d’accord sur ces points".

Michel Janva

Addendum 21h55 : on écoutera ici les propos de François Fillon, reprochant à Philippe de Villiers d'avoir empêché la nomination de Bruno Retailleau, qui n'aurait pas dit non.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Vous extrapolez : Bruno Retailleau parle de son appartenance à la majorité , pas celle du MPF.
    Je ne suis pas sûr que Jacques BOMPARD , président de la fédération du Vaucluse et coordonnateur PACA du même MPF se reconnaisse dans la majorité dirigée par la clique sarkozyste.
    [Je ne fais que lire : Bruno Retailleau, membre du MPF, dauphin désigné par Philippe de Villiers lui-même, déclare appartenir à la majorité.
    On peut être contre, on peut être pour, mais cela a le mérite d’être clair, aujourd’hui.
    MJ]

  2. [A Aurel, vous me faites un procès d’intention. Relisez ce post. Relisez les propos de M de Villiers hier, ceux de M Retailleau aujourd’hui. Il n’y a aucun “acharnement”.
    Le MPF (ou ses membres éminents) dit qu’il appartient à la majorité présidentielle, puis qu’il a rompu, puis qu’il y appartient.
    Pas besoin de s’enflammer là-dessus. On aimerait juste savoir.
    MJ]

  3. [A Aurel : si c’est un procès d’intention car vous me faites dire ce que je n’ai pas dit. La preuve est que je ne m’en prends à personne, je relate des faits, je rapporte des propos.
    Que ces faits et ces propos vous heurtent n’est pas mon problème.
    MJ]

  4. Pour le MPF : voir la chanson de J Dutronc : Je retourne ma veste … toujours du bon coté !

  5. On ne peut pas appeler ça un scoop, franchement.
    Car si le MPF n’appartenait pas à la majorité PRESIDENTIELLE, on l’aurait entendu au moment du traité de Lisbonne (Vous avez entendu quelque chose vous ? Moi rien).
    Et surtout, le département de la Vendée ne serait plus aux mains du Vicomte, mais d’une torpille UMP envoyé pour couler le navire – ou plutôt la coque de noix du MPF.

  6. Ne nous vous l’avions pas déjà dit, quelques posts plus bas?
    C’était courru d’avance…
    Au moins les choses sont-elles claires maintenant, même si Villiers avait déjà très clairement dit lui-même qu’il se considérait comme “le flotteur droit de l’UMP” en 2007.
    Ah, l’appât des postes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services