Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le maire FN d’Hénin-Beaumont baisse les impôts locaux

Steeve Briois a annoncé une baisse de 10% de la taxe d'habitation, avec effet immédiat. Un foyer sur deux sera concerné par cette mesure, qui va coûter 517.000 euros à la ville, toujours très endettée.

Il faut rappeler, pour ceux qui n'ont pas suivi nos études sur la gestion économique des villes, que, sous l'ancienne équipe municipale, la taxe d’habitation est passée de 19,6% en 2007 à 24,8% en 2009, soit 26,5% d’augmentation. Les charges financières sont en moyenne 3 fois plus importantes à Hénin-Beaumont que dans les villes de même strate.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Marine Tondelier, conseillère municipale écologiste, s’interroge: «Le programme du FN, sur certains points, est un grand tour de magie. On attend avec impatience de voir comme il le réalise.»
    Marine Le Pen a envoyé un message clair à tous les maires FN : « Il faut alléger la souffrance des Français face à l’hyper-fiscalité », dit-elle. En clair, baisser les impôts de manière systématique. Une consigne qui doit devenir un marqueur dans l’esprit des Français.
    En d’autres mots, quand la gauche tape au porte-monnaie, le FN libère du pouvoir d’achat. Sylvain Crepon est sociologue, spécialiste de l’extrême droite :
    « Le Front national veut montrer qu’il ne tergiverse pas, qu’il met tout de suite en application les mesures qu’il préconise »
    « L’engagement prioritaire, c’était de le faire, nous le faisons. Après, si le gouvernement ne le fait pas c’est son problème. J’espère quand même ne pas être pendu sur la place publique parce que je baisse de 10% la taxe ! sic Steeve Briois

  2. Quand on veut on peut baisser les impots au lieu de les augmenter sans cesse comme le font toujoursla plupart des maires pour entretenir en subventions des tas de parasites inutiles sans compter les centaines de milliers d’emplois fictifs pour entretenir des tas de fonctionnaires qui ne servent à rien dans l’administration des régions …..

  3. Oui, mais comment payer les dettes lesquelles comportent toujours des intérêts ?

  4. @ tous :
    Le problème qui va se présenter pour les maires FN – pour tous les maires en vérité – c’est qu’ils n’ont pas vraiment de prises sur leurs recettes.
    En effet, ce qu’on qualifie faussement d’impôts locaux et qui représente près de 40% des recettes d’une commune, c’est le Parlement qui les détermine, les maires ne pouvant en décider que les taux et ce de manière contrôlée (si le taux est trop bas, ils peuvent être sanctionnés en termes de péréquation).
    Il est du reste prévue que les maires aient encore moins de pouvoir en la matière, puisque par ex la taxe professionnelle, dont le taux était décidé par les mairies, a été remplacée récemment par une fiscalité complexe, fixée par l’Etat et dont le produit est redistribué sur le territoire sous l’égide de la péréquation horizontale et verticale.
    Les 60% de recettes restants, proviennent des dotations étatiques. Celles-ci baissant d’années en années, les communes ont donc le choix de réduire les prestations (choix considéré comme un suicide électoral) soit de faire appel à l’endettement.
    Pour les nouveaux maires, cela signifie que plus de 85% de leurs recettes vont soit baisser soit ne peuvent plus augmenter. Il est donc fort probable que ce maire, qui a de bonnes intentions (comme ses collègues du reste, en général) finissent par augmenter ses recettes par un recours au porte-monnaie des contribuables locaux…Mais de manière indirecte.
    Ex : les droits de mutations. En gros, ce qu’on donne au notaire lorsqu’on fait un acte immobilier !
    Dans tous les cas, cette hausse des taux devraient, de toute façon, passer de manière indolore, puisque dans le même temps, l’Etat s’apprête à réviser le droit de la fiscalité locale. Autrement dit, à mettre à jour des données datant des années 60/70. L’immobilier (pour ex) ayant grimpé en flèche, la facture risque fort d’être lourde.
    http://www.lefigaro.fr/impots/2014/02/14/05003-20140214ARTFIG00007-fiscalite-locale-les-classes-moyennes-feront-les-frais-de-la-reforme.php?cmtpage=0#comments-20140214ARTFIG00007

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]