Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le Mont-Saint-Michel menacé par les éoliennes

M La présidente de l'association Environnement et Paysage, Marie-Françoise Mathiot-Mathon, avec d'autres associations, redoute que le Mont-Saint-Michel, et notamment son paysage, ne perde de sa superbe avec l'implantation d'éoliennes. 6 projets (28 éoliennes) dans le département voisin de l'Ille-et-Vilaine, inquiètent les associations pour qui le problème est la vue depuis le Mont autant que la vue sur le Mont. Elles se sont donc tournées vers l'Unesco. Cet été, le Comité du patrimoine mondial s'est déclaré «préoccupé par l'impact potentiel des éoliennes sur le cadre paysager du bien». Sur la base d'un rapport remis hier par la France, détaillant les projets et les évaluations d'impact, il prendra en juin, à Bahreïn, une décision sur ce joyau classé en 1979.

«La décision peut-être multiple: féliciter l'État partie, le mettre en garde, ou bien encore recommander certaines modifications à mettre en oeuvre».

Et déclasser le monument ? «Rien ne l'interdit».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

13 commentaires

  1. Des éoliennes … symbole de l’actuel chef de l’état : brasser de l’air, c’est tout ce qu’il sait faire !

  2. Les modernistes diront:”Place au Progrès, déplaçons le Mont”

  3. Il fut un temps où dans bien des prairies on pouvait voir une éolienne très rustique, qui permettait de disposer, de manière intermittente et aléatoire, d’un peu d’énergie pour puiser de l’eau dans une nappe peu profonde et remplir un abreuvoir pour les animaux. En moyenne, ça suffisait.
    On a voulu améliorer le “rendement” avec des appareils géants, sophistiqués (donc fragiles), bruyants. Mais toujours aléatoires et intermittents.
    A tel point que des mauvaises langues disent que parfois on branche les éoliennes sur le réseau électrique pour les faire tourner…
    Quelques particuliers ont choisi d’installer une éolienne moderne sur un terrain leur appartenant, parfois pour être à peu près autonome en énergie électrique, parfois parce qu’ils pouvaient arrondir leurs revenus en revendant l’électricité produite.
    Mais hélas, les faits sont têtus et les vents capricieux: ça reste toujours intermittent et aléatoire.

  4. Un site où trouver une foule d’information sur la nocivité des éoliennes :
    http://www.ventdecolere.org/

  5. On défigure le paysage !
    Combien d’éolienne pour disposer d’une puissance similaire à celle d’un seul réacteur nucléaire ? (et sans compter ce qui a été dit plus haut, l’aspect aléatoire du vent !).

  6. C’est moche, ca sert à rien, et ca coute du fric !

  7. Il faudrait procéder ainsi pour protéger les grottes de Saint Martin, également classées à l’UNESCO du vandalisme de l’AC. Malheureusement le responsable français de l’UNESCO aurait des accointances punctiformes avec le prétendu artiste…

  8. Le salut par l’UNESCO, pauvre France, ils n’ont toujours pas compris.

  9. @ Tonio
    Vous vouliez dire sans doute “tripunctiformes ” ?

  10. Pourquoi ne pas mettre les éoliennes au large de la baie de Saint-Brieuc, comme il est convenu…? Cela éviterait toute polémique et amènerait un véritable consensus.
    Laissons-le Mont-Saint-Michel tranquille !

  11. @papon
    C’est cela 
    @Sylvie
    Pas sûr que les pêcheurs de coquille Saint Jacques raffolent de votre solution. Là-bas aussi il y a débat.

  12. de quel projet s’agit-il?
    A ma connaissance, 5 zones ont été retenues pour l’appel d’offre de l’éolien offshore
    d’une surface totale de 533 km2 et représentant une puissance maximale de 3000MW :
    · Le Tréport (Seine-Maritime, Somme)* – 110 km2, pour une puissance maximale de 750MW ;
    · Fécamp (Seine-Maritime) – 88 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;
    · Courseulles-sur-Mer (Calvados) – 77 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;
    · Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) – 180 km2, pour une puissance maximale de 500MW ;
    · Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) – 78 km2, pour une puissance maximale de 750MW.

  13. Quant aux projets terrestres, imaginer que les mats des éoliennes seront visibles à 20 km de distance…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!