Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le monde a besoin du témoignage des catholiques

Hier, Benoît XVI a célébré la messe devant plus de 46000 personnes dans le stade de Washington. Extraits de son homélie :

"Dans l’exercice de mon ministère comme successeur de Pierre, je suis venu en Amérique pour vous confirmer, mes frères et sœurs, dans la foi des Apôtres (cf. Lc 22, 32). Je suis venu pour proclamer à nouveau, comme Pierre l’a proclamé le jour de la Pentecôte, que Jésus-Christ est Seigneur et Messie, ressuscité d’entre les morts, assis dans la gloire à la droite du Père, établi comme juge des vivants et des morts. […] Le Christ a établi son Église sur l’assise des Apôtres (cf. Ap 21, 14) comme une communauté visible et structurée qui est en même temps une communion spirituelle, un corps mystique vivifié par les dons multiples de l’Esprit, et le sacrement du salut pour toute l’humanité (cf. Lumen Gentium, 8). En tout lieu et en tout temps, l’Église est appelée à croître dans l’unité à travers une conversion constante au Christ, dont l’œuvre salvifique est proclamée par les successeurs des Apôtres et célébrée dans les sacrements. Cette unité à son tour donne naissance à un effort missionnaire incessant, comme l’Esprit pousse les croyants à proclamer « les merveilles de Dieu » et à inviter toutes les personnes à entrer dans la communauté de ceux qui ont été sauvés par le sang du Christ et à qui a été accordée une nouvelle vie dans l’Esprit. […]

Le monde a besoin de ce témoignage ! [aujourd’hui où il connaît] des signes d’une rupture inquiétante dans les fondations mêmes de la société : signes d’aliénation, colère et radicalisation […], violence accrue, affaiblissement du sens moral, des relations sociales de plus en plus grossières, un oubli croissant du Christ et de Dieu. […] dans une large mesure, le renouveau de l’Église en Amérique dépend du renouveau de la pratique de la Confession et de la croissance en sainteté que ce sacrement à la fois inspire et accomplit […] La puissance libératrice de ce sacrement, dans lequel la confession honnête de notre péché rencontre la parole miséricordieuse de Dieu, parole de pardon et de paix, doit être redécouverte et réappropriée par tout catholique."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services