Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le Monde défend le terrorisme d’extrême-gauche

par la plume d’Aline Louangvannasy, professeur de philosophie au lycée Rive Gauche à Toulouse et Secrétaire régionale CGT Educ’action Midi Pyrénées. Elle défend Jean-Marc Rouillan ainsi :

"Son crime, c’est d’être cohérent avec lui-même (et non plus d’avoir assassiné G. Besse et R. Audran, NDMJ). […] Il vaudrait donc mieux qu’il se taise définitivement, d’autant plus que, après trente ans de prison (en fait 20 ans seulement, NDMJ), dans des conditions parfaitement inhumaines (voir les heures les plus sombres etc. NDMJ), sa vitalité semble mettre en échec la logique disciplinaire du régime carcéral (qui voulait donc le tuer, NDMJ).

Elle poursuit en montrant qui est violent, car ce n’est plus l’assassin :

"Nous vivons à une époque où le capitalisme a atteint son maximum de violence. La crise financière exige des têtes, des coupables à désigner à la vindicte populaire."

Et elle conclut :

"[N]ous devons exiger la remise en semi-liberté de Jean-Marc Rouillan, qui a payé sa dette à la société (alors qu’il a été condamné à perpétuité, NDMJ)".

Michel Janva (merci à Feravec)

Partager cet article

10 commentaires

  1. L’article 24 de la loi du 29 juillet 1881, modifié par la loi anti terroriste du 9 septembre 1986, punit de 5 ans d’emprisonnement et de 450 000 euros d’amendes ceux qui auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre des actes de terrorismes. Seront punis des mêmes peines les personnes qui auront fait l’apologie du terrorisme.

  2. Je n’ose écrire ce que je pense de cette “collègue”, mais je me demande si ce passage n’est pas répréhensible :
    “Mais, attention, nous pourrions prendre M. Sarkozy au mot, et aller attendre Carlos Ghosn à la sortie de l’usine pour lui demander des comptes.”
    Car C. Ghosn est le PDG de Renault-Nissan. Or, c’est Action Directe qui a assassiné G. Besse, justement le patron de Renault à l’époque…

  3. Merci pour votre post sur l’article de Madame Louangvannasy.
    Je me permets également de vous signaler son adresse Internet. ([email protected])
    J’espère que nous serons nombreux à lui faire part de nos réactions.

  4. Le délire du Monde et de ses copains communistes fait peine à lire.
    Ils sont vieux, ils déraisonnent, ils gâtisent. Mais ils sont dangereux comme le remarquent Alexis et Marc.
    La CGT, Rouillan, la LCR et donc le parti communiste “français” même combat de malades mentaux, le combat de petits bourgeois aigris s’accochant à des théories ridicules des XVIIIème et XIXème siècles. Des gâteux dangereux.

  5. De tels propos relèvent de la correctionnelle ! C’est proprement scandaleux ! Que dirait-elle si elle voyait ses enfants ou son mari se faire trouer la peau sans raison ??? (Car l’assassinat de Georges Besse n’était dû exclusivement qu’à sa fonction de “grand patron”). Demanderait-elle une semi-liberté pour le coupable ?
    Louangnagnagnasy n’a qu’à goûter au régime carcéral de son pote Castro et de feu le Che. Après, elle pourra nous faire sa petite leçon de morale sur les conditions de vie carcérale des terroristes.
    Et dire que des gens de cet accabi ont encore le droit d’user de la plume dans des journaux à grand tirage (fusse-t-il “Le Monde” qui n’est à la réalité qu’un vulgaire torchon dont la qualité du papier ne suffirait même pas à éponger leurs dettes).

  6. Imaginons le bourrage de crâne idéologique qu’elle a inculqué, et inculque à ses élèves… S’il y à tant de gaucho-marxistes parmi les enseignants, c’est parce que ces idéologues prennent leur “religion” au sérieux et sont très motivés pour faire propager leurs idées et faire consciencieusement leur “catéchisme”.

  7. Madame,
    Permettez-moi de vous faire part de ma consternation à la lecture de votre article dans le Monde du 8 octobre. Vos propos ne manqueront pas d’être interprétés, à un moment particulièrement difficile, comme une apologie du terrorisme et une invitation à la violence, alors que la réflexion et le dialogue entre hommes de bonne volonté devraient être plus que jamais à l’ordre du jour.
    Croyez en l’expression de mes profonds regrets.

  8. merci de bien vouloir publier mon texte dans son intégralité afin d’éviter de me faire dire ce que je ne dis pas ou de supprimer cette page de votre site car je pourrais légitimement vous attaquez en justice pour diffamation et incitation à la haine.
    A lire les commentaires de vos lecteurs je comprends pourquoi le Christ prêchait le pardon. Non pas pour exhonérer le coupable de ses fautes, mais parce que la haine du coupable ne peut que corrompre nos âmes. Et nous en avons ici un bel exemple.
    Aline Louangvannasy
    [L’intégralité de votre article est accessible dès les premiers mots.
    Pour le pardon, je vous suggère d’aller en discuter avec Mme Besse.
    MJ]

  9. Si j’interprète votre réponse relative à la douleur de Mme Besse, il semblerait donc pour vous qu’il n’y ait pas de pardon possible et donc que contrairement au discours prononcé par Benoit XVI récemment lors du synode sur la parole de dieu, cette parole ne soit plus un socle aussi solide.
    [Le pardon est une chose et il est toujours possible. Il n’empêche qu’avant de justifier la libre expresion d’un terroriste assassin, il convient de s’inquiéter des victimes. Le pardon implique contrition et réparation. MJ]

  10. La justice des hommes s’est occupée de la sanction et de la réparation. Quant à la contrition je ne crois pas pas que nous soyons en position de juger Rouillan. Seul Dieu peut savoir ce qui se passe dans les profondeurs du coeur d’un homme.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services