Le MNR prend position pour les européennes

Prenant acte de l’échec de l’Union des Patriotes initié pendant les présidentielles de 2007 et qui avait vu une réconciliation de façade entre Jean-Marie Le Pen et Bruno Mégret, le MNR, conduit aujourd’hui par Annick Martin, tourne définitivement le dos au Front National en demandant à ses électeurs de s’abstenir de voter pour le FN et appelle à voter pour les listes du Parti de la France de Carl Lang (Nord-Ouest), de Jean Verdon (Centre) et de La Maison de la Vie et des Libertés de Jean-Claude Martinez (Sud-Ouest), listes auxquelles participent des responsables du MNR : 

"Dans ces trois circonscriptions, le MNR appelle donc ses adhérents et électeurs à voter pour ces listes. Dans les autres circonscriptions, compte-tenu du refus réitéré du Front National à s'engager dans le combat contre l'islamisation de la France et de l'Europe, le MNR demande à ses électeurs de s'abstenir de voter pour cette formation"

Par ailleurs, Hubert Savon, secrétaire régional du MNR pour la PACA, encourage les électeurs à voter pour la liste MPF-Libertas, en raison de la présence de Marie-Claude Bompard.

Hsavonlogobdr "Le MNR région PACA constate, en premier lieu, la présence de Marie-Claude Bompard, Maire de Bollène, Conseiller général du Vaucluse, en 2ème position sur la liste MPF [la première position étant occupée par Patrick Louis, NDPC]. Cela incite le MNR PACA d'appeler les électeurs à voter pour cette liste, et ce, afin de préparer avec efficacité l'avenir des droites nationales dans notre région"

6 réflexions au sujet de « Le MNR prend position pour les européennes »

  1. Macharel

    (…) le but des élections européennes est d’obtenir des représentants au parlement européen afin qu’il défendent concrètement nos intérêt face à la tentaculaire UE, et c’est-ce qu’a fait jusqu’à présent le Front National. Mais les autres listes nationales n’ont pas assez de poids pour obtenir un seul représentant (moins de 5% dans les sondages les plus optimistes, moins de 2 en moyenne, et il en faut 7,7 pour avoir un député, dans les plus grosses circonscriptions). « On peut évidemment se faire plaisir et soutenir un candidat (je ne vois d’ailleurs pas lequel) qui correspondra parfaitement à nos convictions et recueillera 0,02 % des voix. Mais cela veut dire concrètement qu’on se moque de ce qui va arriver. Qu’on préfère voir la France disparaître que de voter pour un homme qui ne correspond qu’à 90 % à ce qu’on attend de lui. » (Yves Daoudal).
    Le Front National a besoin d’un maximum de députés pour nous défendre. Je cite Bruno Gollnisch : « La capacité des députés à déposer des textes en séance plénière (résolutions ou amendements) dépend de leur appartenance à un groupe et de règles très spécifiques. Si les résultats nous sont favorables et que nous réussissons à faire un groupe de patriotes français, anglais, autrichiens, flamands, hongrois, portugais, etc…, aucun domaine ne sera exclu de cette capacité d’action. Autrement, nous utiliserons tous les moyens (eux aussi très encadrés) à disposition des députés à titre individuel. Je considère cependant que le déficit démographique est un des plus graves problèmes de l’Europe, et qu’il faut d’urgence concevoir des programmes en faveur de la famille et de l’accueil de la Vie. »
    Dimanche, voyez plus loin que le bout de votre nez et que vos querelles intestines fratricides, VOTEZ FRONT NATIONAL, la seule vraie opposition!
    Sinon, si on a plus personne pour nous défendre à cause du morcellement des voix, vous ne pourrez pas dire : “je ne savais pas.”. Conduisez-vous donc comme des adultes responsables!

  2. scat

    Le MNR pourrait AU MOINS soutenir Bruno Gollnisch!! (comme le fait le Parti de la France et le Parti populiste) voire Le Pen (…)
    Le MNR parle du “refus réitéré” (du FN) “à s’engager dans le combat contre l’islamisation…”
    Ah bon? et les opérations du FN dans les villes dans lesquelles vont surgir des mosquées (Chelles, Marseille, Bordeaux, La Rochelle etc), c’est pour du beurre sans doute?
    Et Le Pen en a parlé a plusieurs reprises et dernièrement dans son meeting à Lyon je crois. Il est clair que le FN refuse l’islamisation!
    Enfin les exemples sont nombreux.
    (…)

  3. PG

    Ces consignes de généraux d’armées mortes sont révélatrices d’un désir de vengeance.
    L’attitude de Marine LP défendant le droit des Irlandais à refuser l’avortement lors du débat de ce soir a démenti ces gens, et particulièrement M. HUBAULT : l’esprit de vengeance leur fait dépasser la ligne rouge de la compromission qu’ils dénoncent chez leurs ex amis du FN. Michel HUBAULT et le MNR font voter pour LIBERTAS, dont les dirigeants avaient fait voter SARKOZY, uniquement pour ne pas donner de consignes de vote en faveur du FN. Le tout ”habillé” de grandes postures nobles, mais infondées.
    Derrière M.HUBAULT, il y a désormais MORANO.

