Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le lobby pro-avortement met la pression sur le Premier ministre

P Le planning familial et plusieurs associations féministes (Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception -CADAC-, Association nationale des centres d'IVG et de contraception) ont interpellé hier le Premier ministre en exigeant qu'il fasse mieux appliquer les lois sur l'éducation sexuelle et l'avortement. Ils se fondent sur un rapport de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) d'octobre 2009 constatant une "application partielle et inégale" des lois sur l'avortement. Le Premier ministre dispose d'un délai de 2 mois pour y répondre, au-delà duquel les associations saisiraient le Conseil d'Etat.

Les associations dénoncent la non application de la loi du 4 juillet 2001 rendant obligatoire une information et une éducation à la sexualité dans les établissements scolaires du primaire au secondaire. L'accès à l'avortement est inégal sur l'ensemble du territoire (le nombre d'étalissements réalisant des IVG a diminué, passant de 729 en 2000 à 639 en 2006), notamment en raison du désengagement des médecins, qui n'ont pas pour vocation de triturer les embryons.

Pourtant, chaque année, la France comptabilise environ 220.000 avortements pour 800.000 naissances. Ces organismes, qui vivent des subventions de l'Etat, veulent encore plus de morts. A nous de nous mobiliser dimanche prochain !MPLV

Partager cet article

5 commentaires

  1. il serait utile de rappeler aux associations l’article 227-24 du code pénal qui stipule que tout message à caractère pornographique ou violent susceptible d’etre  » vu ou percu » par un mineur est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement.

  2. Bien dit « lebourg » !
    Attention, il ne faut pas comparer 800 000 naissances à 220 000 bébés assassinés car on oublie alors toutes celles et ceux qui ont été assassinés à l’état embryonaire ou non « déclarés officiellement dans ces monstrueuses IVG ».

  3. Normal, et ce avant le Dimanche 23 Janvier où des milliers de français vont défendre nos valeurs.
    Ce planning familial veut, sans aucun doute, demander au premier ministre de faire la sourde oreille le 23 ou lui demander de quitter la capitale ce Dimanche.

  4. Ils en appellent à la loi pour faire appliquer ces abjections…mais l’oublient bien vite dans le cas de M Isnard!!!

  5. éducation à la sexualité dès le primaire? C’est à dire qu’à maximum 10 ans on devrait être informé sur la sexualité, les mécanismes de la reproduction, la contraception, l’homosexualité? (mais sans aucun lien avec le mariage, la famille?) quel intérêt? On fornique déjà avant l’entrée en 6e?
    Et le droit à l’enfant à ne pas être informé, pollué par ces choses, là! on est pas forcément prêt à entendre ce genre de chose, à cet âge! Je suis si heureuse que l’on ait pas gaché mon enfance!!

Publier une réponse