Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le lobby LGBT veut « abolir » le mariage

Le lobby LGBT veut « abolir » le mariage

Ils ne se cachent même plus. Un certain « Paul B. Preciado », un Espagnol transexuel (c’est une femme qui s’est pris pour une lesbienne, puis pour une « gouine trans » et « garçon-fille », revendiquant de n’appartenir à aucun des deux genres masculin et féminin, puis s’est déclaré « trans in between non opéré », puis a décidé de choisir le masculin pour s’identifier… à se demander pourquoi l’homosexualité n’est plus définie comme une maladie mentale) qui théorise notamment l’abolition des différences entre les sexes, les genres et les sexualités, écrit dans un texte publié par Mediapart intitulé « l’hétérosexualité est dangereuse »:

Partager cet article

31 commentaires

  1. Cela s’appelle le meilleur des mondes

  2. L’objectifs de ces tarés dévoilé!!!

  3. Pardon , « L’objectif… »

  4. Bref , un taré ……

  5. « des formes de coopérations politiques » : Danton sort de ce corps ! 🙂

    Hummm… Dans ce cas, peut on dire qu’un coït revient à mettre son bulletin dans l’urne ? 🙂

    Bon, bref, à chaque fois on se dit, « là c’est bon on a enfin touché le fond », et puis, finalement non….

  6. Au bout de 3 lignes, j étais perdu sur ce qu était cet(te) espagnol(e), mal de tête, obligation de prendre un tube d aspirine . Au SB , vous ne devriez pas agir ainsi vis à vis de vos lecteurs-sourire-
    Completement à la masse ces lgbt , maraboutés par soros , ce vieux sénile.

  7. Justement les chrétiens ont permis une sortie de la barbarie par l’institution du mariage.
    Ces primates veulent retourner en barbarie, alors qu’ils commencent par aller vivre dans des cavernes !

  8. LGBT pire que le covid ?
    Vous avez 4 heures et je ramasse les copies.

  9. les tarés sont de nouveau de sortie. médiapart un ramassis de fous furieux avec un challenge à celui qui est le plus taré , je pense que là ils font ex-aequo

  10. Je ne comprends pas ces réactions négatives.
    1) « l’hétérosexualité » était bien définie à la toute fin XIX-ème comme une « manifestation anormale de l’appétit sexuel » ou un « appétit anormal ou perverti envers le sexe opposé »: permettez-moi de ne pas souscrire à une attribution maladroite de cette expression à l’union usuelle entre un homme (vir) et une femme (mulier) fondée sur le don mutuel et respectueux.
    2) l’abolition du mariage civil signifie aussi la mise en valeur du mariage religieux, enfin libéré d’un carcan bien français; imaginons un instant les cohortes de jeunes hommes et jeunes filles revenant vers l’Eglise pour y découvrir avec émerveillement une vocation qu’ils n’avaient même pas envisagée!
    D’accord, je suis un tantinet provocant mais est-il vraiment prudent de se laisser imposer un vocabulaire par ses adversaires lorsque qu’on connait l’importance du langage?

    • Parce que vers 1890 un sachant fou américain se disant psy… quelque chose, se déclarant médecin, a donné une définition (minoritaire) d’un mot, vous croyez, comme le font des gauchistes aujourd’hui, parler du réel ?

      J’ai même lu que « L’hétérosexuel, pour les médecins qui explorent alors les territoires inconnus du psychisme et décrivent de nouvelles maladies mentales, est celui qui souffre d’amour fou, pathologie redoutable pour l’ordre sexuel et social. ». Foutaises !

      Car enfin, « l’amour fou » est ce qu’il y a de plus beau et ce sont ces quelques prétendus médecins qui auraient dû aller se faire soigner. C’est sans doute leur incapacité à aimer qui les a rendus jaloux en voyant de belles familles et de belles personnes et les a poussé à cette reconstruction porteuse de haine de soi-même et des autres…

      On voit malheureusement chaque jour vers quels désastres tout cela nous mène…

    • D’où tirez vous cette définition scabreuse de l’hétéroséxualité ?

      • Pour la référence:
        « Aujourd’hui, nous considérons que l’hétérosexualité est synonyme de sexe « normal », mais lorsque le terme a été utilisé pour la première fois en 1892 par le Dr James G. Kierman, il était synonyme de « manifestation anormale de l’appétit sexuel » chez les deux sexes.
        Dans un dictionnaire médical illustré de 1901, le « sexe hétérosexuel » était défini comme « un appétit anormal ou perverti envers le sexe opposé ». Jusqu’à récemment, la masturbation et le sexe oral étaient considérés comme des perversions honteuses et si une femme éprouvait le moindre désir au 19e siècle, elle était considérée comme une nymphomane. »

        Pour le vocabulaire, je renie formellement le mot « hétérosexuel » que je considère insultant. Et c’est positivement une ânerie de l’utiliser: le but avoué (par ceux que nous combattons légitimement) est bien de mettre tous les « types de relations » sur le même plan, ce qu’on accepte implicitement en utilisant ce mot.
        Nous sommes bien d’accord sur le fait que l’homme et la femme (biologiques) sont complémentaires et ont vocation à former une famille en principe indissoluble (Théologie du Corps, entre autres)?

