Le mensonge de Cahuzac rejaillit sur la franc-maçonnerie

Lu ici :

"En commettant un mensonge d’État, le frère Jérôme Cahuzac a manifestement aussi trahi les idéaux de la franc-maçonnerie, surtout ceux de son obédience, le Grand Orient de France (GODF), où il est passé sous le bandeau en 1996, dans l’atelier parisien « Locarno 28 » et non pas à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), commune dont il fut maire."

14 réflexions au sujet de « Le mensonge de Cahuzac rejaillit sur la franc-maçonnerie »

  1. roger

    Et voilà, la boucle est bouclée.
    On comprend mieux pourquoi tout ces gens là rentre dans la franc maconnerie, pour avoir des privilèges et être protégé.
    Et il y en a un paquet dans le gouvernement socialiste.

  2. Chronophage

    On avait jamais vu un frère du GODF trahir les idéaux de la Franc-maçonnerie, ce scandale est une grande première.
    Si on ne peut plus se fier au Grand orient, où se situent désormais nos repères moraux, je me le demande ?
    Terrible angoisse existentielle : je suis au désespoir.

  3. Luc

    Tiens, il était membre de la secte GOF, lui aussi ?
    Tout s’explique !
    Quant à prétendre qu’il aurait “trahi” les idéaux de la maçonnerie : quelle blague !
    La franc-maçonnerie, c’est justement le mensonge organisé.
    Ils appellent :
    — « liberté » : l’asservissement des peuples,
    — « démocratie » : le régime des partis, partageant les pouvoirs entre deux nomenklaturas apparemment concurrentes mais tout aussi maçonnnes l’une que l’autre, et toutes les deux pourries jusqu’à la moelle,
    — « neutralité » : l’idéologie maçonnique à tous les étages de la cité, depuis l’école maternelle,
    — « information » : la propagande officielle,
    — « laïcité » ; la déchristianisation forcée de la France et le règne absolu (mais caché) de la secte maçonnique,
    — « égalité » : la promotion forcenée de toutes les “minorités” pouvant affaiblir l’identité de la France,
    — etc.
    Toute la force de la franc-maçonnerie est dans son contre-langage.
    « Arrachez-lui son masque » a dit Léon XIII.

  4. G

    Et bien, à la lecture de cette affaire, on apprend que celui qui appartient à la franc-maçonnerie est sûr d’être aidé, pistonné par ses “frères”.
    Mais, il n’y a plus de charité pour les frères qui ont fauté. Les idéaux de la franc-maçonnerie : tu t’es mis dans la m…, débrouille-toi ! C’est subitement la loi de la jungle. La miséricorde n’existe pas. Quelle belle leçon pour ceux qui aimeraient en faire partie !

  5. Jack

    Plutôt que de chercher à savoir quels sont les hommes politiques initiés à la FM.: on irait plus vite en listant ceux qui ne le sont pas.
    C’est devenu une véritable épidémie, et je m’étonne que les média (aux mains des frères eux aussi, ceci explique cela)d’ordinaire si prompts à dénoncer les ingérences des religions, au nom de la sacro-sainte laïcité, s’accommodent fort bien de voir les sectes maçonniques envahir ainsi la sphère politique.

  6. lève-toi

    Les francs-maçons ne peuvent pas avoir honte, puisque les magouilles en tous genres sont leur spécialité, mais face au public naïf, ils font semblant d’avoir honte, ils sont fils du menteur et homicide dès l’origine, et un outil dangereux entre les mains de fous furieux cosmopolites.
    Apprenez à vos enfants, dès qu’ils sont capables de comprendre, ce qu’est la secte, la plus néfaste du monde, sous plusieurs appellations, mais toutes unies pour attaquer l’Eglise, le Christ, et pourrir les âmes, l’éduc-nat en est le pire modèle exterieur, ce qui est caché est abominable.
    On ne se cache pas pour faire le bien, on ne demande pas aux adeptes ‘- idiots utiles -‘ de faire un serment au péril de leur vie, pour le cas de trahison, le Bien ne réclame rien, il est douceur et vertu et sans menaces.

Laisser un commentaire