Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Liberté d'expression / Médias : Désinformation

Le mot “chrétien” ne fait pas partie des valeurs de la République

Lu sur le blog de Yves Daoudal :

"On constate que le mot « chrétien » a disparu du vocabulaire de la République.

Dans son communiqué sur le martyre des 21 coptes, François Hollande condamne « l’assassinat sauvage de 21 ressortissants égyptiens », alors que les islamistes soulignent qu’ils les ont tués en tant que chrétiens.

Dans sa déclaration sur la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, il remarque la montée des « actes antisémites » et ajoute : « il y a eu aussi des actes antimusulmans, des actes antireligieux ».

95% des profanations frappent les chrétiens, mais le mot est désormais tabou.

Cela va de pair avec le fait que les médias évoquent à peine, en passant, l’assassinat des 21 coptes. A comparer avec le traitement de l’actualité quand c’est un journaliste qui est assassiné, ou un ressortissant américain, ou quand on s’en prend à un dessinateur ou à une synagogue. Et l’on n’a pas oublié le silence quasi total sur les centaines de morts du Nigeria quand Boko Haram a pris la ville de Baga. Tout le monde était Charlie, personne n’était un nègre chrétien… Il serait intéressant de faire une étude sur ces différences de traitement médiatique et de montrer la hiérarchie des valeurs… Pour tout dire : la hiérarchie raciste des médias.

Et les journalistes, tous plus asservis les uns que les autres au système en place, s'étonnent du succès de La France Big Brother qui dénonce le conditionnement médiatique !

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. une oreille de cochon déposée devant une mosquée suffit pour provoquer un drame qui titre en première page et provoque l’émoi de tout le gouvernement, une messe caillassée dans une église mérite tout juste un entrefilet en dernière page , et l’indifférence de la classe politique

  2. Le mot “chrétien” ne fait pas partie des valeurs de la République… et les catholiques ont eu tort d’intégrer le mot “république” aux leurs.

  3. Les mots « chrétien » et « catholique » n’ont jamais fait partie du vocabulaire républicain. Le génocide des catholiques et des royalistes par les républicains fut nommé « guerres de Vendée », jusqu’à ce que les historiens reconnaissent enfin, après deux siècles, le génocide vendéen, alors que ce génocide eut lieu dans toute la France sur les Français fidèles Dieu et au Roi. Le génocide de dix ans (1789-1799) commis par la république visait les catholiques et les royalistes. La république a pour première mission l’éradication de l’Église « Écrasez l’infâme » et celle des royalistes, en pure violation de la liberté de culte et de la liberté d’opinion. Nous n’existons donc pas à ses yeux, car nous ne devrions pas exister pour la république. Souvenez-vous, à la Manif pour tous, de Christine Boutin s’écriant mensongèrement « Nous sommes tous républicains », alors que la moitié des Français est royaliste. Si la république reconnaît le génocide des juifs par Hitler, elle se cantonne à eux, alors qu’Hitler a génocidé aussi des prêtres pour leur Foi et des tsiganes (catholiques). La république ne reconnaît pas notre génocide parce qu’elle l’approuve.
    À bas la république ! Vive le Roi Très Chrétien !

  4. Le mot France a également disparu… du discours ripoublicain.

  5. Personne ne connait les valeurs de la république.
    A chaque fois, les orateurs sont dans l’incantation, valeurs républicaines, valeurs républicaines, valeurs républicaines, etc… en général avec des gueules d’huîtres pas fraîches.
    Si nous nous en tenons aux actes, on peut définir les valeurs républicaines : corruption, mensonge, totalitarisme, simonie, etc… La liste est très longue mais pas reluisante.

  6. Ils ne l’emporteront pas au paradis !

  7. Du décalage entre les faits et la manière dont ils sont vus dans la presse.
    Quand on interroge une personne qui connait bien un sujet donné sur ce qu’elle pense d’un article paru dans la presse sur ce thème, la réponse est presque toujours la même: “un tissu d’âneries, c’est n’importe quoi”. A cette incompétence chronique liée probablement à la nécessité de boucler l’article dans des délais qui ne permettent pas de creuser le sujet s’ajoute un parti pris idéologique qui ne fait pas honneur à la profession de journaliste.
    Ils perdent ensuite de des abonnés, mais qui achetait la Pravda pour la lire?
    Un exemple de ce décalage entre la réalité et sa traduction dans la presse.
    Le 17 janvier la manifestation pour les droits des femmes a réuni environ 300 personnes. Le 25 janvier les personnes qui ont marché pour la vie étaient 100 fois plus nombreuses. En termes d’impact médiatique, la manifestation du 17 a été entre 10 et 100 plus relayée que celle du 25. La déformation entre la réalité du terrain et la vision que les média en donnent est d’un rapport compris entre 1/1000 et 1/10 000.
    A ce stade, Goebbels est battu.

  8. Eliminer les chrétiens et la chrétienté: un objectif partagé par les républicains et l’état Islamique. Rappelons nous l’histoire d’Espagne: on lit dans cette relégation des chrétiens une revanche sur l’inquisition (Reconquista des souverains catholiques sur les musulmans 718 à 1492), une revanche sur l’exil des juifs (expulsion des juifs en 1492), une revanche sur Franco (la terreur rouge a officiellement tué 977 martyrs catholiques)…
    Heureusement que nous avons un premier ministre d’origine espagnole diplômé d’histoire…Cela rafraîchit la mémoire sur les inconscients à l’oeuvre…

  9. Vu que l’objectif premier des FM est de supprimer Dieu, ils s’attaquent à la source… Les Chrétiens.
    Peut-être s’imaginent-ils qu’en éliminant ce mot de leur vocabulaire, ils en supprimeront la réalité, un peu comme une méthode Coué (je nie leur existance, alors, ils n’existent pas !)
    Et non, messieurs, ne vous en déplaise, nous sommes bel et bien là ! Et nous ignorer, nous renier ne nous empêchera pas de nous battre pour défendre Celui en Qui nous croyons !
    On ne lache rien, JAMAIS
    Même au dernier moment de leur existence, les 21 coptes CHRETIENS savaient où était LE CHEMIN, LA VERITE et LA VIE. Ils ont refusé de Le renier se doutant pourtant très certainement du martyr qui les attendait.
    Ce courage là, qui nous vient de l’Esprit Saint, vous n’aurez jamais la chance de le connaître si vous vous obstinez à vous soumettre aux ténèbres par orgueil, cherchant à vouloir surpasser Celui qui est à la source de toute la Création !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services