Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Le lobby LGBT aimerait traduire l’Eglise en justice

Dans Le Monde, le sociologue Eric Fassin (lauréat du prix Lyssenko), militant du gender menace l'Eglise en s'appuyant sur le catéchisme :

"Il suffit de relire son catéchisme. "s'appuyant
sur la Sainte Ecriture, qui les présente comme des dépravations graves,
la Tradition a toujours déclaré que "les actes d'homosexualité sont
intrinsèquement désordonnés". Ils sont contraires à la loi naturelle."
 Bref, "ils ne sauraient recevoir d'approbation en aucun cas". C'est pourquoi "les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté". […] Or les actes – également défendus aux prêtres hétérosexuels – ne sont pas seuls visés, mais aussi les "tendances" : "L'Eglise, tout en respectant profondément les personnes
concernées, ne peut pas admettre au séminaire et aux ordres sacrés ceux
qui pratiquent l'homosexualité"
, ni bien sûr ceux qui "soutiennent ce qu'on appelle la culture gay", mais surtout ceux qui "présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées". Et de protester à nouveau contre toute "discrimination injuste",
au moment d'exclure des personnes pour ce qu'elles sont, et non pour ce
qu'elles font. On n'imaginerait pas de refuser l'ordination à un juif
converti ; en revanche, pour les homosexuels, respecter l'injonction de
chasteté ne change rien.

Ainsi, l'Eglise catholique est
aujourd'hui, en tout cas en France, le seul employeur qui affiche
fièrement une discrimination homophobe à l'embauche – au mépris du
droit
. Pire : l'Etat ne se contente pas de fermer les yeux ; il s'en
fait le complice en terre concordataire, puisque les prêtres sont
rétribués par l'argent public en Alsace-Moselle. Dira-t-on que la
liberté religieuse échappe à la loi commune ? Mais qu'est-ce qui
empêcherait alors une religion blanche de bannir les Noirs ou les Arabes
? Surtout, en quoi cette Eglise décomplexée est-elle en surplomb de la
société, et donc en dehors du droit, dès lors qu'elle s'engage, à la
messe et dans la rue, dans le combat politique ? N'est-elle pas
aujourd'hui un lobby comme les autres ? L'Eglise catholique
est-elle homophobe ? Ce sera aux tribunaux d'en juger, dès qu'un
séminariste alsacien ou mosellan, écarté de la carrière ecclésiastique,
aura porté plainte contre une telle discrimination dans l'emploi
. Ce
pourrait être l'occasion de contester une autre exclusion, tellement
familière que la justice oublie de s'en soucier : les femmes sont
interdites de sacerdoce. Peut-être le Vatican aura-t-il intérêt à moins
se mêler de politique, s'il ne veut pas qu'en retour l'Etat se mêle
davantage de ses affaires. Il faut rendre à César…"

Il faudra préciser au sociologue que le sacerdoce n'est pas un emploi, sinon cela fait longtemps que des prêtres syndiqués auraient demandé un salaire digne… On attend l'article d'Eric Fassin réécrivant la Bible.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

14 commentaires

  1. Attaque classique mais ô combien amusante…
    L’Église catholique appelle les homos à la chasteté et l’islam cherche à les tuer… Qui croyez-vous que ce monsieur attaque ?
    Faut dire que pour attaquer l’islam, il faut en avoir une grosse paire aujourd’hui… tandis que que pour bêler avec la messe des médias, il suffit de rien du tout…
    Un trouillard donc, comme on en voit tant !

  2. Ahhh, enfin.
    Nous y voilà.
    Bientôt, le mariage catholique à l’église sera retoqué car discriminant… On y va tout droit.

  3. Il me semble que si l’Eglise refuse les candidats au sacerdoce ayant des tendances homosexuelles, c’est aussi parce que l’on a constaté que dans les tristes affaires de pédophilie, les victimes des prêtres pédophiles étaient bien souvent des garçons.

  4. L’Église catholique, à ce jour, n’a rejeté ni exécuté aucun homosexuel.
    Il est plus facile de s’attaquer à elle qu’à d’autres religions !
    Rappelons les « fatwas » lancées contre les homosexuels :
    http://yagg.com/2011/01/10/cameroun-une-fatwa-contre-les-homosexuels/
    N’oublions pas non plus le sort qui leur est réservé dans certains pays :
    http://www.bivouac-id.com/billets/iran-trois-hommes-pendus-pour-homosexualite/
    Jamais l’Église n’a cautionné ces méthodes.