  11. fous vous avez dit, l’on pourrait même dire tarés, véritables Dr Folamour de n’importe quoi. Et nos gouvernants soutiennent ces déviances. C’est à n’y rien comprendre

  12. Hélas, nous pensions avoir touché le fond ! mais non, le fond est plus profond que ça. au fond, nous n’y sommes pas encore arrivé. Tous cela pour dire que nous serions proche d’une période de ténèbres ?….cela fait froid dans le dos. le temps de l’Avent est là pour booster notre Espérance.

  13. Asso à dissoudre! honte à ces « créatures » du Diable!

  14. Bon ben la bonne nouvelle est qu’elle est contre le mariage gay et l’homoparentalité. Elle devrait devenir porte-parole à LMPT 😉

  15. Cette personne n’est pas « le lobby LGBT » a elle seule, au contraire elle s’oppose au mariage qui a été la grand revendication des assos LGBT ces dernières années. On pourrait aussi trouver un catho pro mariage gay, et titrer « le lobby catho défend le mariage gay ».
    Je ne suis pas contre cette idée d’abolir le mariage civil, déjà sans valeur à sa création, et dont on voit ce qu’il est devenu … cela permettrait de réserver le terme mariage au seul mariage sacramentel.

    • « Cette personne n’est pas “le lobby LGBT” a elle seule, au contraire elle s’oppose au mariage qui a été la grand revendication des assos LGBT ces dernières années »
      Dialectique marxiste. Ceux qui promouvaient le PACS s’opposaient à la dénaturation du mariage, avant de « changer d’avis ».

      • C’est très différent, lors du vote du PACS les partisans du « mariage pour tous » pouvaient penser que l’opinion n’était pas prête, qu’il fallait agir progressivement, et que le PACS était un erzatz de mariage en attendant « mieux ». Alors que là supprimer le mariage irait à l’encontre de la revendication précédente, donc je doute qu’il s’agissent des mêmes personnes.
        Comme je l’ai écrit ci-dessus une seule personne n’est pas un lobby, par ailleurs la « communauté LGBT » n’est pas une et indivisible, et tous n’adhèrent pas à la revendication du « mariage pour tous » quelles que soient leurs motivations. Cette personne (je ne sais comment la nommer) m’a l’air plutôt représentative du courant gay des années 70, quand le mariage était vu comme une institution « bourgeoise » et réac, et qu’à l’époque les « progressistes » n’auraient jamais eu l’idée d’un « mariage homosexuel ».

        • C’est tout à fait pareil, et il a déjà été dit, dès 2013, que l’objectif du lobby LGBT était bien de détruire le mariage. Cette destruction passe par le divorce, facilité, puis la dénaturation, l’individualisation de l’impôt… Mais la finalité est bien la destruction de la cellule de base de la société. Et l’on sait qui tire les ficelles…
          L’opinion n’était pas prête… comme pour la GPA, hier, pour laquelle ils militent aujourd’hui. Et vous trouverez toujours une aile « droite » (ces idiots utiles) pour s’indigner que, là, cela va trop loin.

  16. les masques tombent : réclamer le mariage pour mieux le supprimer . Dejà en 2013, les LGBT étaient à la manoeuvre ; certains même s’en vantaient !

  17. Ce qui risque de devenir très drôle : favoriser « en même temps » l’immigration musulmane (sans limitation) et les LGBTQ+++ va provoquer une situation aussi explosive que de stocker un mélange d’hydrogène et d’oxygène dans la proportion 2/3 – 1/3…

  18. Voilà un projet qui a le grand mérite d’être radical (j’aime ça !). Avec une loi de ce genre (si j’ose dire), on a une petite chance d’éviter le surpeuplement de la planète, très nocif aux boas constrictors et aux grenouillles d’Amazonie, comme chacun sait

  19. Le plus grave dans cette affaire c’est l’exposition par Mediapart des propos d’un malade mental totalement décérébré et bon à enfermer. ça donne la valeur intellectuelle de ce torchon et précise bien quels sont ses objectifs. Mais était-il utile de publier les propos de cet abruti dans Lesalonbeige ?

  20. Le monde serait violent a cause de l’herero-sexualité ! ? Elle est bien bonne.
    Le monde vivant reposant quasi entièrement sur la sexualité, va falloir aller expliquer tout ça au monde animal !
    ça risque de prendre du temps.
    Pour l’espèce humaine les malades mentaux sont en route. En attendant le monde idéal ou tous seront « Bi-Trans-Auto-Reverse » faudra se contenter d’un Monde Uniquement de Gays et de Lesbiennes ou la violence aura disparu.
    Je dois avouer que j’ai du mal a imaginer que ça marche et que ce soit le bonheur.

  21. Pour qu’une telle déclaration puisse passe dans ce média, il y a des appuis, des intérêts, …
    Un des buts de cette folle déclaration ne serait-il pas de commencer à justifier la procréation des humains complètement hors sexualité. La justification de l’utérus artificiel n’est pas loin!
    Aldous Huxley était bien au courant de ses projets dès les années 1930, et il en a fait état dans son livre.

Publier une réponse