Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le Monde dénonce les crimes pédocriminels qu’il a contribué à défendre

Le Monde dénonce les crimes pédocriminels qu’il a contribué à défendre

Le Monde semble vouloir corriger son passif : Le Monde avait publié en janvier 1977 une tribune défendant la pédocriminalité, signée notamment par Jack Lang.

Après le scandale Duhamel, Le Monde publie un article à charge contre Gé­rard Louvin, producteur­ de la télévision française (« Sacrée soirée », « Ciel, mon mardi ! »), et son “mari” Daniel Moyne, visés par une plainte pour viol sur mineur de moins de 15 ans. La victime, neveu de Gérard Louvin, avait alors 10-­11 ans et les faits remontent au début des an­nées 1980, peu de temps après la tribune publiée dans Le Monde.

Gérard Louvin, qui a un fils adoptif, dit avoir été « le deuxième père célibataire à adopter un enfant ». Officieusement, ce fut en fait le 1er cas français d’adoption LGBT. Aujourd’hui, son fils adoptif et son neveu l’accusent d’inceste. Un signalement avait été fait à propos du fils adoptif de Gérard Louvin et Daniel Moyne. La brigade des mineurs s’était alors saisie de l’affaire. Entendus en 2015 sur ces faits, les deux producteurs ne seront finalement pas poursuivis et la procédure a été classée sans suites en 2016

Partager cet article

6 commentaires

  1. Pas étonnant : de l’homosexualité à la “pédopholie”, on est toujours dans la pédérastie… et la contre-nature !

  2. Affaire classée sans suite par des magistrats franc-maçons désireux de laisser dans les ténèbres les pratiques de leurs frères .:
    L’état profond sait jeter un voile pudique sur ses turpitudes et ses crimes.
    Mais Dieu, qui connait toute chose, jugera en vérité. Convertissez-vous !

  3. Abolition totale et définitive de toute forme de prescription avec effet rétroactif sur 2 siècles.

  4. Sur le militantisme pédophile en général (et ses conséquences sociales/sociétales actuelles) :
    https://youtu.be/4i238_MeEwc

    Sur le rôle plus spécifique du journal Libération :
    https://youtu.be/MWODn80fMCU

  5. Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. Ne pas nommer les choses, c’est nier notre humanité.

    Parler d’*inceste* suppose qu’il y a des liens de famille, et le lien n’est ici qu’adoptif: le terme est douteux. En revanche, mettre l’accent sur un *inceste* c’est évacuer la vraie question, celle de la *pédophilie*, que l’on contribue ainsi à ne pas dénoncer. L’inceste c’est pas bien, disent les bien-pensants autoproclamés, mais au moins en sacrifiant les incestueux ça dédouane la pédophilie.

    Non, et s’ils doivent être condamnés, ce n’est pas pour un inceste (dans le code pénal, la seule sanction de l’inceste est de se voir retirer l’autorité parentale) mais bien pour un acte de pédophilie (viol, car le consentement n’est dans ce cas pas présumé, sur la personne d’un mineur de moins de quinze ans). En droit, l’inceste n’y est même pas une circonstance aggravante…

  6. Toute cette gauche caviar dont la devise a été “il est interdit d’interdire” est à vomir !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]