Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Le maire utilise l’église pour tenir son conseil municipal, au mépris de l’affectataire

Le maire utilise l’église pour tenir son conseil municipal, au mépris de l’affectataire

Après Marlène Schiappa qui se mêle de la nomination du prochain archevêque de Lyon, voici un maire qui utilise l’église communale pour tenir son premier conseil municipal. Sans l’avis du diocèse, affectataire de l’église, Stéphane Amilcar, le maire d’Émiéville, petite commune à l’est de Caen, a été élu lundi 25 mai dans l’église du village. Ceci afin de respecter la distanciation physique. Décidément, le COVID justifie tout.

Urne au bout de la nef, isoloir dans le transept, élus à la place des fidèles… L’évêché a réagi :

« Dans l’après-midi (lundi), j’ai reçu un coup de fil du curé de Troarn qui n’était pas content qu’on fasse le conseil ici, puis de la préfecture du Calvados. L’Évêché s’est plaint et le préfet m’a prévenu que l’élection risque d’être annulée. » « Le vote de ce soir risque d’être annulé. L’Eglise a pleuré auprès de la préfecture. Mais pas question de renoncer, ce sont nos impôts qui paient l’entretien de l’église. C’est chez nous ! »

Si les impôts payent l’entretien des lieux de culte, c’est en raison de l’accaparement par l’Etat des propriétés de l’Eglise…

Nouvelle spoliation des biens du clergé. Après avoir volé l’Eglise sous la Révolution puis en 1905, l’Etat compte spolier l’affectataire de ses droits.

Voici les coordonnées de la mairie : 02 31 39 07 12 [email protected]

Partager cet article

14 commentaires

  1. Ya bon la Ripoublique !

  2. Bien sûr, le maire aurait du demander poliment l’autorisation de l’utilisation de l’église.
    Quelques enseignements sont à en tirer.
    1°) Les église sont des bâtiments favorables aux réunions avec distanciation sanitaire, donc puisque l’on peut y tenir un conseil municipal, on peut bien y tenir une messe !

    2°) Il faut régulièrement rappeler cette confisquation des biens du clergé.

    3°) Ce maire doit faire l’objet d’un rappel à la loi, ce qui est scandaleux pour le premier magistrat de la commune (mais l’époque n’est malereusement pas exempt de nombreux magistrats agissant contre la loi et la morale).

    4°) Ce conseil de commune n’a fait que repprendre une vielle coutûme de l’ancien régime, où dans de nombreuses villes et provinces, le conseil communal se tenait sur le parvis, sous le porche de l’église s’il y en avait un, ou dans l’église même, maison du peuple chrétien.

    En fait, si l’édile local avait demandé gentiment, plutôt que d’agir de manoère clochemerlesque, à la place du curé affectataire, j’aurais accepté de préter l’église, comme occasion de souligner et illustrer les points précédents 1° et 4°.

  3. MARION SIGAUT: “La commune au regard de l’Histoire”

    https://www.youtube.com/watch?v=XKdHYJ6C5qg

  4. Commune de 588 habitants, Émiéville a donc procédé à un scrutin plurinominal, éventuellement à 2 tours. M. Amilcar, maire sortant, est arrivé 13ème/15 en nombre de voix.
    Par ailleurs, son nom me fait penser au père d’un illustre guerrier qui traversa les Alpes avec ses éléphants.
    La démarche intrusive de M. Amilcar me fait penser à la légèreté des éléphants allant visiter un magasin de porcelaines…
    🐘🐘🐘

  5. Ce qui est curieux dans l’histoire, c’est que l’église en question selon la photographie doit dater de la fin des années 50 ou des années 60, et n’est donc théoriquement pas propriété de la commune, mais de l’association diocésaine.
    Le conseil municipal n’a donc doublement rien à y faire.

  6. Arrêtons de dire n’importe quoi.
    L’Eglise est d’abord le tabernacle de la présence réelle.
    Le curé n’a pas à y faire de politique sous peine d’être sanctionné sévèrement. Un curé vient d’être rendu à l’état laïc par son évêque pour cela, il avait pris parti pour les GJ, quel crime!
    Une église n’est pas une mosquée et pas davantage une mairie.
    Le curé n’a pas à jouer au maire et le maire n’a pas à jouer au curé.
    La praticité du lieu…pourquoi pas pour l’utiliser comme salle de sport.

    • @Magistro,

      “Le curé n’a pas à y faire de politique ” : je ne suis pas d’accord, où alors il conviendrait de s’entendre sur le terme de “politique”. Car, toute prise de position est politique. L’AT & le NT sont politiques, ils influent sur la cité. Le Curé doit, dans ses sermons et ses actes, éveiller les consciences au divin et à la place des chrétiens dans la cité, etc…. Bref, un curé qui “ne fait pas de politique” est un planqué et sert les intérêts des chrétiens dit de gauche” qui, eux, ne se gênent pas d’en faire ad nauseam…

    • Je suppose qu’il s’agit d’ironie?

  7. Je trouvais aussi depuis longtemps qu’il fallait demander (gentiment) aux politiques de rendre à l’Eglise tous ses biens confisqués par l’Etat, et non faire les contents, du fait que l’Etat paierait l’entretien des églises. Cela ferait du bien à l’Etat de rendre ce qui a été volé. Quant à l’entretien des Eglises, il est bien souvent en partie financé par les fidèles en fait.

  8. l’église peut être occupée par les zélites municipales mais pas par des fidèles !
    cherchez l’erreur

  9. Comment se fait-il que cette église construite en 1958 (source Wikipedia) appartienne à la mairie ? Cette information est pour le moins étrange. A priori le « maire » n’avait absolument aucun droit d’utiliser cette église. Ce n’est donc pas une simple action auprès du préfet mais une plainte pour violation de domaine privé qui aurait dû être déposée.

    • L’église construite en 1958 remplaçait une ancienne église détruite pendant la guerre. Financée par l’Etat elle appartient à l’Etat comme toutes les églises spoliées d’avant 1905.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services