  5. Je ne suis pas sûr non plus qu’un homme homosexuel puisse devenir imam. S’il est logique avec lui même qu’il porte plainte contre le CFCM ou une autre instance représentative. Le même raisonnment peut se faire avec le judaïsme.

  6. D’autant qu’il me semble que dans les synagogues et Mosquées, les femmes et les hommes sont séparées, les femmes plutôt à l’écart (mais là je me trompe peut-être). Dans les églises, mêmes les plus tradis cela n’arrive pas… En matière de discrimination, l’Eglise Catholique a moins de leçons à recevoir que d’autres manifestement !

  7. Les mêmes qui accusent l’Église à cause des prêtres pédophiles (comme si elle en était responsable) veulent, en même temps, empêcher la même Église de trier les candidats au sacerdoce en fonction de leur maturité sexuelle…
    C’est d’une logique, mais d’une logique…

  8. Le plus choquant est que pour être prêtre, il faut être catholique. Pourtant, la discrimination pour motifs religieux est interdite ! Et quid des religieuses ? Un homme pourra-t-il être religieuse ? Imaginez la tête du couvent ! On tombe sur la tête ! Mais quand on veut permettre à un homme de devenir mère ou le contraire, plus rien ne m’étonne…

  9. Rappel : le prix Lyssenko est un prix parodique, attribué chaque année depuis 1990 par le Club de l’Horloge. Ce prix est décerné « à un auteur ou une personnalité qui, par ses écrits ou par ses actes », a apporté, selon le Club, « une contribution exemplaire à la désinformation en matière scientifique ou historique, avec des méthodes et arguments idéologiques ».

  10. Que le lobby LGBT n’oublie pas qu’il doit sa puissance aux subventions publiques que lui octroient (trop) généreusement l’État et les collectivités territoriales, c’est-à-dire les contribuables dont beaucoup d’entre eux se réclament de la religion catholique.

  11. Le raisonnement s’applique aussi aux équipe de foot, hand-ball et tous les sports collectifs ou non :
    cette discrimination homme/femme dans les équipes est inadmissible et est une marque culturelle du machisme de notre société. De plus cela empêche les femmes d’avoir d’aussi bons revenus que les hommes. Or elles sont forcément aussi douées celui qui penserait le contraire, il a des lois pour punir cela !
    Oui La parité doit aussi se faire dans les équipes sportives.
    Bon il restera quelques difficultés pour les transgenres par exemple : c’est vrai que si une femme biologique veut être un homme socialement, cela pourrait déséquilibrer cette parité, mais on trouvera bien une solution.

  12. Alors j’espère qu’ils ne manqueront pas de traduire aussi les hautes instances musulmanes en justice car dans notre groupe nous avions des musulmans dont un imam qui d’ailleurs ont répondu par une poignée de mains aux personnes qui leur disaient bonjour en arrivant au rendez vous de départ des cars .

  13. Puisque M. Fassin fait lui-même allusion à la situation des juifs convertis à qui l’Église, en effet, “n’imaginerait pas de refuser l’ordination”, faut-il lui rappeler que l’appartenance au judaïsme se définit au regard “des personnes pour ce qu’elles sont, et non pour ce qu’elles font”. Nul en effet ne peut revendiquer d’être juif s’il ne l’est par sa naissance, sans que quiconque ne songe à exiger de la communauté juive qu’elle mette un terme à cette “discrimination”.

  14. Cas typique de contradiction idéologique à gauche.
    1. Il y a de nombreuses affaires de pédophilie parmi les prêtres dans tous les pays du monde, ce qui prouve bien que le catholicisme est nocif.
    2. L’Eglise a pour règle de ne pas admettre les homosexuels en son sein, ce qui prouve bien que le catholicisme est nocif.
    Les chochiologues de gauche payés avec notre argent peuvent énoncer simultanément ces deux propositions parfaitement contradictoires sans que le rouge de la honte ne leur monte au front, car ils dissimulent obstinément la corrélation incontestable qui existe entre l’homosexualité masculine et la pédophilie.
    Laquelle, à la fois, justifie l’interdiction de principe de la prêtrise aux homosexuels, et explique, très probablement, la récurrence préoccupante de la pédophilie parmi les prêtres.
    En d’autres termes, si la pédophilie survient si souvent en son sein, c’est non pas que les règles de l’Eglise sont mauvaises, mais bien au contraire qu’elle ne les applique pas suffisamment.
    Sachant qu’une telle règle est, évidemment, bien difficile à appliquer sans faille.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services