  4. JB

    @Macharel
    Sans doute vaut-il mieux être élu que non afin que nos intérêts soient défendus.
    Alors d’accord pour que Bruno Gollnisch soit élu, mais à quoi cela servirait-il d’élire un Le Pen (le père ou la fille) puisqu’ils brillent pas leurs absences au parlement européen. Faut-il rappeler qu’avec de Villier, Le Pen père et Le Pen fille sont les députés les moins présents et les moins actifs ? A quoi servent-ils ? Ont-ils été élus uniquement pour percevoir de (juteuses…) indemnités ?
    Bruno Gollnisch, Carl Lang, Jean-Claude Martinez et Fernand Lerachinel sont eux des élus actifs, ils ne trompent pas les électeurs qui leur ont fait confiance. Eux méritent d’être réélus.

  5. Michel Hubault

    @ “PG” Pascal Ganat,
    Cher Pascal,
    Restons dans le sujet qui concerne les élections européennes et non pas le second tour de la présidentielle de 2007. Par ailleurs ne prêtons pas à nos adversaires politiques des motivations basses, (vengeance, rancoeur…).
    Vous avez choisi aux élections européennes de soutenir dans les huit circonscriptions tous les candidats du Front National. Il vous semble secondaire :
    – qu’en Ile de France Jean-Michel Dubois soit pour le maintien du PACS ;
    – que dans le Nord-Ouest, Marine Le Pen soit pour le maintien de la loi Veil ;
    – que dans le Centre-Massif Central, Patrick Bourson se soit prononcé publiquement en faveur de l’avortement ;
    – que dans le Sud-Est, Jean-Marie Le Pen ait célébré le 12 février dernier le trentième anniversaire de la révolution islamiste iranienne qui a pour ambition l’islamisation du monde entier.
    C’est votre choix politique. Je le désapprouve. Je ne comprends pas vos raisons. Cependant je ne vous prête pas des motivations basses. Je vous demande la réciproque.
    Encore une fois, je n’ai aucun grief personnel à l’égard de quiconque dans la direction du Front National. Mes désaccords politiques, que j’avais déjà exprimés quand je siégeais au Bureau politique, ont pris une telle importance que j’ai quitté ce parti politique, qui n’est pas une secte dont il serait interdit de sortir et de critiquer sur le plan politique.
    Vous écrivez que Marine Le Pen, sur France 2, a défendu le droit des Irlandais à refuser l’avortement. Ce n’est pas une surprise : je n’ai jamais reproché à Marine Le Pen d’être pour l’avortement obligatoire. Je vais même vous faire une confidence : entre Mélanchon qui est pour l’avortement obligatoire et Marine Le Pen, qui est pour le maintien de la loi Veil, je préfère encore cette dernière. Le reproche politique que je fais à ‘égard de Marine Le Pen sur ce sujet c’est d’avoir amené depuis 2002 un parti, le Front National, qui était clairement contre la loi Veil sur l’avortement, à prendre des positions floues. Il en est de même concernant le PACS : désormais le FN est pour son maintien.
    En politique, il est impossible de voter pour un candidat avec lequel l’accord politique est total. Faute de le trouver, cherchons celui avec lequel les désaccords sont les moins importants. Interrogé sur le sujet, j’ai répondu qu’en Ile de France, je pensais qu’un Français opposé à l’islamisme, attaché à la Vie et à la famille, serait moins en désaccord avec Jérôme Rivière qu’avec Jean-Michel Dubois. C’est une opinion personnelle, aucunement une consigne de vote. D’ailleurs les Français ne suivent pas les consignes de vote.
    A ce propos votre affirmation selon laquelle “derrière M.Hubault il y a désormais Morano” me semble, excusez-moi Cher Pascal, dérisoire. Parce que Villiers le président du MPF dont le candidat est Rivière en Ile de France, a appelé à voter Sarkozy au second tour en 2007, je serais manipulé par madame Morano, dont le patron est Sarkozy ? Dans ce cas en 1974, “derrière Jean-Marie Le Pen, y avait-il Simone Veil” parce que Jean-Marie Le Pen avait au second tour de l’élection présidentielle appelé à voter pour Giscard d’Estaing, le patron politique alors de madame Veil ? Bien sûr que non. De même en 1988, il n’y avait pas “derrière” Jean-Marie Le Pen Michèle Barzach,(l’équivalent pour Chirac de Nadine Morano pour Sarkozy), parce que le président du Front National s’était prononcé au second tour de l’élection présidentielle pour Chirac contre Mitterrand.
    Entre Giscard et Mitterrand, entre Chirac et Mitterrand, entre Sarkozy et Ségolène Royal, que faire au second tour ? Quel est le moindre mal ? Vous avez peut-être la réponse. Je ne l’ai pas et me réjouis d’ailleurs de ne pas m’être trouvé à la place de Le Pen ou Villiers.
    Enfin ce n’est pas l’appel forcé de Viliers à voter pour Sarkozy au second tour qui a amemené l’élection de celui-ci. Avec une consigne de vote donnée solennellement par Jean-Marie Le Pen de s’abstenir, les électeurs lepénistes du premier tour sont allés massivement voter et ont voté dans des proportions presque aussi importantes que les villiéristes pour Sarkozy.
    En 2007, dès le soir du premier tour, avec 31 % pour Sarkozy, les jeux étaient faits. Sarkozy ne doit pas son élection à Villiers, mais à la mauvaise campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2007 qui, en donnant l’apparence d’abandonner le combat contre l’immigration extra-européenne et l’islamisme, a conduit un million de lepénistes de 2002 à voter directement pour Sarkozy au premier tour de 2007.
    Dans l’espoir d’avoir le plaisir de vous lire bientôt, Cher Pascal, Amitiés Françaises.
    Michel Hubault.

Laisser un commentaire